Lettre ouverte à nos compatriotes juifs.

Restez et aidez-nous à faire une France meilleure !

l-union-des-etudiants-juifs-de-france-uejf-avait-appele-a-une-marche-silencieuse-entre-la-place-de

    Le président de la République a déclaré que notre pays était en guerre. En période de guerre, tout citoyen digne de ce nom qui fuit son pays est un déserteur. Compatriotes juifs : ne désertez pas, restez et battez-vous ! Battez-vous non parce que vous êtes menacés en tant que Juifs mais en tant que citoyens d’une France attaquée au travers de votre personne. Battez-vous non avec les armes de vos, de nos agresseurs, mais avec celles du peuple civilisé que vous êtes, que nous sommes. Battez-vous en restant, tout simplement, parce que, si vous partez, alors les barbares auront gagné. Battez-vous non pas en tant que membres d’une communauté désignée par eux comme bouc émissaire mais comme citoyen de la seule communauté qui vaille, la communauté nationale française.  

    En restant, vous pouvez – et vous pouvez beaucoup –  aider les Patriotes à empêcher la France  de tomber sous les coups de ses ennemis. Comment ? En obligeant l’État à agir avant les attentats ; après, c’est trop tard !

    D’abord, en criant haut et fort que vous refusez l’amalgame que les politiques pratiquent à qui mieux mieux depuis près d’une semaine d’une manière particulièrement retorse qui consiste à le condamner tout en désignant l’ensemble de nos concitoyens musulmans comme responsables. Refuser l’amalgame mais exiger que les politiques fassent en sorte que l’Islam ne puisse pas servir d’alibi aux tueurs en imposant à l’Islam de France de devenir un islam français et non un islam en France ; c’est-à-dire, prendre des mesures radicales pour le mettre en parfaite conformité avec nos institutions, nos us et nos coutumes, comme cela a été fait par Mustapha Kemal en Turquie (Lire). En quelque sorte, que la France tienne aux Musulmans le discours que Kant met dans la bouche de Frédéric II de Prusse : « Raisonnez tant que vous voudrez et sur tout ce que vous voudrez mais obéissez [à la loi] ! »

    Ensuite, en exigeant que l’Etat prenne des dispositions de coercition préventives réellement efficaces à l’encontre des gens convaincues de menées terroristes contre notre pays et nos concitoyens : emprisonnement, déchéance de la nationalité française et expulsion. Et interdiction de revenir en France  toute personne l’ayant quittée pour aller mener son propre djihad en terre étrangère.

    Mais l’actualité immédiate, toute tragique soit-elle, pardon pour les victimes et leurs familles, n’est qu’un des maux qui menacent la France. Or, dans son Histoire, la France n’a pas eu à regretter d’avoir, la première, permis l’émancipation des Juifs. Ils le lui ont maintes fois rendu, y compris, quelquefois, à leur corps défendant. Je pense au Capitaine Dreyfus qui, par son patriotisme, réussit à ébranler les certitudes antisémites d’un Barrès. Restez, la France a besoin de vous !

    Mais aussi, restez car vous avez besoin de la France ! Beaucoup d’entre vous sont nés de parents venus d’ailleurs, où ils étaient persécutés. Beaucoup d’autres, et je pense en particulier aux Juifs d’Algérie, mes frères en exil, sont natifs de bouts de terre dont la France a été amputée. Se résigneront-ils à faire encore une fois leurs valises pour échapper au cercueil ? Jadis, nous avons ensemble résisté à un terrorisme mille fois plus sanglant que celui que nous vivons aujourd’hui, et nous devons notre exil non à la fuite mais à l’abandon. Faut-il qu’une fois de plus la défaillance des politiques vous chasse de chez vous ?

    Enfin, si vous décidez de partir, que croyez-vous trouver là-bas, en Israël ? De grandes maisons dans les territoires occupés, dans des bourgades froides et sans âme enserrées de murs et surveillées par des cohortes de soldats ? Et vous voudriez quitter votre pays pour aller alimenter la haine de ceux que vous fuyez ? A quoi servirait de fuir un danger si c’est pour vous jeter dans un autre infiniment plus grand et appelé à grandir sans cesse ?

    Restez, et aidez-nous à rendre la France meilleure !

Ce contenu a été publié dans Nation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Lettre ouverte à nos compatriotes juifs.

  1. Charles dit :

    Bonjour,
    Je parcours depuis peu ce blog, remerciements chaleureux à Kader et à tout ceux qui l’ animent et participent, mais parfois, j’ ai des hauts le cœurs quand je lis les commentaires de certains Pieds noirs….

