Pour un mouvement souverainiste rassemblé

Ni UMPS, ni FN : un vrai parti nationiste et souverainiste pour sauver la France

le-marche-de-sainte-foy-la-grande-elu-meilleur-marche-de_1796566_800x400

    2017 approche à grands pas et les perspectives de sauver la France s’éloignent. Rien n’indique que le pouvoir puisse échapper à l’un des trois Atlantistes qui ont déjà gouverné ou gouvernent la France : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou François Hollande. Trois personnalités qui, si nous étions réellement en démocratie, ne devraient même pas pouvoir se présenter en 2017. Trois personnalités qui partagent le même projet pour la France, un arrimage servile à l’Amérique qui en ferait non pas le 51ème des États-Unis d’Amérique mais leur sujet. En effet, le TAFTA en cours de négociation et qui sera, en tout état de cause, signé avant fin 2016, consiste pour l’Europe à adopter purement et simplement un modèle de société  basé sur l’individualisme, le communautarisme, le marchandisisme, le consumérisme et le cosmopolitisme, autrement dit, un modèle de société qui fait fi de 2 500 ans d’Histoire et de civilisation et abstraction des Peuples et des Nations.

    …Sauf la nation et le peuple américains ! En effet, formidable paradoxe, ce modèle ne s’impose pas aux états fédérés qui, eux, sont farouchement attachés à leur originalité, à leur philosophie de vie et, pour tout dire, à leur souveraineté puisque, dans bien des domaines, l’état fédéral ne parvient pas à leur imposer ses vues. Par exemple, le mariage gay n’a été voté que par 10 états et imposé par la Cour constitutionnelle dans 7 autres ; 31 états fédérés ET l’état fédéral pratiquent la peine de mort ;  chaque état fédéré a sa propre fiscalité : le Delaware, par exemple, est un paradis fiscal qui n’a rien à envier aux Iles Vierges si ce n’est le soleil. Etc.

    La négation de la Nation et du Peuple français est en marche. Pour information, ce sont les Républicains américains qui bloquent la signature du TAFTA pour empêcher Obama de s’offrir une victoire politique avant la fin de son deuxième mandat. Les dirigeants de l’Europe, eux, sont prêts, quoi qu’en disent les débats houleux qui se déroulent au Parlement européen, à livrer l’Europe pieds et poings liés à l’Amérique et à en faire – ainsi que l’Afrique – une simple zone commerciale vouée à la consommation de produits frelatés venus d’Amérique.

    Comment l’empêcher ? En se reposant sur une victoire de Marine Le Pen en 2017 ? Jusqu’à l’an dernier, j’écrivais que ce n’était pas possible et je réfléchissais à la manière de le rendre possible. Aujourd’hui, je ne le crois pas souhaitable ; en tout cas, il me paraît hautement dangereux pour la France que vienne au pouvoir seul un parti qui ne sait plus où il habite idéologiquement ; un parti qui a renoncé à ses fondamentaux et qui, en guise de projet, propose un ragoût de tout ce qu’il trouve dans les gamelles de ses ralliés venus de la Gauche chevènementiste, notamment ; un parti, enfin, qui, à la perspective du pouvoir, se montre aussi rapace et prédateur que ceux qu’il veut remplacer. Depuis le mouvement anti-mariage gay auquel Marine Le Pen n’a pas participé sur les conseils de son communautariste Vice-Président, le très chevènementiste Florian Philippot, je pense que la Présidente du FN n’a pas de colonne vertébrale idéologique et je la crois prête à tous les reniements pour obtenir le pouvoir.

    Pourtant, le FN obstrue le passage vers le pouvoir ; donc, l’alternative à l’UMPS devenue RPS passe, qu’on le veuille ou non, par le FN. Or, les Français ne l’entendent pas ainsi. Les lecteurs de ce blog savent que les résultats du FN aux élections européennes, municipales et départementales sont trompeurs. Le FN stagne ! La raison en est que la moitié au moins des abstentionnistes sont des électeurs absolument rétifs à la fois au PS et au FN et en attente d’une offre alternative de Droite. Faute d’émergence d’une offre de ce type, le FN continuera d’occuper l’espace seul et de servir d’assurance-vie à l’UMPS.

