Alger 57 – Paris 2015

Quand la guerre qu’on a cherchée est là, il faut la faire ! 

C'était hier.

C’était hier.

    Six opérations viennent de faire (à 9h56) 128 morts et au moins 215 blessés dont 99 en « urgence absolue » en quelques heures. Pendant la bataille d’Alger de 1956/57, il a fallu quatorze mois de terrorisme urbain au FLN pour tuer 314 personnes et faire 751 blessés. Alors, quand on entend François Hollande promettre de « mener [un] combat […] impitoyable », on se dit qu’il a enfin pris la mesure du danger. Concrètement, il est question de « sécuriser » Paris et sa banlieue avec 1 500 militaires. S’y adjoindront la totalité des 2 200 effectifs de la Préfecture de police de Paris chargés de « procéder aux constations et témoignages », avec le renfort de 150 autres venus des banlieues pour « assurer la sécurisation, la protection et les patrouilles de voie publique dans la capitale ». Enfin, « trois escadrons de gendarmerie mobile ont été projetés soit en tout 200 personnes, ainsi que trois compagnies de CRS ; 300 personnes sont également présentes afin de tenir les axes autoroutiers entrants et sortants de l’A6 et l’A4 ». Soit un total de 7 000 hommes qui, pendant ce temps-là, ne rempliront pas de leurs mission habituelles. Tous les mauvais garçons de Paris et de sa banlieue ont dû sabler le champagne, cette nuit ! Pour chapeauter le tout, il y aura, annonce le Procureur général de Paris, une enquête menée par 400 officiers de « police judiciaire ». Qui ne feront pas autre chose. Quand je vous dis que, pour les malfaisants de la capitale, c’est Noël avant l’heure…

    Et que les terroristes se le tiennent pour dit : dans le même temps, on prévoit de fermer les frontières pour empêcher ceux de l’intérieur de fuir et ceux de l’extérieur d’entrer (dixit le Président Hollande en personne, qu’il ne faut pas confondre avec Monsieur de La Palice). Il a précisé : « Nous savons qui ils sont ! » Une précision inquiétante si on se souvient que Mohamed Merah aussi était connu, suivi et même « traité », c’est-à-dire censé travailler pour nos services.

    Pour bien faire, l’état d’urgence a été proclamé, ce, pour la troisième fois seulement depuis qu’il a été instauré en 1955, pendant la Guerre d’Algérie. Or, c’est justement un épisode de cette Guerre d’Algérie que nous rappellent les attentas de ce vendredi 13 : la bataille d’Alger.

    Les attentats de Paris auront fait en une journée et sept opérations autant de morts que six mois d’attentats à Alger en 1956-57. En effet, les tueurs de Yacef Saâdi, de Zohra Drif[1] (tous deux résidents en France alors qu’ils sont élus d’Algérie) et du proxénète Ali la Pointe ont tué en quatorze mois 314 personnes et fait 917 blessés, ce, en 751 opérations. C’est dire si les capacités de nuisance d’aujourd’hui sont autrement plus impressionnantes que celles de leurs modèles d’alors. Dès lors, la riposte que Hollande et son gouvernement viennent de mettre au point est ridiculement sous-proportionnée.

En quelques heures, ils ont fait autant de victimes que le FLN en six mois à Alger

    En janvier 1957, ce sont 8 000 hommes de la 10è Division parachutiste du Général Massu, doté des pleins pouvoirs, qui prenaient leurs quartiers à Alger. Ce sont quatre régiments de paras : le 1er REP (1er régiment étranger de parachutistes) du Colonel Jeanpierre, le 1er RCP (1er régiment de chasseurs parachutistes) du Lieutenant-colonel Mayer, les 2e et 3e RPC (régiments de parachutistes coloniaux) des Colonels Chateau-Jobert et Bigeard ; la 4e compagnie du 9e régiment de Zouaves, du capitaine Sirvent, installée au cœur de la Casbah et des artilleurs du 35e régiment d’artillerie parachutiste. Avec eux, 1 100 fonctionnaires de la Police d’Alger, 55 gendarmes mobiles et quelque 450 éléments des Unités territoriales. Chose rarissime, c’est un officier de parachutistes, le colonel Trinquier, qui fut chargé du renseignement en milieu civil.

