MLP a dit « Non ! » à Pujadas

Marine Le Pen : la dégonfle ?

MLP_Paroles_ActesQuand, pour contrer des énarques, on choisit des énarques comme conseillers, on fait des conneries d’énarque. C’est ce que Marine Le Pen est en train de vérifier. MLP a décidément rompu avec la politique de sincérité, de vérité et d’instinct qui a permis à son père de faire du Front national l’un des premiers partis de France. Son refus d’aller à Des paroles et des actes est une nouvelle manifestation d’un état d’esprit qui pousse Marine Le Pen et son équipe à privilégier la polémique contre la politique. Ce faisant, elle va finir par se planter, car c’est jouer avec le bon sens des Français. 

    Certes, les manœuvres du CSA pour torpiller la sixième participation de Marine Le Pen sur France 2 à l’émission politique phare du « service public » de télévision sont tordues à souhait. Vouloir au denier moment imposer des opposants locaux au chef du FN sous prétexte que les Régionales approchent, c’est une pure fumisterie. La proximité des élections locales n’empêche pas la vie politique nationale de se poursuivre. Hollande est omniprésent sur les écrans de télévision, la question syrienne est à deux doigts de se résoudre sans que la France y soit présente (voir plus bas), celle des migrants prend des proportions telles qu’elle en devient incontrôlable ; la Palestine sur la voie du chaos, l’Europe, sa paralysie et son incohérence, la politique politicienne (le ridicule Cambadélis et son référendum, l’affaire des détenus récidivistes libérés à tort), etc. : que de sujets cruciaux sur lesquels les Français veulent entendre Marine Le Pen ! Tout cela devait-il passer à l’as pour le seul plaisir de mettre en évidence la déloyauté du système médiatique ? Est-il raisonnable de sacrifier tout cela pour le seul plaisir de contester une vilenie du CSA ? Marine Le Pen ne pouvait-elle pas choisir de la dénoncer en direct, face aux cinq millions de Français qui attendent sa parole politique ?

    Prendre prétexte d’une embrouille somme toute dérisoire – qui a, en réalité, pour seul objet de faire croire au CSA qu’il sert à quelque chose – pour se dérober à sa mission, c’est, humainement, une insulte aux Français et, politiquement, une terrible erreur. Cela me fait penser à un boxeur qui refuserait une demi-finale de championnat du monde sous prétexte qu’on lui opposerait un adversaire. Au mieux, les Français penseront qu’elle fait une ânerie (je ne parle pas des groupies de Marine, qui ont définitivement renoncé à se servir de leur neurones et lui passent tout) ; mais je crains pour elle qu’ils commencent à avoir des doutes  sur ses capacités et son courage face à l’adversité. Mais quel courage y aurait-il eu à affronter le franc-mac Xavier Bertrand ou l’inconnu Pierre de Saintignon ?

    Je me perds en conjectures. Franchement, je ne vois que la bêtise des conseillers de Marine Le Pen – et la sienne, donc, car un chef se reconnaît au choix de ses seconds – pour expliquer cette énormité. Il me semble que la nouvelle équipe du FN a, si tant est qu’elle l’ai jamais su, perdu de vue ce que doit être un débat public, surtout dans sa version télévisée : le moyen de parler au Peuple français par-dessus l’épaule de ses questionneurs et de ses contradicteurs. C’est ce que Jean-Marie Le Pen a traduit en réagissant à la dérobade de sa fille : « toutes les occasions sont bonnes pour faire connaître ses opinions ! », a-t-il dit.

    Mais peut-être cette erreur n’est-elle que la manifestation d’un trouble plus profond ? A suivre !

______________

Syrie : quand les puissances se rabibochent, la France sort de la photo

images« Syrie : pourquoi Fabius est sur le banc de touche » : c’est, sans point d’interrogation, le titre d’un article de l’Obs sur le dernier développement de l’affaire syrienne. Convié par le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, le secrétaire d’état américain Kerry discute, en ce moment-même à Vienne (en Autriche, pas en France) avec les représentants de l’Arabie saoudite et de la Turquie. De Français, point ! D’Européens, pas plus ! Une entrevue qui conforte par avance la thèse que je défends depuis le début de cette affaire (et que j’ai prévu de développer dans les deux épisodes à venir de mon dossier sur la Syrie), à savoir que, après avoir impliqué tout le monde dans l’embrouille syrienne, les principaux tireurs de ficelles vont, comme d’hab, s’arranger entre eux sans même en parler à leurs caniches respectifs.