    Le spectre politique français n’est pas dépourvu de partis et de mouvements politiques patriotes et souverainistes correspondant, du point de vue de leurs dirigeants, à cette attente. Ce sont des petits partis, des micro-partis, même, des groupuscules identifiables par le seul nom de leurs chefs, qui ont pour nom Philippe de Villiers, Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Bompard, Carl Lang, etc. Quand ils n’ont pas pour seule ambition de se tailler un fief sans remettre le système en cause, tous ont la prétention de rassembler la mouvance souverainiste… derrière eux-même ! Tous ont le même discours : « Ralliez-vous à mon panache blanc ! » Le problème est qu’aucun d’entre eux n’a, pour l’heure, la légitimité, l’attractivité, et, encore moins, les moyens d’attirer les autres à lui. Surtout, aucun (je puis en témoigner pour les avoir tous contactés) n’est prêt à faire de concessions pour rendre possible un rassemblement sur la base d’un socle philosophique commun et laissant de côté les divergences. Or, même Henri IV a admis que « Paris valait bien une messe ! » Surtout, et c’est le plus désolant, aucun n’est prêt à à en rabattre sur ses prétentions pour donner la priorité au salut de la France sur ses intérêts propres. Je crains que leur déconnexion des réalités vécues par les Français les empêche de prendre conscience de cette urgence. Les plus jeunes se disent que l’avenir est à eux alors que, encore une fois, la disparition d’une France et d’un Peuple français souverains, si les Patriotes ne l’empêchent pas DÈS 2017, sera IRRÉVERSIBLE. Je n’ose penser qu’ils sont prêts à accepter une France décadente pourvu qu’ils en soient les chefs !

    Pour ne pas en arriver là, il existe une solution : c’est le rassemblement des forces et des mouvements patriotiques et souverainistes hors FN. Quand je dis « forces et mouvements », je pense aux partis politiques mais aussi à tous les mouvements sociaux qui luttent au quotidien contre la dérive de notre société et la décadence de notre civilisation. Je pense au mouvement La Manif pour Tous et aux quelque soixante associations qui le composent ; je pense aux associations familiales et aux éducateurs, comme SOS Éducation, qui s’alarment de ce que les émules de Peillon, qui gouvernent, prétendent « extirper de l’esprit des enfants la mauvaise influence des parents » (!!!) ; je pense aux très nombreux intellectuels français qui s’alarment chacun dans son coin et ne parviennent que très rarement à percer le plafond de verre médiatique qui empêche leur parole d’être entendue par les français ; etc.

    Les Hommes existent ; comment les réunir ? En imitant les socialistes qui, en 1971, ont eu l’idée de rassembler les membres dispersés de la Gauche – partis, syndicats, associations, clubs, cercles de réflexion, intellectuels, pour créer un nouveau parti socialiste. Deux ans plus tard, aux législatives de 1973, la Gauche frôlait la victoire. C’est cela qu’il faut faire.

    Ce rassemblement doit se tenir sur la base de l’adhésion à quelques principes simples : la France est une nation souveraine de civilisation romaine-chrétienne ; la cellule sociale de base en est la famille ;  il n’y a pas de communautés mais des citoyens constitués en Peuple. Pour que ce soit possible, il faut que chacun se dépouille des ses oripeaux non pas idéologiques mais dogmatiques : gaulliste ? pas gaulliste ? On s’en f… : de Gaulle est mort en 1970. Europe ? Pas Europe ? Ca n’a pas de sens : l’Europe est une réalité qui peut être interprétée mais pas niée : le tout est de savoir ce qu’on y met. Une Europe sans âme livrée aux appétits des multinationales apatrides et assujettie à l’Amérique n’a rien à voir avec une Europe des Nations libres et souveraines basée sur la fraternité entre des Peuples qui partagent la même Histoire et la même civilisation et soucieuse de leur bien-être. Etc.

    Ce rassemblement est possible et urgent. Il faut le mettre en oeuvre dès cet automne pour qu’il se présente aux suffrages des Français aux Régionales de décembre 2015.