    Mais le dispositif n’eût sans doute pas réussi sa mission sans l’apport d’une unité de quelques centaines d’hommes nouvellement créée et mise sous le commandement du Capitaine Léger, un jeune officier adepte de l’action psychologique : le Groupe de renseignements et d’exploitation (GRE). Le GRE était composé principalement d’éléments arabes ou plus souvent kabyles[2] dont beaucoup avaient déjà servi avec le Capitaine Léger en Indochine[3] dont certains anciens fellaghas. Leur mission était de s’infiltrer dans les réseaux pour en perturber le fonctionnement, y instiller la méfiance réciproque, susciter des ralliements et collecter les informations nécessaires à l’arrestation préventive ou la liquidation des terroristes. Il fallut pourtant un an à cette armée uniquement occupée à cette tâche pour arriver à ses fins.

    Hollande a dit qu’on était en guerre, n’est-ce pas ? Alors, à la guerre comme à la guerre ! Or, cette guerre à laquelle nous nous attendions tous, que nous font des gens auxquels nous avons décidé de faire la guerre sans même la déclarer et sans y avoir aucun intérêt (je parle pour le Peuple français ; les Sarkozy, Hollande et autres atlantistes y ont sûrement quelque chose à gagner) est beaucoup plus sanglante que ce que nous pouvions imaginer. Elle est même, comme je l’ai indiqué plus haut, dans un laps de temps donné, infiniment plus destructrice que cette autre guerre que nous, les Français d’Algérie, avons connue. Qu’on songe que les attentas du 13 novembre auront sans doute fait plus de morts français que des mois de bombardements de l’aviation française sur les ruines syriennes n’auront tué de djihadistes. Et si elle devait durer – et pourquoi ne durerait-elle pas compte tenu des réserves de forces mobilisables[4] à la disposition des donneurs d’ordre ? – ce serait terrible. Cette guerre que le drame d’hier me rappelle, c’est la Guerre d’Algérie ; la bataille engagée le vendredi 13 novembre 2015, c’est la bataille d’Alger.

Bataille de Paris = bataille d’Alger

    Pour information, le premier acte de la bataille d’Alger ne s’est pas joué le 30 septembre 1956, c’est-à-dire aux attentats perpétrés par Zohra Drif et Samira Lakhdi à la Cafétéria et au Milk Bar, faisant 4 morts et 52 blessés dont de nombreux enfants et 7 amputations. C’est en effet à cette date qu’on fait remonter les prémisses de la bataille d’Alger, celle-ci proprement dite commençant réellement en janvier, avec la mise en place du dispositif que je viens de décrire plus haut. En réalité, elle a commencé le 2 avril 1956 avec la première bombe posée dans un cinéma d’Alger et qui avait blessé un enfant de quatre ans. En juin, plusieurs personnes furent assassinées dans la rue : un soldat de 20 ans, le 4 ; un inspecteur de la sûreté le 8 ; un chauffeur-livreur le 18. Le 23 juin 1956, 16 attentats firent 8 morts et 17 blessés ; le 25, un tué. En juillet, le 8, le 18, le 19, bombes et assassinats ; en août, idem le 10, le 14, le 16, le 20, le 24. En septembre, avant le 30, 4 personnes trouvèrent la mort et 15 furent blessés dans des attaques directes ou des bombes posées dans des lieux publics.

    Cela pour dire que l’attentat d’hier – qui n’est pas le premier – sera suivi d’autres. Alors, puisque guerre il y a, il faut la faire. Mais il ne faut pas attendre quatre mois ou sept, comme on vient de le voir s’agissant de la bataille d’Alger, pour la commencer. Et il faut la faire selon la méthode appliquée à Alger à partir de janvier 1957. Certes, ce n’est pas le rôle d’une armée comme celle que nous avons aujourd’hui, c’est-à-dire une armée sans expérience et déjà au taquet quant à ses capacités d’intervention. Certes, il n’y a pas lieu de donner un blanc-seing à tel ou tel grand manitou pour qu’il fasse ce qu’il veut quand il veut. Certes, il n’y a pas lieu de torturer (si on l’a jamais fait en Algérie) ; en tout cas, pas de manière systématique… (Joke ![5]) Pour le reste – le dispositif et, surtout, la stratégie d’infiltration, il n’y a rien à jeter.