    De l’ athéisme à l’ antithéisme, voire de l’ Islamophobie ou antithéisme militant du niveau du café du commerce, cette remarque s’ adresse à certains pieds noirs qui mélangent tout et se montrent irrespectueux envers la religion de leurs frères d’ exil, si ce n’ est de leurs frères d’ armes, ce qui est consternant, ce sont les amalgames et raccourcit douteux, quand je les lis, je me sens insulté, pire encore, mes parents le sont.
    Se prennent ils donc pour des êtres supérieurs, en particulier vis à vis Harkis et de leurs descendants?
    Que devraient ils penser en voyant mon fils sortir de la Mosquée….?
    Ou ma mère, avec un foulard sur la tète…?
    Ou moi même, qui à toujours un sérieux problème avec mon rasoir?
    Ou mon épouse..?
    Devons nous vous demander la permission?
    A vous lire,pour des éléments de réponses, même si je les connais déjà…
    Finalement, les terroristes et autres énergumènes gagnent leurs paris, ils réussissent à nous diviser et créer un climat pourri ou on mélange tout et surtout, on ne comprend rien….
    Enfin, pour Andrew, si l’ herbe n’ est pas assez verte pour toi, je t’ invite à faire ton Alya. Rejoindre Tsahal et tuer, c’ est ce que tu à écris que les morts étaient insuffisant à tes yeux, les enfants, les bébés, les vieillards en Palestine OCCUPE.
    Personnellement, je n’ ai qu’ un pays, c’ est la France, qu’ une seule nationalité, Française et j’ en suis fièr!

    Fils de harki et fièr de l’être.

  2. cecilia dit :

    Oui ,les juifs quittent la France, j’ai vu un reportage TV, vu une famille nouvellement installée, à deux pas d’explosions violentes, pas plus de sécurité qu’en France, ils sont bien souvent incités par les familles qui leurs conseillent de quitter la France, un pays où règne l’insécurité. mais là -bas c’est pareil ; les Français s’en vont aussi d’après des évaluations 80 000 par an. La politique du gouvernement en est la cause ,les entreprises à cause de la fiscalité les jeunes , les retraités, on dirait que la France ne fait plus recette .c’est une catastrophe , les musulmans sont malheureux, les Français se sentent mal- aimés , les juifs en insécurité .Une politique crasse et dépourvue de bon sens, des mafiosi, juste concerné à conserver leurs « places » leurs avantages, leurs électeurs manipulés à outrances ; Il est bien votre article Kader, je sens bien que c’est un cri du coeur, vous avez une belle âme, vous êtes criant de sincérité , c’est vrai, « on pourrait  » vivre tous ensemble, NOUS on l’a déjà fait ! mais il faudrait mettre carte sur table, et que NOTRE PRESIDENT celui là ou un autre ne fasse pas une politique de baratin et de langue de bois ! deux poids deux mesures , il n’y a aucune égalité.. les droits et les devoirs sont pour TOUT LE MONDE PAREIL hors ce n’est pas le cas . Et en plus les assassins sont libres… on va bientôt leurs donner les clés comme ça il pourront rentrer ou sortir à leur grès ! qui veut vivre dans un capharnaüm pareil. Nos ancêtres seraient très contrariés s’ils revenaient ! Alors avec quels arguments pour retenir les fuyants ? Moi, je n’aime pas faire ma valise …..je l’ai déjà faite une fois, je m’en souviens …c’était ……..hier. A+ Kader .

  3. Garcia Cédric dit :

    Bonjour, Les petits juifs vont morfler pour les gros, qui eux, seront dans leurs bunkers lors soulèvements qu’ils auront provoqués (comme ça a toujours été). Ce n’est pas pour défendre les juifs car je suis catholique (chose qu’un juif rebute, soyons francs), mais en restant dans le camp de vos agresseurs (les gros juifs) vous leurs donnez les pires opportunités, pas seulement de conquérir Israël (terrestre) ou d’avoir le monopole sur le monde, mais surtout de vous faire du mal.

    • Touboul juliette dit :

      Pensez-vous vraiment avoir été positif, M. Garcia Frédéric ? Votre intervention est des plus obscures et fort peu compréhensible… Je n’en comprends pas le but.
      Quant à Kader, bravo, votre exhortation, très sympathique, semble très humaine… Puissiez-vous être lu par des millions de personnes qui ont besoin de comprendre le mot « tolérance ». Bravo et Merci !