    Les Français ne pourront pas s’en plaindre : les Américains, depuis qu’il se mêlent des affaires du monde (1917[1]), n’ont jamais fait autrement. Mais les Français – à supposer qu’ils connaissent l’Histoire de leur pays – n’ont pas besoin de remonter si loin pour s’en convaincre : il leur suffit de penser à l’affaire irakienne pour savoir qu’on ne traite avec les Américains qu’avec une énorme réserve de cynisme. Le cynisme, c’est le parti pris résolu de servir les intérêts de son pays quoi qu’il en coûte en reniements et en trahisons. Mais le cynisme seul ne suffit pas ; il doit s’appuyer sur deux piliers : la puissance militaire ET la volonté de s’en servir, que les Russes ont, pas les Français, et la surface financière, qui fait défaut à la France mais ne manque pas aux Arabes.

______________

[1] L’Amérique (qui n’existerait pas sans la France de Louis XVI et de Vergennes, de Rochambeau, Grasse, Estaing et La Fayette) qui aurait, soi-disant, « sauvé la France » en 1918, a envoyé 2 millions d’hommes équipés de leur seule b… et de leur couteau. L’opération a coûté des milliards en munitions, équipements, armements et chars anglais, que la France a réglés rubis sur l’ongle à 95%. En 1919, les Etats-Unis ont abandonné l’Europe après lui avoir imposé les fumeuses théories droits-de-l’hommistes du prédicateur presbytérien Wilson, sans même signer le traité de Versailles. Ensuite, ils ont, avec la complicité de l’Angleterre, tout fait pour limiter la puissance de la France en aidant l’Allemagne – 1/3 des Américains étaient allemands – à ne pas payer les dommages de guerre prévus par le traité. Et je ne parle même pas du rôle des Américains dans la prolifération de la théorie – non applicable aux Indiens d’Amérique – du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui a servi à déstabiliser l’Inde et, pour nous, Français, l’Algérie (en aidant le FLN)… Aujourd’hui, tout homme politique européen devrait, avant de s’associer aux Américains, s’appliquer cette maxime en vigueur en France entre 1870 et 1914 à propos de l’Alsace-Moselle occupées par les Prussiens : « Y penser toujours… ! » Y compris quand il s’agit de signer un traité de « libre-échange transatlantique ».

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

27 réponses à MLP a dit « Non ! » à Pujadas

  1. Candide dit :

    J’arrive un peu tard (je découvre ce site).
    On peut apprécier comme on veut cette affaire Pujadas-MLP; personnellement je pense plutôt comme Robert, mais on peut penser différemment.
    Quant à fusiller le FN de MLP, sous prétexte qu’il ne fonctionne pas comme JMLP, cela me semble un peu court! Le nouveau FN a plus de chances (même incertaines) d’arriver au pouvoir et donc de (peut-être) sauver ce pays trahi par l’UMPS depuis près de 40 ans. Cela seul m’importe. Et si Philippot y est pour quelque chose, bravo et merci à lui. Dupont-Aignan aussi est énarque…

  2. STANISLAS dit :

    Je ne sais pas si ces débats concernant MLP ne sont pas un peu stériles. Si dans un scénario fiction , nous devions sortir de l’UE, je ne pense pas que ce soit catastrophique car, au delà de la politique politicienne, ce sont les groupes financiers et commerciaux qui ont le dernier mot. Et quand les intérêts sont en jeu, on trouve toujours des compromis, même les plus pires. Ce qui m’inquiète concernant MLP, c’est que même si un jour le FN arrivait au pouvoir, pour gouverner il faut une Assemblée Nationale et si possible une majorité. Vous pensez la chose possible ? C’est vrai que chez les Républicains on est plus soucieux de savoir qui peut prendre le pouvoir que s’occuper de la France. A mon avis le retour de Sarkozy est une erreur. Je souhaiterais que M. Dupont-Aignan se détache, se fasse mieux connaître et s’entoure d’une véritable équipe. C’est probablement une des rares lumières dans ce brouillard politique.