    Mais il faut faire une guerre propre et discrète. La plupart des djihadistes français sont identifiés et fichés. Les arrêter et les mettre au vert, ou plutôt, à l’ombre, sans faire d’esbroufe et sans se sentir obligé de créer, comme les Américains, un nouveau Guantanamo, c’est à la fois nécessaire et possible. Et c’est là où je ne suis pas rassuré du tout. Je n’ai pas confiance en Hollande et Valls, qui pourraient très bien en profiter pour se faire mousser et, pire, pour réduire encore les libertés de TOUS les Français en imitant leurs modèles d’outre-Atlantique. De ce point de vue, la proclamation de l’état de siège me paraît un signe inquiétant.

Faire la paix en Syrie et en Palestine

    Enfin, et surtout, qu’on fasse sortir la France du bourbier levantin ! La France n’avait rien à y faire. Elle y est. Et nous en savons depuis hier le prix à payer. Il faut maintenant qu’elle en sorte par le haut. Personnellement, je me fiche qu’elle bombarde ou pas Daech mais pas à n’importe quel prix. Et je trouve qu’elle pourrait aussi bien lever le pied et dire, comme les Américains, qu’il « n’y a plus de cibles disponibles » (sic). En revanche, il faut que notre pays mette le paquet pour que la paix – que toutes les parties négocient en douce sans elle – soit faite en Syrie. Et qu’elle en fasse autant en Palestine.

    Évidemment, cela demande que des Hollande et des Fabius mangent leur chapeau. Mais il faudrait aussi que les faucons sionistes et atlantistes de l’UMP, de l’UDI et du PS cessent de souffler sur la braise. Par exemple, j’ai entendu Pierre Lellouche affirmer péremptoirement : « Le conflit syrien s’est importé chez nous ! » Et un certain Frédéric Encel, autre sioniste : « la question palestinienne n’a rien à voir avec le terrorisme, […]les islamistes haïssent la France par principe ». Alors qu’il n’y a pas plus heureux qu’un islamiste en France !

    Le pire serait de persévérer dans le déni de la responsabilité de certains de nos anciens présidents dans la tragédie. Giscard et Chirac avaient une « politique arabe » qui permit à la France, en refusant de participer à la maxi ratonnade anti-irakienne organisée par Bush, de préserver son audience internationale. Leurs successeurs, eux, ont fait une politique systématiquement pro-israélienne (sauf avec Jospin comme Premier Ministre) marquée, sous Mitterrand, par la participation la France à la ratonnade anti-irakienne de 1991 ; en 2011, elle a, avec Sarkozy et à la demande du sioniste Bernard-Henri-Lévy, provoqué le chaos en Lybie ; et, depuis trois ans, Hollande et sa suite d’atlantistes ont tout fait pour chasser Assad de la Syrie, allant même jusqu’à y envoyer notre aviation. Le tout, sans jamais demander l’avis des français.

    Or, les trois quarts des Français ne veulent pas de cette guerre. A plus forte raison depuis hier. Alors, retirons-nous de Syrie !

______________

[1] La haineuse poseuse de bombe du Milk Bar, devenue député de l’assemblée algérienne (je ne me résous pas à mettre des majuscules) puis présidente du sénat, accusée par son chef Yacef Saâdi d’avoir « donné » son complice Ali la Pointe, vit à… Toulouse ! Et je mettrais ma main au feu qu’elle a la double nationalité franco-algérienne.

[2] Ils étaient habillés de bleus de chauffe dont le nom de « bleuite » donné à leurs méthodes. Le système sera utilisé en Métropole même où fut créé la Force de police auxiliaire (FPA), autrement dit les « Harkis de Paris ». Particulièrement efficaces dans le gigantesque bidonville de Nanterre où vivaient les travailleurs immigrés algériens sous la coupe du FLN, qu’ils permirent de démanteler.

[3] Le Capitaine Léger parlait plusieurs dialectes vietnamiens, l’arabe et le kabyle, ce qui lui permettra, après la bataille d’Alger, de circuler dans le djebel déguisé en fellah ou même en femme pour participer directement à sa marotte : l’intoxication des chefs fellaghas par les populations elles-mêmes. C’est ainsi que, grâce à ses agents infiltrés, il réussira en 1958 à semer la zizanie dans la 3ème wilaya du Colonel Amirouche en inspirant à celui-ci une véritable paranoïa qui lui fit supprimer beaucoup de ses propres collaborateurs.