__________

Prochain article : Le mouvement souverainiste et nationiste est éclaté mais pas isolé.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Pour un mouvement souverainiste rassemblé

  1. Démétrius dit :

    La France qui n’est pas un peuple mais une nation composée de Bretons fiers de l’être, de Basques tout aussi fiers, d’Alsaciens qui ne voulait surtout pas êtres réunis aux Lorrains pour constituer une région autonome, de Catalans, d’Occitans, de Savoyards, la France est constituée de peuples qui n’ont pas grand’choses en commun, souvent même avec des langues qui leur sont propre, à cela s’est ajouté une immigration, d’abord venue d’europe du sud et de l’est et puis désormais celle venue d’Afrique. La France n’est plus celle des livres d’histoire et parler de nationalisme au moment ou se constitue sous nos yeux des nations gigantesques, est proprement hors sujet. La Chine, puissance économique disposant d’une réserve de change considérable, peut se « payer » toutes nos entreprises sans aucun mal pour ses finances, elle dispose aussi d’un réservoir humain à nul autre pareil qui fait d’elle une puissance militaire intouchable et on le constate à la façon dont elle « s’accapare » en toute illégalité internationale des iles situées en mer de chine. L’Inde autre monstre démographique, n’est plus une nation mineure, elle comptera parmi celles qui dicteront leur volonté suivant le principe qui veut « que quand les grands parlent, les petits se taisent et écoutent » et si j’oublie la Russie c’est volontairement car servie par un Poutine elle est l’énigme du continent européen. La France n’a plus que l’Europe pour perspétives interressantes, non par amour pour elle, mais par raisons et à la condition que cette Europe là soit de type fédéral disposant d’un gouvernement et d’institutions propres, afin d’être « un grand que l’on écoute » plutôt qu’un petit qui doit se taire pour laisser parler ceux qui en plus peuvent aussi agir…
    Ce n’est certainement pas le FN et son équipe d’amateurs dirigé par une Marine qui n’a aucun bilan personnel à présenter hormis celui d’avoir tué son père politiquement qui peut représenter le recours ultime, ses scores dans les sondages c’est par défaut qu’elle les obtient, ses propos sont écoutés et son programme proprement ahurissant qui parle de « nationalisations » nous fait remonter au Front populaire est analysé, ils ne laissent aucun doute quant à son incapacité à diriger et sortir la France de l’ornière ou l’ont enfoncée plus de cinquante ans de collectivisme… qu’il fut de gauche ou de droite…!

    • Kader Hamiche dit :

      Toute votre analyse est fausse ! Votre opinion sur le FN et sa cheffe vous regardent : je ne les commente pas car j’ai assez dit ce que je pense de l’une et de l’autre. Mais le reste n’est qu’un catalogue d’arguments pour que les défaitistes et tous les suivistes en général s’en remettent à d’autres – le messie, l’homme – ou plutôt la femme – providentiel(le), l’Europe, l’Amérique pour se sauver et sauver la France.

      La France, une et indivisible, héritière de Rome et de sa civilisation, et ses nations sœurs européennes seront sauvées par elles-mêmes, ensemble, grâce au refus du renoncement qui caractérise une partie de leurs peuples respectifs. Une partie, petite, sans doute, mais décidée et courageuse. Et ce sera bien suffisant ; un proverbe kabyle dit qu’il vaut mieux une armée de chèvres conduites par un lion qu’une armée de lions conduits par une chèvre. Or, s’il n’y a pas, en France, QUE des lions, nous savons vous et moi qu’il y en a plus d’UN !

      Partout en Europe, les Peuples sont déjà mobilisées pour éviter à leur pays et à notre bien commun, l’Europe et sa civilisation, la décadence où les tenants du cosmopolitisme universel sous la coupe de l’Amérique tentent de les faire tomber. La France est en retard parce que le réseau de complicités intéressées y est plus étendu (La France confisquée), mais elle aussi bouge. La preuve !

      • Démétrius dit :

        Vous jugez mon analyse entièrement fausse, mais vous avancez vous-mêmes que : les « Nations soeurs Européennes seront sauvées par elles-mêmes » …!!!
        mais n’est-ce pas ce que j’écrit moi-même dans la « France n’a plus pour perspectives intéressantes que l’Europe, à la condition de se regrouper au sein d’une fédération des Etats d’Europe avec un unique gouvernement et des institutions propres…? Nous pensons aux mêmes solutions..non..?
        à défaut nous serons les satellites d’une super puissance existante ou en devenir…

        • Kader Hamiche dit :