  3. Morin Gérard dit :

    Pour en revenir à l’émission d’Europe 1, il faut considérer l’attitude déplorable du Frère Xavier Bertrand. Méprisant, bouffi de suffisance et de dédain il n’a eu de cesse d’insulter, de calomnier, de mentir, sans jamais avancer le moindre argument à teneur politique. Dire que son adversaire n’a pas de politique ne suffit pas, il faut dire pourquoi, donner des exemples, apporter des preuves.
    Même chose pour les accusations de parasitisme auquel s’adonnerait la famille Le Pen qui vivrait depuis 40 ans des largesses de la République. Au delà de l’iniquité de cette accusation, je pense que ce sinistre personnage n’a pas craché dans la soupe non plus.
    Le candidat socialiste, lui, s’est signalé en proférant que le rétablissement des frontières conduirait à l’étouffement du pays, réduit à mourir dans son blockhaus. Il a simplement oublié que la France a toujours, de tout temps, exporté et importé les produits dont elle avait besoin, frontière ou pas. Les frontières telles que nous les connaissons sont d’ailleurs des inventions récentes, et les échanges commerciaux et les déplacements privés existent depuis la nuit des temps. Enfin rien n’a jamais empêché les entrepreneurs à monter des affaires de tout type, cf. Airbus, Interpol etc. qui n’ont rien à voir avec l’Union Européenne.
    L’attitude de ces détracteurs, amplifiée par la large diffusion par la télé, laisse à penser que le débat aurait été encore plus brouillon, plus inaudible, plus contre productif quant à l’image du personnel politique qui n’a vraiment pas besoin de ça.
    A chacun de tirer ses propres conclusions.

  4. Robert dit :

    Cette chronique concernant MLP date du 23 octobre dernier…
    Depuis de l’eau a coulé sous le pont et comme je l’indiquai dans mon dernier post, Marine ne s’est pas « dérobée » hier soir devant la coalition UMPS.
    Afin d’éviter tout malentendu, en début d’émission M. JP ELKABACH a bien rappelé que les conditions du débat ont été acceptés par les intervenants et que rien n’a été modifié.
    Cette mise au point fait bien la démonstration que l’émission d’un PUJADAS aux ordres était une véritable trahison et surtout un manque de respect évident pour l’invitée.
    Ceci étant, rongeant son os, le présentateur dépité a indiqué que l’on ne l’y reprendrait plus et qu’il n’inviterait plus MLP.
    Grand bien lui fasse, cela lui évitera de concocter des coups fourrés.

    • Kader Hamiche dit :

      Ce qui ne change rien à l’affaire. Pour France 2, elle a fait un mauvais choix. Pour mémoire, l’audience de France 2, c’est 5 millions de téléspectateurs ; I’Télé, c’est douze pelés et trois tondus. D’autant que le débat a été annoncé très tardivement. Moi-même, je l’ai découvert après coup.

      • Robert dit :

        Bonsoir Kader,
        Il est regrettable que vous n’ayez appris la tenu de ce débat que très tardivement.
        J’ignore si vous avez suivi le précédant avec M. ESTROSI et consorts, car à cette occasion M. EL KABACH avait indiqué la tenue du prochain débat pour le mardi suivant.
        De plus, si vous écoutez Europe 1, l’annonce a été faite plusieurs fois dans la journée.
        Ceci étant, le débat s’est déroulé comme d’habitude avec si vous le dite, quatre pelés et trois tondus, ou il s’est avéré, comme prévu, que les deux associés de l’UMPS, se sont livrés à un véritable jeu de massacre avec pour cible, bien entendu, MLP en toile de fond.
        L’assureur de l’UMP, qui n’a rien de rassurant a même été odieux au travers d’attaques personnelles.
        Confirmant, si besoin est, qu’à bout d’arguments il en est devenu grossier, ce qui, soit dit en passant, ne le grandit pas.
        Enfin, il ressort de tout cela que les menaces, la peur, les compromissions, les invectives, le rejet de l’autre, j’en passe et des meilleures, sont en fait les caractéristiques incontestables de la DEMOCRATIE UMPS.
        Alors oui, dans ces conditions MLP ne pourra pas gagner, et, sans beaucoup se tromper, les français auront beaucoup à perdre.