[4] Il y a en France cinq millions de Musulmans aptes à prendre les armes. Si Daech et ses semblables parviennent à en convaincre ne serait que 1/10 000ème (UN sur DIX-MILLE), c’est une brigade de 500 hommes et femmes assez fous pour aller se faire sauter dans les lieux publics. Or, Daech dispose de moyens suffisants pour payer grassement ses troupes ; combien peut-elle recruter pour aller au combat arme au poingt contre de l’argent ?

[5] Pour les non anglophones : « blague » ; pour jeunes : « lol ! »

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Alger 57 – Paris 2015

  1. Hamiche dit :

    C’est honteux et immorale de votre part de comparer les combattants de la libertés Yacef Saadi , Zohra , et Ali la pointe a ces terroriste ! Tans que vous y êtes comparer les (daesh) au résistant français qui ont combattu l’Allemagne en 39 et fais comme le FLN ! Eux tel que jean moulin on résister a un occupant un envahisseur . Et sachez au contraire que ce sont les KABYLES les plus grand et plus redoutables menbres du FLN c’est pas parsque vos aïeul ont choisie l’occupant a leur compatriote et que vous avez perdu qu’il fait insulter Ali de Mac … Et surtout ne camoufler pas vos choix sur les kabyles moi je suis kabyle et je vous informes que dans le FLN la majorités des menbres sont des kabyle pas arabe mais kabyle ! Et chez les harki c’est le contraire plus d’arabe ! L’Algérie et le magreb appartien au peuple Amazigh ! (Berbère ) alors arrêter aujourd’hui le gouvernement algérien et français ainsi que leur peuple respectives sont AMI , YACEF ale droit d’être ici !

  2. Où je bois du petit lait en ce moment c’est quand j’ entends tous ces messieurs aux belles âmes qui ont vomit sur l’action de l’armée lors de la bataille d’ALGER, quand je les vois se faire les zélateurs de ce gouvernement qui s’est engagé – enfin – dans la bataille contre le terrorisme. Pouvait il faire autrement et peut il jouer les défenseurs de la Nation quand il a trop longtemps fait semblant de ne pas voir croitre la menace terroriste , quand certains de ses membres ou du moins certains de ses amis ont souvent qualifié de fascistes ceux qui ont fait à Alger ce qu’il fallait faire pour libérer cette ville de la menace terroriste, alors qu’aujourd’hui ce gouvernement de leur coeur riposte à Paris comme les paras l’ont fait en 1957. Alors le moment n’est il pas venu pour la gauche ou – qui se croit telle -, de réhabiliter dans ses discours et postures, l’armée qui en Algérie défendait avec nos valeurs, les populations civiles .
    Et puis, ce qui me semble sain avec cette tribune, c’est le débat vrai qui peut s’y installer après chaque publication. Ce que Kader dit, peut être contredit pas ses lecteurs. Et c’est un bien que de permettre ainsi le débat contradictoire.

  3. domichel dit :

    moi je dis :
    Quel avenir pour nos enfants et petits enfants que de devenir des dommages collatéraux ? lequel d’entre nous s’y résoudra ?
    Hollande et son gvt est à côté de ses pompes , rien n’est dit , ni fait …….à part demander aux Français de se calfeutrer chez eux et bientôt le couvre -feu ……
    Hà! les souvenirs des heures sombres vécues en Algérie reviennent en force ……………..
    va-t-on les revivre sur le territoire français …………on en est pas loin …………
    une patriote attristée et pessimiste……

  4. Robert dit :

    Bonjour Kader. Je souscris entièrement à votre réponse au post de M. STELLA. Certains pays occidentaux (les USA en particulier) sont à l’origine de la régression sociétale que connaissent un certain nombre de pays musulmans, mais voilà un constat lucide qui n’est pas « politiquement correct »…

  5. honore dit :

    La France n’a pas les moyens de sa politique étrangère la première chose à faire est de protéger le pays elle ne peut le faire ses soldats sont au Mali en Centrafrique combat en Syrie. Les socialistes Hollande et Valls le savent très bien comme ils savent que leur politique Bisounours était voue à l’echec les services secrets français comme d’ailleurs tous les services alliés à la France ont montré leur impuissance nous avons du soucis à nous faire! Marine le Pen et Louis Alliot ont eu raison de taper sur les gouvernants actuels alors que tout le monde les ont mis en garde devant tant d’angélisme Hollande vient de découvrir la réalité de la guerre. Les politiques de tout temps ont montré leur incompétence laissons aux militaires prendre en main ce dossier gageons comme en Algerie ils seront gagner cette guerre.

