Mon blog-notes du mardi 17 décembre 2013.

    Ce mardi, je reviens sur un des aspects les plus controversés, voire scandaleux, des propositions extrémistes du groupe de travail sur l’intégration. « La France devrait assumer la dimension arabe orientale de son identité », dit le rapport. Quelle dimension arabe orientale ? Par ailleurs, le gouvernement vient de donner la liste des bénéficiaires de l’aide à la presse. On ne s’étonnera pas d’y trouver slate.fr, le site de l’ancien directeur du Monde, Jean-Marie Colombani. Aucun rapport entre les deux thèmes, direz-vous. Si, justement, il y en a un.

C’est quoi, la « dimension arabe orientale de la France » ?

Mar_Voil

    Avec cette formule sibbyline hautement fantaisiste, le groupe de travail sur la « refondation de la politique d’intégration » a lancé un de ces pavés dans la mare dont la Gauche a le secret, surtout quand elle est en difficulté. Ainsi, la France aurait des fondements à la fois judéo-chrétiens et arabo-orientaux. Le premier terme de la première proposition, le « judéo », était déjà pas mal tiré par les cheveux. Mais, comme il ne portait pas à conséquence, on s’est toujours contenté de l’évoquer sans l’expliciter. Les deux termes de la seconde proposition, eux, méritaient qu’on s’y attarde. Les rapporteurs du groupe de travail etc. s’en sont bien gardés. Et pour cause : ils auraient été bien en peine de leur donner un contenu.

    Mais peu importe, ce n’est pas là leur propos. Ce qui les intéressait, c’était de déposer leur petite crotte pour donner matière, si on ose dire, à des Copé et des Ayrault de polémiquer en s’envoyant des noms d’oiseaux à la figure, alors qu’il n’y a pas la moindre différence, sinon de rythme, entre la politique antinationale du PS et celle de l’UMP, à charge pour le FN d’en tirer profit pour multiplier les triangulaires aux municipales de mars prochain. Point à la ligne ! Pour que ça marche, encore fallait-il que les médias (qui votent à 82% à gauche, je le rappelle), se chargent de remuer la m… en glosant à perte de vue sur ledit rapport. Quant aux gens raisonnables et honnêtes, ils n’ont plus qu’à courir après pour expliquer aux Français de quoi il retourne en réalité. De ce point de vue, l’émission C dans l’air d’aujourd’hui était parfaitement caricaturale. Je vous recommande de la revoir (cliquer ici) sur le site de France 5 en vous attachant particulièrement au discours de Claude Weill, le porte-parole du lobby émigrationniste qui sévit à l’Obs et à celui de Dounia Bouzar et Mohamed Sifaoui. Tandis que le premier en fait des tonnes pour donner raison aux provocateurs, les seconds, qui ne veulent pas que les Français musulmans soient instrumentalisés par l’anti-France, se démènent pour casser la mécanique. Dounia Bouzar, à cette occasion, parle de racialiste pour caractériser la politique de la Gauche en matière d’immigration. Le mot est bien trouvé ! 

    Le fond du problème, que personne n’ose aborder de front parce que l’UMPSUDIPC est toute entière d’accord pour ne pas y toucher, c’est la multiple nationalité qui masque une allégeance à l’Islam ou à la nationalité d’origine. Tant que le droit du sol ne sera pas aboli, tant que les Musulmans de France, car c’est eux qui font problème, y compris ceux qui sont nés ici, ne seront pas sommés de choisir entre la France ou leur pays d’origine, celui de leurs parents, et tant qu’ils refuseront de reléguer une fois pour toutes leur religion dans la sphère privée, la question de l’intégration se posera. A plus forte raison si on naturalise quasi automatiquement, par la grâce des réformes Valls, après trois ans de présence seulement sur le territoire national, à plus forte raison si toute latitude est donnée aux étrangers nés sur les anciens territoires français pour devenir français sans renoncer à leur nationalité acquise à l’indépendance, à plus forte raison encore si les mariages dits mixtes sont le prétexte à l’importation et à la naturalisation de dizaines de milliers d’étrangers africains et maghrébins chaque année, à plus forte raison, enfin, si on continue de régulariser à tout va des clandestins et, au prétexte d’une interprétation abusive du droit au regroupement familial de recevoir les parents d’Immigrés auxquels on donne une retraite alors qu’ils n’ont jamais travaillé en France.