        • Kader Hamiche dit :

          Je n’écoute ni ne regarde JAMAIS El Kabach, qui a accepté d’être fait par les fellaghas citoyen d’honneur d’Oran en mai 2012, c’est-à-dire deux mois avant le cinquantième anniversaire des massacres de juillet.

          • STANISLAS dit :

            Bravo Kader pour cette réponse !
            El Kabach fait partie de toute cette bande de faux-culs qui dénaturent et déshonorent la profession de journaliste.

          • Robert dit :

            Je partage tout à fait votre opinion concernant ce triste individu .
            Cependant, dans le cadre de l’émission et du débat, c’était surtout MLP qu’il convenait d’écouter et indirectement soutenir.
            A ce sujet, il faut préciser, que le CSA, véritable nid de vipères aux relents soixante-huitards, ne laisse pas le choix aux auditeurs et téléspectateurs. (Monopole oblige).
            Que ce soit sur Europe 1, sur RTL, sur RMC, Antenne 2, la Une, BFM TV, I télé, la liste n’étant pas exhaustive, ceci sans parler de la presse écrite, nous avons tous compris, je pense, à qui nous avons à faire. Hélas!
            C’est d’ailleurs en cela que le courant de pensée de MLP, n’est pas toléré et que des campagnes scandaleuses sont orchestrées.
            Il convient d’ajouter aussi l’influence de certaines obédiences qui ont pignon sur plateaux (TV où Radios) lesquelles ne se privent pas pour en remettre une couche.
            Oui vraiment je vous rejoint, mais il faut admettre que la marche de manœuvre est extrêmement limitée pour ne pas dire nulle.
            Tout le courage consiste néanmoins à résister pour ne pas se laisser enfumer.
            Cela n’empêche pas certains PN, en parfaits lèches babouches, de militer activement dans ces partis dits « gouvernementaux »…
            Pourtant, dans le cadre d’une analyse plus lointaine, il faut bien admettre que la France subie aujourd’hui encore la désastreuse politique voulue et organisée par « l’Homme providentiel », dont je m’interdis de citer le nom.
            A cet effet, une réflexion mérite d’être exposée sans états d’âme.
            Comment se fait-il que les populations d’Algérie aient pu accepter de remettre le destin de l’Algérie Française entre les mains d’un tel despote dont les agissements étaient parfaitement connus par nos anciens et ce depuis la 1ère guerre Mondiale dont notamment sa désertion en temps de guerre, le bombardement de la base de Mers-el-Kébir (plus de 2000 marins Français tués), l’abandon des maquisards du Vercors et des massacres de Sétif et Guelma en 1945 ???
            Avec l’abandon de l’Algérie Française et les massacres des Harkis livrés à l’ennemi, la fusillade de rue d’Isly et la boucherie du 5 juillet à Oran, la secousse du sinistre a été tellement puissante que nous en ressentons encore les répliques aujourd’hui !!!
            Et il y a, hélas, fort à parier que ce n’est pas fini.

          • Morin Gérard dit :

            Le soutien apporté à la grande Zora n’était que l’expression exacerbée du désespoir absolu qui s’était emparé des populations d’Algérie. Tout le monde savait de quoi il était capable, mais il apparaissait comme le seul capable de trouver une solution. Un peu comme la bouée à laquelle, désemparé, s’accroche le naufragé. Même s’il s’agit d’une bouée en plomb.

  5. Démétrius dit :

    Si l’arrogance et la prétention étaient des qualités, il ne ferait aucun doute que M.le Pen emporterait tous les suffrages. Cependant il faut plus que de l’insolence pour diriger une nation et lui faire regagner les places perdues par des décénnies de repli et protection sociale qui n’ont servies à faire des Français qu’un peuple d’assistés. La sortie de l’europe et de l’euro(si elle devait s’appliquer) projetée par ces apprentis sorciers entrainera, à minima, des bouleversements destabilisants pour une économie qui est largement connectée avec le reste de l’europe dont elle dépend à 80% pour ses exportations, vers l’Allemagne notamment qui est notre principal partenaire et client. Cette destabilisation sera payée par les Français au seul profit d’une équipe qui puise ses « idées » chez un « Méphisto » nommé Philippot, qui voit dans une économie étatisée, donc fermée aux ordres de fonctionnaires d’état…état qui marche si mal, la réussite que ne peut lui offrir le carcan des reglementations et d’un code du travail poussiereux et obèse de 3000 pages dont les premières date de l’époque de la machine à vapeur. C’est encore lui, Philippot qui drive « la Pouliche » Marine, qui lui dicte ses idées et fait ses discours, raisons majeures du « divorce » père/fille, ce dernier ne supportant plus la mauvaise influence du « mignon » sur Marine. Sa « popularité » à elle, vient d’évènements qui lui sont favorables, sans qu’elle n’aie à revendiquer la moindre réalisation sur laquelle s’appuyer qui lui soit propre et tout ce qu’elle est, elle le doit à son père qui en a été bien mal récompensé, ce dernier n’obtenant pour seule gratitude que son éviction du parti qu’il avait crée…encore un travail de sape « de Méphisto » le malèfique…!