          Pas du tout. Ne faites pas celui qui n’a pas compris. Je parle des nations européennes et de leurs peuples, pas de l’Union européenne inféodée à l’Amérique et capable, par exemple, de fermer le bec de ses parlementaires (ce qui fut fait hier) pour les empêcher de voter l’exclusion de l’ISDS, le scandaleux mécanisme d’arbitrage entre États et entreprises privées sur lequel achoppent les négociations. Je remarque au passage qu’on ne parle même plus de la suppression des « barrières non douanières » qui empêchera les gouvernements de refuser la commercialisation de tel produit pour cause sanitaire, par exemple : la porte ouverte au dopage des viandes, notamment.
          Une « fédération des États d’Europe avec un unique gouvernement et des institutions propres » est tout ce qu’un patriote ne peut pas vouloir.

          • Démétrius dit :

            « Les patriotes » ah..oui j’oubliai le patriotisme. La France ne compte que ça, surtout les jours de rencontres sportives, la gueule aux couleurs reglementaires ça braille à qui mieux mieux, cependant installez une antenne mobile à la sortie des stades chargée de recruter pour les forces opérationnelles et ensuite vous fairez les comptes….!
            Le patriotisme se mesure aux sacrifices et aux risques encourus pour sa patrie et à rien d’autre et cela sans espoir de récompenses.
            Par ailleurs le sempiternel refrain sur les Usa ne tient pas compte qu’ils sont les premiers investisseurs chez nous et aussi le pays qui compte le plus grand nombre d’entreprises parmi les 20.000 étrangères que compte la France….suivis de l’Allemagne…Aussi avec cinq millions de chomeurs, six millions de fonctionnaires et 15 millions de retraités la France à plus besoin d’investisseurs, Amerlocs ou pas, que de « patriotes » …!

  2. BIANCHI dit :

    Tous les commentaires démontrent sans aucune hésitation que l’union n’est pas, n’est plus envisageable!
    Et pourtant la ville d’Orange, la Ligue du Sud et les réussites de Jacques Bompard sont la preuve que certaines choses sont possibles….
    Faut-il une vraie révolution pour y parvenir? Mais qui pour l’entreprendre?
    Vieux militant FN, j’abandonne….

  3. Jean-Pierre dit :

    Bonjour à tous

    Belle analyse en effet, je pense que tout le monde est d’accord depuis longtemps sur le constat de la France d’une part et des organismes politiques d’autre part. Maintenant pour les gens réalistes et de bon sens, c’est un peu l’histoire de pince mi et pince moi, pince mi tombe à l’eau que reste t-il ? Donc si le jeu dit démocratique ne permet plus au peuple d’être souverain chez lui, que reste -t-il ?

    …effectivement il va falloir pincer, ce sera peut-être un peu désorganisé au départ mais si chacun s’y met, ce chaos fera certainement naitre l’homme providentiel qui aura ce magnifique bras de levier pour fédérer et asseoir sa légitimité sur un consensus général , je sais c’est un peu extrême comme vision, mais il ne reste plus que ça.

    Election piège à C*** comme le disait une certaine génération de 1968, mais au départ c’était « piège à con pour militaire isolé », autrement dit évitons les pièges, pyrotechnique et ou politique. Pour finir, « aide toi et le ciel t’aidera » si nous sommes quelques millions à pincer, même à l’échelon le plus bas, je ne doute pas que nos prières, qui accompagnerons nos actions, ne peuvent qu’être exhaussés, maintenant à chacun de choisir sa façon de pincer la plus efficace… dans son milieu, village commune, département, région. Bonne réflexion à vous tous et surtout, comme le disait un metteur en scène de mes amis, « Action »

  4. bossé dit :

    Pas d’accord avec vous pour faire un vrai FN. Pour ma part philippot n’a pas choisi le bon parti car le chevenementiste se rapproche sûrement plus de debout la france que du fn. Moi je préférai que le fn fracture en deux que philippot s’unisse avec dupont aignant et que vous fassiez un vrai parti vielle France de droite avec le clan de Jean marie.
    Je suis néanmoins d’accord kader avec votre analyse de la situation.

  5. Alain F. dit :

    Encore des rêveurs qui rêvent de pouvoir créer une énième force en partant du néant et en écartant tout ce qui existe déjà et en favorisant la division!

  6. mimi dit :

    Moi, je dis qu il faut des hommes nouveaux, des jeunes, je ne pourrais jamais voter Marine LEPEN Je pense que ce ne serait pas une solution pour la France, ah quand l’homme providence.