  6. STELLA Jean-Claude dit :

    Merci Kader d’avoir évoqué la douloureuse bataille d’Alger. Je vais vous parler sans langue de bois. Vous avez fait le parallèle entre la bataille d’Alger avec les attentats de Paris. S’il y a beaucoup de points communs avec lesquels je suis entièrement d’accord, il y a aussi une énorme différence. Ces actes s’inscrivent dans la lutte que l’Islam a engagé contre l’Occident. Je dis bien Islam et non pas Islamisme. Les tueurs sont tous des musulmans. Certains d’entre eux (je ne vois pas pourquoi on les qualifie de radicalisés) appliquent à la lettre les préceptes du Coran qui prône la lutte contre les incroyants et promet le paradis avec ses mille vierges à ceux qui périssent dans ce combat. Les terroristes visent tous les non musulmans (attentats d’Algérie, de Tunisie, d’Égypte…) en évitant de tuer leurs coreligionnaires. Cette religion est une religion de guerre et c’est par la guerre qu’elle s’est répandue dans le monde. Il n’y a pas un islam de France car c’est le même Coran pour tous les musulmans. Je suis scandalisé quant on fait le rapprochement de cette religion avec le catholicisme. Le livre des chrétiens est le nouveau testament où pas une seule ligne encourage à tuer. C’est une religion de Paix (« Aime ton prochain comme toi-même ») qui s’est développée par l’évangélisation. Jésus qui a eu une vie exemplaire, ne s’intéressait qu’au spirituel (« Mon royaume n’est pas de ce monde » ou « Rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu ». Elle peut se pratiquer sans problème dans un état laïc. Ce n’est malheureusement de l’Islam. Mahomet était à la fois un chef religieux, un chef politique et un chef de guerre. Quant à sa vie, on ne peut pas dire qu’elle ait été exemplaire. Pour en revenir à notre problème, on devrait commencer par appliquer le système de précaution : supprimer le droit du sol et la double nationalité (notre ministre de l’Education Nationale devra répudier sa nationalité marocaine si elle veut rester française) et interdire l’immigration musulmane en France. Il faut faire en sorte que les corps de terroristes musulmans ne soient pas inhumés selon le rite de leur religion afin qu’ils ne deviennent pas des martyres. Il faudrait peut-être les incinérer ou les enterrer avec un morceau de porc.
    Je crois qu’une mesure de ce genre les découragerait car dans ces conditions ils n’auraient plus la certitude de gagner le paradis d’Allah.

    • Kader Hamiche dit :

      Je suis triste de voir que la propagande donne des fruits. « Ces actes s’inscrivent dans la lutte que l’Islam a engagé contre l’Occident. Je dis bien Islam et non pas Islamisme. Les tueurs sont tous des musulmans. »

      Les PN savent parfaitement que les chrétiens et les Musulmans peuvent vivre ensemble ; sinon, ils ne se seraient pas battus pour conserver l’Algérie française. Sans remonter si loin, le Liban et la Syrie, justement, en étaient la preuve une fois et demie millénaire.

      Vous dites que l’Islam fait la guerre à l’Occident. Vous n’avez pas lu mes articles sur les origines de cette guerre ? Le partage de l’Orient par les grandes puissances, ce sont les Musulmans qui font la guerre à l’Occident ? L’invasion de l’Afghanistan puis la destruction de l’Irak, puis les révolutions faussement démocratiques fomentées par l’Occident (y compris en pays non musulman comme l’Ukraine), pensez-vous que tout cela n’ait rien à voir avec ce qui s’est passé hier ? Et la Palestine réduite en confettis, et Gaza transformée en véritable camp de concentration à ciel ouvert, où il est interdit à un pêcheur de pêcher au-delà de 200 m de la côte, et où les troufions de l’armée israélienne vont à la ratonnade tous les deux ans : pensez-vous que ça n’ait rien à voir avec le drame d’hier et ceux à venir ?

      L’émotion ne doit pas nous empêcher de garder les yeux ouverts. Il y a trente ans, les pays « musulmans », pour la plupart dirigés par des athées, avaient largement adopté le modèle occidental ; les Musulmanes se promenaient dans les rues de Téhéran, Damas, Baghdad et d’Alger en mini-jupe avec des lunettes ray-ban sur les yeux. C’est l’Occident qui a mis fin à ce mouvement pour une raison fondamentale, FAIRE LES AFFAIRES D’ISRAEL EN DETRUISANT SES ENNEMIS, et conforter les dynasties du golfe persique pas très sûres de leur légitimité qui imposaient l’islam le plus sévère à leurs peuples, pendant que leurs fils se soûlaient la gueule à Monaco.