  6. Vincent dit :

    Mon cher Kader, quoi que nous disions quoi que nous fassions je ne vois personne pour régler les problèmes que connais notre pays. Ceci dit à mon avis seul un gouvernement de salut public composer de personnalités indépendantes, compétentes, honnêtes, désintéressées et surtout armées d’un grand patriotisme pourraient nous sortir de la décrépitude de notre situation. Pour cela au risque de choquer: voire même utopique je vois même une certaine dictature avec un brin d’humanisme,mais par contre avec énormément de rigueur, de discipline et aussi beaucoup d’autorité. Problème: est ce que les Français sont assez mûrs pour comprendre cela? j’en doute. Les politiques menées depuis plus de 30 ans ont fait que notre pays est devenu un pays d’assistés, donc de faibles ou le patriotisme a pratique ment disparu.Permettez moi donc de rêver!!!

  7. bob40 dit :

    MLP comme vous le dite a eu tout à fait raison de remettre Pujadas à sa place !
    Qu’auriez-vous eu comme analyse si a une invitation de Canbadélis à débattre avec Sarkozi prévue depuis 1 mois, Pujadas avait accepté de rajouter MLP comme invitée de dernière minute (24 heures avant le débat) sous la pression de Philippot secrétaire du FN ou même de Melenchon qui aurait voulu en rajouter !!!

  8. Gérald dit :

    Le piège était diabolique et les opposants n’auraient pas laissé MLP développer le moindre argument.
    Je pense qu’elle a eu raison de ne pas se prêter a cette mascarade de débat.
    Les « journaleux » se prennent un peu trop pour des procureurs, j’espère que nombre d’entre eux seront virés du service public a l’occasion de la prochaine présidentielle, mais je rêve certainement, car les politiques adorent se coucher et sont prêts a toutes les compromissions.

  9. honore de Marseille dit :

    Mlp va gagner le nord et sa niece. Je pense même qu’il y aura d’autres surprises. Mlp ne pouvait accepter le diktat du prps trop de débats prévus les français se seraient lassés de tant de débats. On ne peut tout demander à une personne. Votre analyse de la Syrie la France est au hors jeu et les poloticards ricains nous prennent vraiment pour des billes. Tafta en priorité. Je voudrais vous informer que les services de renseignement américains sont en désaccords avec les politicards americains ils  »ont pas digéré la manipulation concernant les armes de destruction massive de Saddam Hussein. De la même manière l’envoi d’armes aux opposants d’Assas procède de la même desinformation.

  10. SIRE dit :

    Bonsoir,
    Je ne partage pas tout à fait l’analyse concernant le refus d’aller à l’émission de Pujadas.Je vois dans la manoeuvre un traquenard qui aurait consisté à la déstabiliser,auraient-ils réussi , je ne sais pas mais quoiqu’il en soit tout le monde en parle et pas nécessairement en sa défaveur.

  11. Martinez dit :

    La dérobade de MLP ne m’a pas étonnée du tout. Je ne suis pas déçue puisque j’ai toujours su que ce parti ne pourrait pas gouverner. MLP est une femme fragile, qui gueule, un petit roquet. Estrosi va gagner la région sans problème, mais il y a un hic : le choix de Renaud Muselièr (double nationalité, pour faire du bisness immobilier) est un mauvais choix et les électeurs se posent des questions…… C’est là que Marion Maréchal Le Pen, peut prendre des voix à Marseille….. Pour les présidentielles, les dés sont jetés, c’est toujours la franc-maçonnerie qui choisit son candidat.