  7. Manuel dit :

    Je suis d’accord avec vous mais je ne pense pas qu’on puisse le faire hors FN.
    Je rêve depuis des mois de la création d’un nouveau parti du Peuple Français avec comme figure de proue Marine, De Villiers, Dupont-Aignan, le mouvement Sens-Commun issu de la manif pour Tous ( mouvement aujourd’hui au sein de l’UMP) , ainsi que les autres mouvements qui se sont unis contre la loi taubira.
    Ce parti du Peuple Français ferait de la Nation son socle politique, la Famille son socle social, l’Europe son socle culturel, le christianisme (dépouillé de tout son passé politique et parfois meurtrier) son socle philosophique et le modèle gréco-romain son socle idéologique (en bannissant ses castes sociales).
    Contrairement à vous, je pense que la référence à De Gaule (ou à Bonaparte) doit demeurer dans la construction d’une France autonome et fière, de son histoire, de ses choix et de sa destinée. Ces grands hommes représentent une grande Idée de la France, dépouillée des lobbys, de l’opportunisme, du reniement et de la compromission.

    • Kader Hamiche dit :

      Vous avez dit « Je rêve… » C’est parce que cela relève d’un rêve qu’il faut trouver autre chose. La moitié des abstentionnistes, c’est-à-dire d’électeurs qui ne veulent ni de l’UMP ni de la gauche, ne veulent pas du FN. Plus de la moitié des électeurs de premier tour de l’UMP refusent de se reporter sur le FN. De l’autre côté, beaucoup d’électeurs socialistes et plus encore de centre gauche refusent de reporter leur suffrage sur les communistes, les mélenchonistes (c’est une espèce à part) ou sur les gauchistes.

      Cela signifie que nous ne sommes pas aux Etats-Unis ou en Angleterre où le spectre politique se partage en deux grands blocs d’ailleurs pas trop différents l’un de l’autre. Cela signifie aussi – n’en déplaise à ceux qui méprisent le peuple – que le peuple a une conscience politique, une intelligence politique sûre. Faut-il le déplorer ? Non, il faut au contraire s’en réjouir. C’est aux politiques de s’adapter, pas aux électeurs de se dépouiller du dernier droit que le dévoiement de notre démocratie leur laisse encore.

      Le Front national est incapable de représenter tous les Français désireux de se débarrasser de la mafia UMPS et de ses satellites responsables de la décadence de la France. Il ne faut pas le déplorer mais en tirer les conclusions en créant un parti authentiquement patriote et souverainiste capable de répondre à leurs attentes.

      C’est trop demander ?

    • COMMANDO MARINE dit :

      BRAVO pour votre réponse sans MARINE, sans MARION ils vont courir au suicide !!!

  8. REINIG JJ dit :

    Kader dit :
    « Le problème est qu’aucun d’entre eux n’a, pour l’heure, la légitimité, l’attractivité, et, encore moins, les moyens d’attirer les autres à lui. Surtout, aucun n’est prêt à faire de concessions pour rendre possible un rassemblement sur la base d’un socle philosophique commun et laissant de côté les divergences »…
    « Je n’ose penser qu’ils sont prêts à accepter une France décadente pourvu qu’ils en soient les chefs ! »
    Et oui, Kader, malheureusement, on peut le penser !!!
    Vont ils ouvrir les yeux ?

  9. macia dit :

    Kader je partage votre idée, et suis solidaire du commentaire de Robert, mais pas de la fin de celui-ci. Je vais faire comme Bureth.
    Bravo Kader

  10. Robert dit :

    Une fois de plus, Kader, votre analyse est précise, pragmatique, et « juste » (à mon sens). L’ Europe politique est une fiction, vendue aux américains par ceux qui ont en charge sa destinée. Je ne peux qu’approuver votre souhait d’un rassemblement des patriotes, mais j’ai peur qu’il ne soit (déjà) trop tard… Je crains que les Français et les Européens n’aient plus guère de convictions à défendre…

  11. ODIN dit :

    Wait and see……. Il est toujours permis de rêver.

  12. Bureth dit :

    Je transmets ton analyse á tous mes contacts en espérant qu’ils comprennent la réalité et qu’ils puissent en tirer parti

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.