      La France de Chirac et Villepin avait refusé d’être complice de ça. Puis sont venus les atlanto-sionistes Sarkozy et Hollande… Ce sont eux les responsables des attentats de Paris.

      • Robert dit :

        Je partage votre analyse sur la décadence dans laquelle la France s’est volontairement engouffrée par le biais de politiques irresponsables menées depuis de trop nombreuses années.
        Il faut cependant admettre en toute objectivité que ceux qui prétendent tout savoir et tout bien faire ne sont en réalité que des irresponsables ayant foutu un terrible bazar.
        Ainsi, depuis les accords de Yalta, ou la France n’était pas conviée en raison de l’imposture constatée de  » L’ Homme du 18 Juin » les dés étaient, si j’ose dire, pipés.
        L’Autre imposture, à laquelle le monde occidental a souscrit sans réserve, consiste à avoir accepté la création de l’Etat d’Israël, laquelle se traduisait par la colonisation de la Palestine.
        C’était ainsi pour les contestataires qui étaient directement concernés, ils étaient tout simplement « invités » à accepter cette situation.
        Depuis, le monde est resté, sourd, muet et aveugle sur ce problème crucial qui avait été créé au détriment, chacun l’aura, compris de la Palestine.
        Dès lors, drapée dans le triste tissu de l’incompréhension, de l’intolérance, d’abus, la situation n’a pu que se détériorer, se transformant au fil des ans en un conflit qui aujourd’hui est devenu mondial.
        Préalablement, il convient de considérer que la France, considérablement affaiblie par l’occupation nazi, avait accepté, lors de la conférence de Casablanca en 1941 ou 1942 si mes souvenirs sont bons, la politique de décolonisation prônée par les Etats Unis.
        Alors que curieusement la France admettait plus tard, sans dire un mot, la colonisation de la Palestine en 1948.
        Ainsi, contre toute attente, l’imposteur capitulait lamentablement en 1962, alors que quatre années auparavant il s’était engagé devant l’ensemble de tous les habitants Français de cette « colonie » multiculturelle et culturelle, qu’il n’aimait pas pour de multiples raisons, à maintenir l’Algérie Française.
        S’asseyant royalement sur la promesse du 13 Mai 1958 et sur la démonstration qui fut faite ces jours là, au travers de ce que l’on appela la « Fraternisation », ou il était magistralement démontré à la face du monde que toutes les communautés souhaitaient et pouvaient vivre ensemble en bonne entente en l’Algérie Française.
        Un groupe de tristes individus devaient, hélas, en décider autrement.
        els sont les éléments qui ont conduits à la situation que la France traverse aujourd’hui étant entendu que la politique de trahison et d’abandon du « grand homme » face au terrorisme a reçu un écho et un encouragement sans précédant à travers le monde.
        Tout cela doit nous permettre de considérer que le mal vient de loin et que cela n’est pas sur le point de s’achever.
        C’est ce qui fait dire au Maréchal de France Alphonse JUIN :
        « La France est en état de péché mortel, un jour elle en paiera le prix ».

    • Hamiche dit :

      Stella Jean Claude vous dites n’importe quoi ! Savez vous que vous dites des propos raciste insitan a la haine raciale ? Déjà en Algérie durant les 10ans de terrorisme c’est que des algérien des musulman qui se faisait tuer ! Moi j’ai lu et étudiée la bible et elle appel a la guerre qui a declancher les croisades ? De quel livres l’inquisition tiraient sont idéologie ? Et oubliée pas les « musulman » sont ici de votre fait que sa soit les travailleur et les harkis ? Ce sont des français musulmans non ?vous allez encore les bafouer ? Perso moi je suis petits fils de résistant du FLN mais vous même Stella êtes une appellation a la haine

  7. massadin dit :

    Bonsoir Kader,

    merci de ton exposé auquel on ne peut que souscrire. Pour le présent, on sait qu’il est difficile de vaincre le terrorisme sans mettre les mains dans la cambouis, et que, pour parler nunuche, « ce n’est pas bien ». Il y avait effectivement autrefois des chefs et des troupes capables de le faire. Et maintenant? Hélas, trois fois hélas..