  12. Robert dit :

    On peu très bien ne pas être « groupies de Marine » et avoir une analyse différente sur la prétendue « dérobade » dont il est fait état dans cette chronique.
    Il faut prendre en compte tous les paramètres de cette rocambolesque histoire pour en comprendre les tenants et les aboutissants.
    Cela commence par une invitation insistante de M.PUJADAS auprès de l’intéressée, laquelle n’était initialement pas favorable à un tel spectacle d’autant qu’un précédant regrettable s’était déjà produit lors d’une émission antérieure. (Duel avec l’outrancier et vulgaire Mélenchon)
    Apprenant cela, deux dirigeants de parti, plus proches du Tribunal correctionnel que d’un parti politique, saisissait en parfaite entente le CSA, ,faisant en l’occurrence la démonstration de la collusion UMPS, afin de rectifier un tir dont ils n’avaient théoriquement rien à voir, obtenant, franc maçonnerie oblige, entière satisfaction.
    L’organisateur télé aux ordres, qui n’est donc pas à son coup d’essai avait vraisemblablement l’intention de passer une deuxième couche en imposant un diktat, par le biais d’une modification du programme suivant un message adressé à plus de 23 heures…
    Sachant par ailleurs qu’un débat entres les candidats à l’élection Régionale dans le Pas de calais était prévu mardi prochain.
    Après de nouvelles tractations un accord semblait néanmoins avoir été conclus.
    Ce qui n’est pas dit et encore moins écrit, c’est que M. PUJADAS, expliquant cette modification du programme déclarait publiquement : « qu’ainsi Marine LE PEN, serait mise face à ses contradictions ». Du moins c’est ce qu’il espérait profondément.
    Ainsi, apparaissait clairement l’organisation délibérée d’un coup fourré.
    C’est en substance ce qu’il convient de savoir et de comprendre avant de se lancer dans des considérations personnelles, au demeurant dépassées.
    En l’occurrence, Marine Le Pen a eut parfaitement raison de ne pas se soumettre aux injonctions qui lui étaient adressées dans de pareilles conditions.
    En clair elle n’avait pas à se ridiculiser.
    Etant entendu qu’il s’agit par ailleurs d’un message fort adressé non seulement aux organisateurs de cette mascarade, mais aussi au Peuple Français, faisant, en la circonstance, la démonstration de sa capacité d’analyse et de ne pas sombrer lamentablement devant des journalistes qui ont trop tendance à se prendre pour des procureurs.
    Concernant le vote des électeurs, chacun est libre de ses opinions, sachant qu’il convient toutefois savoir ou l’on a mal et ce que l’on veut.
    Pour l’instant le choix parait clair, soit on continu avec ceux qui ont mené la France là ou elle se trouve actuellement, soit on change de casting.

    • Kader Hamiche dit :

      Tout cela est bel est bon mais je maintiens que, une fois sur le ring, MLP avait toutes les armes pour retourner la situation à son avantage. Elle a choisi l’outrance et la dérobade ; ça la regarde. Pour moi, ça n’a rien d’étonnant : il y a longtemps que je pense et dis qu’elle n’est pas à la hauteur. Depuis l’exécution sur la place publique de JM Le Pen cet été, je pense en outre qu’elle n’a aucun caractère et qu’elle n’est pas moralement fiable.
      En tout cas, cet incident ne changera rien à la suite. Le FN version MLP/Philippot passera pour le vainqueur des Régionales car, au pays des aveugles, les borgnes sont rois mais je fais le pari qu’il ne gagnera aucune Grande Région. Quant à la présidentielle de 2017, elle est jouée d’avance. Le seul bénéfice qu’elle et ses amis tireront de tout ça est d’ordre financier ; mais n’est-ce pas la seule chose qui les intéresse vraiment ?

      • Robert dit :

        Les différentes analyses rendent le débat très intéressant.
        Je ne pense que Marine Le Pen aurait pu renverser la situation à son avantage, dans une émission organisée délibérément dans un cadre de déstabilisation. Pour s’en convaincre il suffit de se remémorer, lors de précédentes émissions, les comportements et agissements des divers opposants auxquels il convient d’y ajouter accessoirement ceux des divers organisateurs aux ordres.

