Mon blog-notes du mardi 20 janvier 2015.

    Vous ne vous étonnerez pas de ce que mon blog-notes d’aujourd’hui ait pour fil rouge les événements dramatiques que nous venons de vivre et leurs suites. Les extraits d’interviews sont parfaitement subjectifs. On pourrait appeler ça Plusieurs figures de l’Islam. Cherchez l’intrus !

Rachid Nekkaz : l’anti-France cocoonée !

 DSC_0047                                                                                                 Ce que nous ne devrions plus voir dans nos rues.

    Rachid Nekkaz est un ancien Franco-Algérien – je dis « ancien » car, « déçu par la France », il a demandé sa déchéance de la nationalité française. Ce qui ne l’a pas conduit à aller s’installer dans son pays de cœur, l’Algérie. Non ! La soupe est trop bonne, en France, où il gagne beaucoup d’argent qu’il emploie à narguer les lois françaises. Son dernier exploit est d’avoir créé un fonds d’1 million d’€uros destiné à payer les contraventions des islamistes militantes qui se baladent déguisées en Belphégor. Que fait la police ? Et que fait la Justice, qui condamne les récidivistes de la provocation islamiste à de simples amendes et se désintéresse de celui qui paie pour elles (déjà 700 amendes réglées), ce qui est strictement interdit par la loi ?

    Voilà bien un exemple de la complaisance de nos institutions pour le pire de ce que notre société permissive est capable de produire. Et une honte pour les Musulmans. (Lire dans Metronews)

_________________________

Malek Chebel : « Il ne faut pas flancher et être juste » M_Chebel

    Je propose l’organisation d’une grande table ronde ouverte afin de définir le rôle exact des religions dans le cadre de la laïcité et de la République. Il ne faut pas flancher et être juste. Quand les valeurs sont attaquées, il faut le dire. Les responsables politiques doivent prendre conscience que la religion et les sensibilités sont aussi une masse influente importante. Je ne suis pas du tout religieux. Je suis un spécialiste de l’islam, une personne modérée et laïque. À ce titre, je mets en garde. On s’occupe beaucoup de l’économie avec des organismes et des experts qui anticipent les crises. Il existe des autorités censées réguler ce système. On s’occupe de la guerre. En revanche, on donne l’impression que la religion représente une valeur neutre ou nulle qui n’agit pas sur les consciences des gens.

Ce ne pas normal d’être victime de l’agenda des fondamentalistes.

    Tous ces crimes qui se commettent au nom de Dieu illustrent pourtant à mon sens que nous n’avons pas pris la mesure du danger à nous laisser dicter notre marche à suivre par les religieux. Depuis le 11 septembre 2001, tout le logiciel collectif est géré par les fondamentalistes. On a eu la burqa, le voile, la viande halal, etc. Ce ne pas normal d’être victime de cet agenda. Il faut faire jouer la carte citoyenne, entendre les femmes et ce que disent les jeunes dans les banlieues. Il faut revenir à la raison, refaire de la politique, rétablir le dialogue, écouter les associations, les syndicats, les partis politiques, les corps intermédiaires. Il est temps de retisser le lien social. La Fête de l’Humanité pourrait, par exemple, organiser un débat sur la place de la religion dans la cité postmoderne. Nous sommes dans la confusion totale sur les religions et cela dans un postmodernisme où une société privée comme Google possède l’équivalent des richesses de trois pays. Les choses ont changé d’échelle et de nature. On ne peut plus se laisser conduire par les forces de l’argent. C’est une honte pour les gens conscients, les libres-penseurs et les humanistes. (Lire dans l’Humanité)

_________________________

Ghaleb Bencheik : « En appeler  à une refondation de la pensée théologique islamique. »

 461011bcaf5b5e723e897c33f049f169_XL

    En finir avec la « raison religieuse » et la « pensée magique », se soustraire à l’argument d’autorité, déplacer les préoccupations de l’assise de la croyance vers les problématiques de l’objectivité de la connaissance, relèvent d’une nécessité impérieuse et d’un besoin vital. L’on n’aura plus à infantiliser des esprits ni à culpabiliser des consciences. Les chantiers sont titanesques et il faut les entreprendre d’urgence : le pluralisme, la laïcité, la désintrication de la politique d’avec la religion, l’égalité foncière entre les êtres, la liberté d’expression et de croyance, la garantie de pouvoir changer de croyance, la désacralisation de la violence, l’Etat de droit sont des réponses essentielles et des antidotes primordiaux exigés.