  4. Morin Gérard dit :

    J’avoue ne pas très bien comprendre le distinguo Islam de France-Islam en France qui me paraît plutôt dissimuler une tentative de brouiller les esprits.
    Par analogie peut-on dire qu’il y a un catholicisme DE ou EN France, un bouddhisme DE ou EN France ? Couffin pose la bonne question car elle résume à mon sens le mal français: la France est habitée par des Français de différentes religions, dont une largement majoritaire en nombre (mais pas en énergie), et nul n’a à en connaître.
    Par ailleurs l’incroyable mobilisation médiatique aura au moins servi à démontrer deux des aspects les plus méprisables de ce milieu : le copinage ou la lutte des castes, car c’est à peine si on évoque les victimes non journalistes, et surtout la nullité générale, car des heures d’antenne non-stop n’ont rien montré (sinon donner des informations aux terroristes assassins au nom du sacro-saint scoop, même si ce fut de façon involontaire, ce qui d’ailleurs en dit long sur leur déontologie; par contre les images les plus fortes, les plus importantes , ont toutes été rapportées par des « cinéastes » amateurs. C’était bien la peine!

  5. gerard emanuely dit :

    Quand on est Français, on est avant tout Français ; d’ailleurs dans aucun document on demande la religion de la personne ; on ne peut donc être que Français de confession musulmane, Français de confession juive, autrement dit Français musulman, Français juif.

    • Alex Feigenbaum dit :

      1° Nous traiter de déserteurs est un peu fort de café. Si des Juifs quittent la France, c’est que pendant longtemps ils ont été les seuls à se sentir en guerre. Cela fait 10 ans que nous crions au feu. Mais tant que des Juifs étaient les seules victimes, la communauté nationale ne reconnaissait pas qu’il y avait une guerre déclarée. Maintenant, des journalistes sont aussi victimes, d’où le réveil massif. Du coup les Juifs ont des raisons d’être sceptiques quant à la réelle capacité de la nation à faire face maintenant. Ce n’est pas acceptable que nos enfants doivent aller à l’école sous protection policière.
      2° Refuser l’amalgame : nous n’amalgamons personne mais ce n’est pas à nous de dire qui hait les Juifs au nom du Coran ou qui les accepte. C’est aux Musulmans eux-mêmes de mettre de l’ordre. Et il ne suffit plus de citer des phrases du Coran, il faut vraiment relativiser d’urgence tous les passages anti-juifs et anti-chrétiens du Coran, apprendre aux jeunes que ces passages ont été écrits dans un contexte particulier qui est obsolète aujourd’hui.
      AF

      • Kader Hamiche dit :

        1. Si vous croyez être seul à crier au feu, c’est que vous ne vous intéressez pas aux cris des autres. Par ailleurs, les Juifs de France ont beaucoup pointé les dangers qui pesaient sur eux-mêmes, pas ceux qui menacent la France. La faute en incombe à vos dirigeants du CRIF et aux tenants du sionisme agressif qui exploitent les actes insensés d’illuminés racistes pour recruter en vue de la colonisation des territoires occupés et faire voter ceux qui restent en faveur du Likoud.
        2. La France n’a pas à dicter aux « communautés » religieuses ce qu’elle doivent mettre dans leur livres sacrés respectifs car elle ne connaît qu’une communauté, la communauté nationale. Elle ne doit avoir qu’une exigence : le respect de la loi, et réserver toute sa rigueur à ceux qui ne la respectent pas.

        • andrew dit :

          c’est là que tu trompe tout le monde et toi meme : la palestine n’existe pas !

          • Kader Hamiche dit :

            Eh, oui ! Dès qu’on a un cerveau et qu’on s’en sert, on se fait des ennemis de tous côtés. En cela, les Juifs radicaux ressemblent comme des frères aux Islamistes radicaux.

          • andrew dit :

            Décidément, t’es comme le Taré Ramadan, un vrai faux cul !
            Ma réponse est la suivante : je regrette infiniment que la religion des juifs radicaux, ne leur fasse pas faire autant de morts et autres méfaits, que les islamistes radicaux, ou même « modérés….comme si cela existait !
            Content que tu me répondes car grâce a ton »cerveau », tu te décrédibilise !

          • Arthurlitterature dit :

            Cher Andrew,
            J’ai constaté au travers de vos commentaires que vous étiez un adepte de l’insulte. M. Hamiche restant toujours courtois à votre égard, je sors de ma réserve pour vous dire ceci: selon vous quand on a un cerveau et que l’on s’en sert, on se décrédibilise n’est-ce pas? Ainsi êtes-vous à l’abri de tout discrédit.
            Un peu énervé mais cordialement tout de même.