        Ainsi, les critiques autant inutiles qu’agressives sont suivis d’une monopolisation de prise de parole, interdisant tout débat constructif.

        Je ne m’étendrai pas sur les rappels réguliers à la sombre histoire de la collaboration, du racisme, de l’antisémitisme, de l’islamophobie, des mosquées, du voile, du hallal, des menus dans les cantines, dont, soit dit en passant la classe politique classique ne semble pas s’offusquer, etc…
        Si ce n’est, avec force de persuasion de rappeler avec insistance que le FN n’a pas de programme, si ce n’est la destruction de l’Europe agrémenté d’un dangereux sectarisme qui réduirait la France à sa plus simple expression, voir à sa disparition ! Bref, le soleil ne se lèverait plus, et les plus grands cataclysmes frapperaient notre pays. Le tout sur fond de questions plus personnelles concernant le père, sa richesse etc.

        Voilà en gros ce qu’il ressort globalement des différents débats, lesquels sont organisés en vue d’entretenir la diabolisation tout en sensibilisant les auditeurs et ou les téléspectateurs sur le « DANGER » potentiel que représente un vote pour ce parti Politique.

        Quoi qu’il en soit, que le débat sur la 2 n’ait pas eut lieu, bien que rien n’interdisait M. PUJADAS de maintenir son émission avec les autres invités, il n’en demeure pas moins que celui sur I télé mardi prochain permettra une véritable confrontation entre tous les candidats concernés par cette élection Régionale. Et là, je pense que nous pourrons en reparler.

        Concernant le fait que MLP n’a aucune chance d’être élue, cela dépend bien évidemment de la souveraineté du Peuple Français à propos duquel je n’ai aucun état d’âme particulier si ce n’est le fait que le choix est clair, comme je le dis dans mon dernier post, soit il sera décidé de poursuivre avec les mêmes, à moins de changer radicalement. Il s’agit là, d’une élémentaire considération démocratique.

        A chacun donc d’agir selon ses convictions et sa conscience.

      • Azzedine dit :

        L’outrance et la dérobade ne sont pas la réalité, au vu notamment de l’émission organisée ce mardi 27 octobre par Elkabbach pour Europe1, Itélé et La Voix du Nord.
        Oui vous aurez certainement raison le FN ne gagnera aucune Région, car le duo UMPS, est désormais perpétuel, car si MLP ne gagne pas la région Nord-Pas-de-Calais Picardie, ce sera par le biais du soit disant Front Républicain, que je traduis par la grande trahison….
        En ce qui concerne l’ordre financier, non ceux de UMPS, n’ont pas d’indemnités, ils se battent comme des chiffonniers seulement pour la gloire….

      • Feray dit :

        Certains disent que le débat est intéressant mais quand vous affirmez que le FN ne gagnera aucune région j’engage le pari qu’il y en aura au moins deux et Marine, elle, agit. Assez de « bla bla » à l’encontre du FN et un peu moins d’acrimonie envers ceux qui sont sur la même ligne de pensée.

  13. Quant aux ricains je pense qu’ils devraient s’occuper de leurs Fesses et nous foutre la paix …..
    Nous devrions nous orienté plutôt vers POUTINE qui lui pense plus à son peuple qu’aux immigrés et aux autres pourris de la planète…..
    J’espère que les Français devraient comprendre que l’Avenir c’est POUTINE et non pas les POURRIS de ricains ,qui ne sont là que pour nous imposer leur volonté…
    Surtout avec les Ignards qui nous gouvernent..

    • Feray dit :

      Tout à fait d’accord pour se tourner vers Poutine.Les amis d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui et les ennemis d’hier sont les amis d’aujourd’hui.

  14. MLP mal conseillée ,son père ne se serait pas dégonflé !!! au contraire il leur serait rentré dedans en leur expliquant ou en est la FRANCE…cette France qui nous a trahie nous PN….
    Vive le FN le vrai…..

  15. MIGLIACCIO dit :

    L’analyse sur Marine me parait pertinente, je partage sur facebook, je pense aussi que le moment venu il faudra être derrière le candidat de droite (la vraie) le mieux placé pour ne plus subir encore pendant des années les aléas de l’UMPS qui ont ruiné sur tous les plans la France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.