L’inapplicabilité d’un certain nombre de textes du corpus religieux islamique est d’évidence, une réalité objective.

    Ce n’est plus suffisant de clamer que ces crimes n’ont rien à voir avec l’islam. Le discours incantatoire ne règle rien et le discours imprécatoire ne fait jamais avancer les choses. Ce n’est plus possible de pérorer que l’islam c’est la paix, c’est l’hospitalité, c’est la générosité… […]L’historicité et l’inapplicabilité d’un certain nombre de textes du corpus religieux islamique sont d’évidence, une réalité objective. (Lire dans Synopia)

_________________________

Malek Boutih : « La défaillance est politique. »

 M_Boutif

    Au sein du PS, je serai désormais sans concession avec les élus corrompus qui passent des deals avec les voyous et les communautés par électoralisme. Il faut qu’on fasse le ménage dans nos rangs. Nous ne pouvons plus laisser prospérer les supermarchés de la drogue dans nos cités dont on voit qu’ils entretiennent des filières où gangsters et islamo-nazis se donnent la main. C’est vrai dans les villes de gauche comme dans les villes de droite ou dans les villes UDI qui pactisent avec les dieudonnistes comme en Ile-de-France. Cette affaire traverse tous les partis. Je ne vais pas être gentil au PS. Il faut que chacun nettoie devant sa porte.

« On a un problème avec l’application des règles laïques »

    Plus rien ne sera comme avant pour les musulmans de France. Le moment de la clarification est puissant. On a un problème de ghetto, on a un problème avec l’antisémitisme et on a un problème avec l’application des règles laïques. Quand, dans certaines municipalités, on propose des horaires aménagés pour les femmes à la piscine, c’est déjà un problème. Ça n’est plus acceptable. Quand les parents refusent que leur fille porte un short pour aller au cours de gym, c’est un problème. Un débat politique majeur va s’ouvrir sur toutes ces questions. L’esprit des Français est disponible à une offre politique nouvelle, à nous d’être à la hauteur. Et si la classe politique actuelle n’apporte pas les réponses, c’est le FN qui le fera. (Lire dans le Point)

Ce contenu a été publié dans Nation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Mon blog-notes du mardi 20 janvier 2015.

  1. domichel dit :

    MORALITE et REPONSES POUR ACHETER LA PAIX SOCIALE : vote de plus de 700 millions (pour la sécurité) à trouver dans le porte-monnaie des vaches à lait et veaux de contribuables que nous sommes sur les années à venir. Nous allons avoir droit à un discours de notre Président avec ton de circonstance pour annoncer les mauvaises nouvelles… de la hausse des impôts non prévue en 2015 mais reportée à 2016. Entendu ce matin à Europe 1 : dans les villes où on a fait construire le plus de mosquées, la délinquance des jeunes a diminué (tu parles, on sait ce qu’ils nous préparaient).

  2. orth dit :

    ces erreurs remontent à de Gaulle en 1945, quand il a vendu l’Algérie aux américains contre le pétrole du Sahara . Accords de Brazzaville.

  3. FERRARI Jean-Louis dit :

    Sur une école D’AJACCIO, un drapeau Français brulé et remplacé par celui du Maroc. Ce geste provocatoire risque de coûter trés cher à la communauté maghrébine. Il ne faut pas oublier que les CORSES ne sont pas des continentaux et n’ont pas du tout la même mentalité.

  4. Jeanjean dit :

    Nos politiques non rien compris au problème. Ils ne veulent pas reconnaître les erreurs de leurs pères. Il suffit de se reporter a 52 ans en arrière et vous comprendrez tout. A l’époque l’Algérie était département Français et c’est la France qui a donné accord pour nous expulser. Eh bien, maintenant nous retrouvons tout ce beau monde, a qui l’on verse suffisamment de subventions, pour vivre et endoctriner leurs petits copains. Et cela n’est pas fini !!!

Laisser un commentaire