        • Alex Feigenbaum dit :

          Bonjour Kader,
          1. Qui d’autre que l’état peut imposer aux religieux de rentrer dans le cadre républicain, de mettre les textes saints en conformité avec les exigences de la république ? Les Juifs ont du le faire en 1807, les catholiques en 1905. Il y a dans le Coran des appels à tuer les Juifs et les chrétiens. Ce sont ces versets qui ont motivé un terroriste à pénétrer dans un hyper casher et à massacrer des gens la semaine dernière. Seul l’état peut demander aux dignitaires religieux musulmans d’expliquer à leurs ouailles que ces textes ont été écrits dans des circonstances particulières, mais qu’aujourd’hui ils n’ont de valeur qu’historique.
          2. Vous m’avez répondu likoud, Juifs intégristes et colonisation. Avec de tels arguments, je crains que vous ne soyez dans l’ornière des intégristes musulmans que vous prétendez combattre. Cette formule est un raccourci mais on peut ouvrir ce débat.

          • Kader Hamiche dit :

            Cher M. Feigenbaum, je vais vous décevoir. Mais, enfin, vous savez, si vous me lisez depuis longtemps, que mon opinion sur la question ne date pas d’hier. Je ne retire rien de ce que j’ai écrit sur le Crif recruteur pour le Likoud et les extrémistes israéliens adeptes de la colonisation à outrance. En la matière, je m’honore de penser la même chose que beaucoup de Juifs libéraux, comme Elie Barnavi et Shlomo Sand, qui se battent pour une paix en échange de territoires pour les Palestiniens.

            En revanche, et ce n’est pas une concession diplomatique, vous avez raison pour la première partie de votre réponse. L’Etat n’a pas à dicter leur foi aux Musulmans ; en revanche, c’est à lui d’interdire aux Musulmans des pratiques non conformes aux lois, donc à la civilisation, françaises. Cela ne signifie pas la réécriture du Coran, ce que, par définition, personne ne peut prétendre a posteriori (c’est comme si en pays musulman, l’Etat demandait aux Chrétiens ou aux Juifs de réécrire la Bible,… ou Montaigne !). Cela signifie que l’Etat punit les pratiques illégales inspirées par telle ou telle interprétation du Livre. Par exemple, il y a dans le Coran des versets appelant à la violence : l’Etat n’a pas à s’en préoccuper mais sa responsabilité est de PUNIR quiconque s’aviserait de se livrer à la violence sous prétexte de ces versets. En revanche, l’Etat peut EXIGER des « autorités musulmanes » qu’elles mettent en pratique la recommandation des théologiens musulmans français comme G. Bencheikh et M. Chebel, de composer et d’éditer à l’attention de leurs ouailles une interprétation du Coran conforme à la loi, donc aux us et coutumes, donc à la civilisation françaises. C’est ce que j’ai appelé « une révision déchirante » à laquelle les Musulmans de France doivent se résigner. Evidemment, ça risque de ne pas plaire aux salafistes qui ont décrété au XVIIIème siècle la rétroactive « fermeture des portes et des fenêtres », autrement dit le gel de toute interprétation du Coran aux texte édictés au plus tard à la fin du Xème siècle de notre calendrier. C’est le coeur même du salafisme, qui signifie « retour aux sources ».

            Ma position personnelle est qu’il faut aller plus loi : prendre des décisions politiques qui consistent à proscrire de tout espace public (au sens de tout espace qui n’est pas chez soi) toute manifestation ostensible d’engagement islamiste, c’est-à-dire, non seulement le voile islamique mais aussi les signes extérieurs importés (d’Afghanistan, d’Arabie séoudite). Kemal Pacha l’a fait à la fois pour le voile et le fèz. Enfin, l’Etat devrait réglementer la « profession » d’imam car, comme je l’ai écrit par ailleurs, elle sert de moyen à des apprentis gourous pour l’exercice de leurs pratiques sectaires (cf. Benyettou) et en réserver l’exercice à des Français exclusifs. Autrement dit, mettre fin à l’importation d’imams étrangers auxquels on donne en express la nationalité française. Je précise tout de suite que, faute de prise du pouvoir par les Patriotes, ce n’est pas demain la veille qu’on verra ça car l’Islam de France est une affaire de politique étrangère : les mosquées sont contrôlées non par la France mais par des puissances étrangères AVEC l’assentiment de la France.

            PS. A propos du Coran, réécoutez sur France Inter l’émission La marche de l’Histoire d’aujourd’hui consacrée à l’interprétation des textes sacrés dans l’Islam. En voici une citation. Sourate 9, verset 5 : « Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez, capturez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades. Mais s’ils reviennent à Dieu en accomplissant les prières, en versant l’aumône légale, alors, laissez-les libres car Dieu est toute indulgence et toute compatissance. » Où l’on voit que tout est dans l’interprétation !
            Ecoutez l’émission et faites-la entendre à vos amis musulmans (si vous en avez) car ils y apprendraient bien des choses que beaucoup ignorent comme, par exemple, qu’il n’a jamais été question pour Mohamed de fonder une religion ou que l’invention du Califat lui est postérieure de plusieurs siècles.