    Cordialement.

    Alain

  8. Robert dit :

    Le parallèle entre 1957 et 2015 est très judicieux, bien que cinquante huit ans séparent ces deux dates.

    Lors de la Bataille d’Alger, ou nos glorieux Militaires ,se sont distingués en éliminant un foyer de terroristes très actifs, il se tramait en coulisse une autre histoire moins glorieuse puisque les politiciens de l’époque, gauche et droite confondue (déjà), s’employaient à l’abandon pur et simple de l’Algérie Française.

    La suite des événements devait confirmer cette orientation, dont le maître d’oeuvre devait, quelques années plus tard, se rendre coupable d’une mémorable trahison, doublée d’une forfaiture inoubliable, cela dans le désintéressement le plus total du peuple français.

    Alors les événements qui frappent aujourd’hui Paris et plus généralement la France ne sont que la conséquence d’une politique laxiste menée tambour battant depuis plusieurs années par l’inséparable tandem Gauche/ droite et avec le même comportement du peuple français !

    Quand aux promesses de « fermeté » du gouvernement Français, nous avons d’ores et déjà de bonnes raisons d’en douter, compte tenu notamment des relations contre nature qu’il entretien avec des états aux comportements, pour le moins, obscurs.

    Mais pas seulement, puisqu’il faut aussi tenir compte de la politique migratoire massive voulue par l’Union européenne et dont il se trouve d’ailleurs que l’un des terroristes de Paris, migrant depuis la Syrie, avait été récemment enregistré en Grèce

    Nous aurons, je pense, l’occasion de vérifier cela très rapidement, en espérant tout de même que cela n’aboutisse pas une nouvelle fois à une capitulation sans condition.

    Aujourd’hui la France est en deuil et la perte, dans de pareilles conditions, de ses enfants, innocentes victimes, restera à tout jamais gravée dans la mémoire collective.

    Sincères condoléances aux familles des victimes et bon rétablissement aux blessés.

    Cordialement.

    Robert.

  9. Robert dit :

    La France n’avait rien à faire en Syrie. Hollande a commis la même erreur que Blair en Irak en 2003 : s’aligner inconsidéremment sur les américains… Nous ne pourrons sortir de ce bourbier que de la même façon que les anglais; se retirer progressivement du théâtre d’opérations. En attendant, il y aura d’autres attentats et d’autres morts.
    LA SOLUTION A CETTE SITUATION EST POLITIQUE; ELLE N’EST NI POLICIERE NI JUDICIAIRE !

  10. ruiz dit :

    Comme souvent, j’ai bien apprécié votre analyse.
    Quel dommage qu’une fois encore vous vous en preniez à des juifs, comme Pierre Lellouche ou B.H.L.
    Je vous rassure tout de suite, je n’apprécie ni l’un ni l’autre de ces personnages publics, pour autant, si je n’aime pas particulièrement ces personnes, c’est pour ce qu’ils disent ou défendent et non parce qu’ils sont juifs ou sionistes. Rappelez-vous que c’est Sarkozy et non B.H.L qui a pris le décision d’intervenir en Syrie, le philosophe n’était qu’une idiote et burlesque marionnette aux mains des politiques.
    Oui ! Je sais ! Les personnages juifs cités aiment Israël et défendent une terre attaquée de tous comme les palestiniens défendent la leur, eux-aussi en employant des méthodes souvent très proches du terrorisme islamique.
    Ne perdez pas votre âme Mr Hamiche, si je ne vous appréciais pas je ne vous répondrais pas !
    Pour autant, critiquez les gens pour ce qu’ils disent ou ce qu’ils font et non pour leur appartenance à une communauté ou à une autre, dont vous et moi avons eu à souffrir.
    Amicalement.
    Claude Ruiz
    P.S Nous nous sommes rencontrés « Au Soleil Des Deux Rives » à Nice où nous avons pu partager un moment d’amitié et de sympathie.

    • Kader Hamiche dit :

      Je cite des sionistes, pas des Juifs. Ils ne sont PAS juifs mais athées. Et je les cite parce que, dès ce matin, Pierre Lellouche et Frédéric Encel ont appelé à des mesures anti-banlieue, anti musulmans, anti arabes radicales, c’est-à-dire à la guerre civile française de leurs rêves. Et ils ont dit qu’il fallait s’engager encore plus dans la guerre en Syrie parce que, ce serait « la guerre de la France ». En réalité, parce que ça arrange LEUR pays, Israël.