    En vérité, le combat pour l’identité française est engagé, et ce, depuis longtemps déjà. Il se terminera, non par une guerre de religion car les Musulmans de France sont, à mon sens, comme ils l’étaient pendant la guerre d’Algérie, des pions entre les mains d’idéologues manipulateurs, mais par une guerre civile ou par une révolution dans les urnes. Et sûrement pas par un pseudo débat démocratique dont les règles sont pipées. (Voir ci-dessous)

________________________________________

Quand la presse se gave d’argent public…

le_parisien                                                                                                                   …sous perfusion !

    Sur un total de 1 200 millions d’€uros d’aides directes versés en 2012, la presse papier a reçu : le Monde :  18,6 m€ ; le Figaro : 18,2 m€ ; Ouest-France : 11,9 m€, La Croix : 10,7 m€ ; Télérama : 10,3 m€ ; Libération : 10 m€ ; L’Express : 7,2 m€ ; Télé 7 jours : 6,9 m€. Parmi les curiosités, on trouve les programmes TV dont le contenu atteint des sommets d’indigence : Télé loisirs : 4,5 m€ ; Télé Z : 3,7 m€ ;  Télé Poche : 1,7 m€ ; Télé 2 semaines : 1,3 m€ ; TV grandes chaînes : 1 m€ ; TV magazine : 206 000 €. Pas moins de 19,3 millions d’€uros ont été versés à des programmes télé sans contenu sinon de pubs et bien souvent imprimés deux semaines à l’avance.

    Parmi les sites de la presse numérique, l’express.fr est le mieux loti avec 678 000 €. Je n’y ai pas vu Médiapart et Rue 89, qui figuraient dans les listes précédentes mais slate.fr, le site de Jacques Attali et de son complice multipistonné Jean-Marie Colombani y est pour 166 000 €. Il est vrai que François Hollande, dont ce dernier porte la parole chaque vendredi sur France Inter en compagnie de la grande démocrate Caroline Fourrest, lui doit beaucoup. Monsieur Colombani se distingua naguère en proclamant qu’il se sentait d’abord corse puis européen et, en dernier ressort seulement, français. Et, lorsqu’il sévissait comme directeur du Monde à 150 000 F (22 500 €) mensuels, il avait théorisé l’éclatement de la Nation France dans un très long article détaillant comment il fallait la faire exploser par les deux bouts. L’un était l’Europe, à laquelle il fallait transférer les prérogatives nationales ; l’autre était la création d’« Euro-régions ». Sa connivence de groupie avec le pouvoir lui vaut d’avoir une émission sur Public Sénat intitulée en toute simplicité « Jean-Marie Colombani reçoit » ( !). Jean-Marie Colombani est caricatural d’un système de confiscation de la France par une coalition de lobbies prédateurs.

    Tiens, une info qui intéressera nos amis Piénoirs et Harkis : Ancien d’Algérie, l’organe officiel de la FNACA et des porteurs de valises a encaissé 290 000 € en 2012. Etonnant, non ? Les syndicats sont aussi de la fête. CFDT magazine a reçu 587 000 € + 163 000 € pour Syndicalisme hebdo CFDT ( !). Mais qu’on ne s’inquiète pas, les autres syndicats bien-pensants ne sont pas oubliés. La Vie du Rail a reçu 219 000 €, le Quotidien du médecin, 560 000 €, CGT ensemble, 238 000 €. Enfin, un certain Hebdo des Socialistes, l’organe du PS, émarge à hauteur de 163 000 €. Mais ils ne sont pas sectaires car se serait trop voyant : le quotidien Présent a reçu 387 000 € en 2012.

    Mais l’info ne serait pas complète si on omettait de dire que 4 millions d’€uros de dettes de l’Humanité viennent d’être effacées par le gouvernement Ayrault. Un cadeau qui vient s’ajouter aux 6 329 432 versées en 2012 au titre des aides à la presse. Il y a une quinzaine d’années, déjà, Jospin avait fait cadeau de 1,2 mds de Francs (183 m€) et l’avait justifié par cette forte sentence : « La France mérite d’avoir un journal communiste ! » Je m’étais alors demandé quel péché impardonnable la France avait commis. Aujourd’hui, j’ai ma petite idée sur la question. Que je garde pour moi.

    Dans mon chapeau de présentation de ce post, je disais que d’aucuns pouvaient se poser la question du rapport entre les deux thèmes traités. L’ayant lu, peut-être comprendra-t-on pourquoi les médias servent aussi complaisamment de caisse de résonance à toutes les manœuvres de l’UMPS.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.