      • Monrose dit :

        Sans vouloir vous faire de peine, vous oubliez que nombreux au Front national militaient pour arrêter l’immigration, contre Schengen et contre le regroupement familial, et cela dès 1980 au moins. Quand nous collions à nos frais, la nuit, sous les sarcasmes, l’affiche verte avec la citation d’Hussein Moussawi: « Dans 20 ans la France sera une République Islamique », peu nombreux étaient les Juifs à nos côtés ! Beaucoup au FN savaient et disaient avec Hemmerdinger, que les premiers persécutés seraient les Juifs. Cela n’empêchait pas de nombreux intellos juifs de nous insulter, de nous traiter de fachistes, racistes, etc…

        Certes, tous les Juifs n’étaient pas avec Julien Dray et son SOS Racisme, BHL et sa détestation du chant « c’est nous les Africains » et du nationalisme français (« l’idéologie française »), Paul Amar, El Kabbasch, Benjamin Stora qui transpiraient la haine du FN.

        J’arrête là l’énumération mais je rappelle l’injonction de B’rn Bright à Chirac de rejeter tout contact avec le FN, que celui-ci respecta, faisant ainsi le lit de la gauche et de l’immigration-invasion (« Ils sont chez eux, chez nous ! » de Mitterrand). Actuellement, cette ostracisme juif se retrouve encore dans les pétitions du show-biz. Certes W. Goldnadel a dit : « Je crois que nous nous sommes trompés d’adversaires ! ». Mais prétendre que vous avez été les seuls lucides et à crier « au feu ! », c’est énorme !

  6. D'arbaumont dit :

    Kader,
    J’ai toujours autant de plaisir à lire vos articles, mesurés, plein de bon sens et de vérités, il serait temps que nos politiques quel qui soit, pensent à l’avenir et n’ont plus, à leur réélection.

  7. PITTARD dit :

    Ce que j’ai du mal a comprendre de notre gouvernement socialiste, de gauche comme de droite, qu’on ne prenne pas en considération les églises profanées sur le territoire, a savoir qu’il y a des protections sur les mosquées et sur les synagogues mais aucune sur nos églises il y a deux poids de mesure, la les médias n’en parle pas mais si une mosquée a des tags là on en parle sans arrêt sur toutes les radios et sur tous les journaux mais les églises profanées sont passées sous silence, cherchez l’erreur ?

  8. couffin dit :

    Les juifs de France sont ils des juifs français ou des français juifs ? c’est peut être cela la bonne question et éviterait l’amalgame avec les événements de Palestine, qui sont l’occasion de manifestations de soutien à Israël, à grand renfort de publicité médiatique…

  9. domichel dit :

    J’aime surtout la phrase de Kant, raisonnons… (à l’envi, même : liberté d’expression et des idées permettant l’éveil des consciences et l’échange enrichi ) mais surtout obéissons… (en réponse à tout ce qui a été galvaudé et qui fait souvent défaut (respect de nos valeurs citoyennes, sens civique, le drapeau, le mode de vie etc etc…).
    Les réactions actuelles du gouvernement laisseraient-il apparaître cela ? j’ai tellement envie de le croire. Rêvons tous ensemble.

  10. alain F. dit :

    Je peux témoigner que j’ai des amis juifs, bien qu’ayant de la famille en Israël, partisans de rester en France: ils estiment que c’est moins dangereux.

  11. massadin dit :

    Je reprends mon commentaire amputé par une mauvaise manipulation.

    Kader bonjour,
    J’apprécie beaucoup la dignité et la hauteur de votre lettre ouverte.
    C’est une faillite de nos dirigeants (je ne veux pas mouiller la République dans cette histoire) de ne pas avoir su et ne toujours pas savoir comment ou vouloir retenir et protéger une catégorie de citoyens (je préfère parler de catégorie que de communauté).
    Cela passe par créer les conditions d’une France apaisée. Vaste chantier dont vous exposez bien les étapes tout au long de vos blogs ou lettres. Plus difficile que de mettre des soldats en armes devant des lieux à risques, ce qui peut être nécessaire un temps mais ne règle tien.
    Bonne journée cher Kader

  12. andrew dit :

    Bravo Kader !
    C’est bien !
    Tu vois…quand tu veux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.