      J’ai regardé la nuit dernière et encore à cet instant en direct i24news, télé israélienne en langue française. Les invités sionistes y sont mis en contradiction avec des non sionistes. Quand des BHL et des Finkielkraut s’y expriment, ils rencontrent la contradiction d’Israéliens qui veulent la paix contre un véritable état pour les Palestiniens.

      En france, on les écoute en hochant gravement la tête sans oser les contredire. Sauf des Juifs anti-sionistes comme Rony Brauman ou Elie Barnavi (ancien ambassadeur d’Israël en France) et membres du mouvement La Paix Maintenant. (http://www.lapaixmaintenant.org/) Elie Barnavi a, dès l’apparition de DAECH, dit que le problème originel, c’est la question palestinienne. Il faudrait que moi, je n’aie pas le droit de le dire et de pointer du doigt ceux qui, en France, veulent mettre le feu en croyant servir leur patrie de coeur ?

  11. Briand dit :

    Bonjour Kader

    Merci Kader pour cet exposé,et pour avoir écrit cette douloureuse page de notre histoire
    d’Algérie,que PN et Harkis ont vécu,douloureusement,dans la totale indifférence …

    Merci
    Cordialement
    Léo

  12. ODIN dit :

    Tres bel exposé, moi qui ai vécu tout ce que vous décrivez si bien, je m’y revois. Je ne crois pas au discours de Hollande, pas plus qu’à celui de Sarkozy. En envoyant ses rafales et son porte avion , Hollande a déclenché une guerre qu’il n’est pas en mesure de gagner. D’autres paieront le prix de ses fanfaronnades hélas. Pendant ce temps Fabius continuera à armer Al Nosrah « qui fait du bon bouleau » en Syrie et demain à Paris.

  13. jeria dit :

    Merci Kader de mettre les points sur les i! Mais notre président « normal » voit-il vraiment le danger? Notre pauvre France qu’est-elle devenue?

  14. Anne dit :

    Merci cher ami de ces précisons sur des faits qui doivent vous ramener à de si douloureux souvenirs….
    Française de souche, catholique, je crois que malgré l’ampleur de nos connaissances, il y a une chose que vous ne pouvez mesurer : la connerie types de certains Français de souche, cette connerie née d’une haine de la France, haine de l’intelligence, du beau, de l’harmonie, qui est depuis toujours leur seule source d’énergie. C’est cette haine qui se cache sous le masque fallacieux de l’amour de « l’Autre » qui les a -entre autres – poussé à toujours offenser gravement vos frères qui nous ont choisi librement (et non par naissance) crime absolu pour eux, et pour cause… malgré leur anti-racisme affiché…..
    La France est malade d’une partie d’elle même….
    Hollande pourrait « manger son chapeau » comme vous dites, il n’a que des intérêts, même s’il est un peu – de par sa personnalité sans couleur- de la même veine que ceux que je vous décris…. Mais chez lui, l’intérêt passe je crois avant les sentiments. Mais il est entouré de bien trop de ces grands malades.
    Une fois la situation sous contrôle dans Paris (espérons qu’on va vite y parvenir) et après avoir remercié nos « guerriers » (des types sur lesquels repose nos vies mais méprisés par ses amis car acceptant de risquer leur vie pour des soldes de « sans dents » ridicules eu égard aux traitements des hauts fonctionnaires qui nous ont mis dedans), je crains que ses vieux démons ne le reprennent pour peu qu’ils ne l’ait lâché….
    Hier soir il est apparu à la télé, blême…. flanqué de Taubira au lieu de l’être d’un responsable militaire…… Vous voyez le symbole.

  15. bourdain Hughes. dit :

    Merci Kader d’avoir cité le Capitaine Sirvent sous les ordres duquel j’ai eu l’honneur de servir durant les deux ans de son commandement de la 4 du 9. Je peux dire que nous avons eu un grand capitaine. Vous savez, peut-être Kader, que le plus bel hommage qui nous a été rendu, est venu de Monsieur Ferhat Abbas, je le cite : « Le Capitaine Sirvent et ses Zouaves, ont été les plus rudes adversaires du FLN, dans la Casbah d ‘Alger ». (Pour cause, on cantonnait dedans !!!). HB. Algérie 1956/1958

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.