Mon blog-notes du mardi 10 juin 2014.

    Le nouveau maire FN de Fréjus, David Rachline, fait marche arrière sur le dossier de la mosquée. La rumeur selon laquelle l’armée algérienne serait invitée à défiler à Paris n’est toujours pas confirmée. Pendant ce temps, la corruption institutionnalisée : aujourd’hui, le PDG d’EDF, Henry Proglio.

Le FN se convertirait-il à la mosquée ?

6a00d83451575069e201a3fd19e2bb970b-800wi                                                                                                                   Affiche de campagne de David Rachline.

    David Rachline avait beaucoup bataillé contre le projet de construction d’une mosquée à Fréjus. Sur son site de campagne (qui a disparu de la toile), il s’est montré très virulent sur un dossier qui lui avait largement servi de thème d’opposition comme conseiller municipal de Fréjus et sur lequel il avait bâti l’essentiel de sa campagne. Voici que, tout juste élu, le jeune Maire se montre pour le moins conciliant et ne réclame plus de référendum (Voir). 

    Le permis de construire accordé à l’association musulmane responsable du projet ne respecte pas les normes d’urbanisme en vigueur à Fréjus et les travaux n’ont pas commencé dans le délai de deux ans imparti par la loi. Contrairement à Georges Ginesta, qui a déposé un recours – jugé recevable par la Justice – en sa qualité maire de la commune limitrophe de Saint-Raphaël, David Rachline s’y refuse et parle maintenant de concertation.

    D’aucuns pensent qu’il obéit à des consignes de la direction du FN soucieuse de ne pas heurter son tout nouvel électorat musulman. Le moins qu’on puisse dire est qu’elle pousse loin la dédiabolisation. Ce n’est pas vraiment étonnant quand on connait le public d’un Alain Soral ou d’un Dieudonné. Le genre de Musulman qui navigue dans la mouvance de ces deux-là est surtout sensible à leurs discours antisémite. Quoi qu’il en soit, l’électorat et les fidèles du FN ont de quoi se perdre en conjectures. Et peut-être cela est-il pour quelque chose dans la révolte de Jean-Marie Le Pen (Lire).

___________________

L’ALN sur les Champs-Elysées toujours au stade de rumeur.

14_juillet_Algerie_2014

    L’invitation lancée par le Ministre des Anciens combattants à l’armée algérienne pour qu’elle vienne défiler ce 14 juillet sur les Champs-Elysées a toutes chances de rester sans réponse. En effet, selon le blog publié par Ouest-France (lire) sur lequel j’ai trouvé le seul article consacré au sujet, il s’agirait à l’Algérie et aux 79 autres pays invités dont des ressortissants ont participé à la Grande guerre « d’envoyer un représentant du gouvernement (ministre de la Défense par exemple), une petite délégation de trois militaires dont un porte-drapeau (drapeau national), qui ne défilera pas mais prendra part à l’animation d’ouverture, et quatre jeunes gens (deux filles et deux garçons) qui prendront part à l’animation finale. »

    Comme en 2011, cette invitation pourrait fort bien être ignorée de l’Algérie, vexée qu’on ne lui propose qu’une participation symbolique et par ailleurs fort soucieuse de ne pas trop faire parler d’elle, surtout en ces temps où elle fait tout pour se concilier les Piénoirs (pas les Harkis) et les convaincre qu’elle n’a jamais voulu leur faire du mal.

    Pour autant, les Patriotes, tous les Patriotes, doivent s’élever contre cette provocation où on sent la patte de la FNACA et des porteurs de valises du FLN. De ce point de vue, il me semble qu’un communiqué comme celui du président du Cercle algérianiste, une pétition, des lettres aux ministres ou la création d’un collectif dont on n’entend pas parler ne sont pas une réponse suffisante. Nous sommes assez nombreux pour que la mobilisation d’un infime partie d’entre nous permette de réunir plusieurs milliers de personnes pour une protestation concrète à Paris le 14 juillet prochain. Et nous avons suffisamment d’amis dans la presse (pas beaucoup mais il y en a !) pour que celle-ci vienne à l’oreille des Français. Or, n’est-ce pas cela qui compte ?

    J’appelle d’ores-et-déjà ceux qui envisagent d’y participer de prendre contact avec moi par courriel.

___________________

Quand un prestataire d’EDF subventionne l’épouse de son président.

images (3)

    Comme c’est la semaine des Sarko-boys, Henri Proglio, que Nicolas Sarkozy a propulsé à la présidence d’EDF tout en conservant celle de Veolia Environnement (ex-Vivendi, ex-Générale des Eaux), est, selon Le Point, rattrapé par une affaire pas claire concernant une subvention qu’un prestataire d’EDF, Atlantis Consulting, a effectué sur des comptes de son épouse, l’actrice Rachida Khalil. Il ne s’agirait pas d’une banale subvention comme les communes ou les entreprises mécènes en versent à des dizaines de milliers de cultureux. Non, là, il s’agit d’1,8 million d’€uros qui, selon Tracfin, l’organisme qui traque les mouvements de fonds douteux, auraient transité par des comptes en Suisse et au Luxembourg.

    D’ores-et-déjà, la bénéficiaire, dont le revenu déclaré est de 1 800 € par mois, en aurait touché 100 000 en liquide. Mais, comme si ça ne suffisait pas, il semblerait que sa société de production ait également été financée par une fondation et une société de production audiovisuelle elles-mêmes abondées par EDF. Une enquête préliminaire est en cours.

    J’ai dans l’idée qu’Henri Proglio qui, sous Sarko, se croyait tout permis, et qui faisait risette aux Socialistes pour être reconduit à son poste, va commencer à en rabattre !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Mon blog-notes du mardi 10 juin 2014.

  1. Ping : Mon blog-notes du 23 décembre 2014. | Kader Hamiche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.