Groupe Peuple et Nation de France

Pour préparer la création d’un mouvement politique nouveau, j’ai ouvert sur Facebook un groupe Peuple et Nation de France.

Analyse politique et exposé des motifs.

France    Des millions de Français sont orphelins de l’offre politique. Une partie d’entre eux vient de la gauche. Ceux-là sont fondamentalement et de manière rédhibitoire perdus pour un vote national-patriote. La plus grande partie sont des Français de la mouvance nationiste, patriote et souverainiste, qui se retrouvent sur les idées suivantes : Europe des Nations contre l’Europe supranationale actuelle ; indépendance nationale totale (vs atlantisme) ; défense de l’identité française (vs mondialisme, cosmopolitisme, communautarisme, immigration/islamisation) ; défense de la civilisation occidentale d’inspiration romaine chrétienne qui a donné notre société personnaliste construite autour de la famille (vs individualisme, réformes sociétales telles que le mariage gay, la GPA-CMA).

    Ces Français se situent à droite sur l’échiquier politique. Parmi eux, beaucoup ont déjà voté pour la droite « traditionnelle» ; ils ont été déçus et ne veulent pas revoter pour celui ou ceux qui les a ou les ont déçus. D’autres ont voté ou votent pour le FN sans en adopter toutes les options et sans se faire d’illusions quant à sa capacité à accéder au pouvoir ou à l’exercer pour le bien de notre pays. D’autres encore votent pour les petits partis en sachant parfaitement que ça ne mène nulle part ; d’autres enfin, et ce sont les plus nombreux, ne votent plus… sauf à la Présidentielle.

    Car, ce qui caractérise ces Français, c’est qu’ils ne se désintéressent pas de la politique, au contraire ; ils ont une intuition aiguë de l’intérêt du pays servie par une maîtrise consciente ou inconsciente des institutions. C’est pourquoi ils s’abstiennent aux élections locales et européennes mais participent massivement aux Présidentielles car ils savent que c’est là que ça se joue.

    Or, les institutions font qu’AUCUN PARTI ne peut exercer seul le pouvoir. Pour y accéder, il faut s’allier à un autre parti. Aujourd’hui, les seuls qui satisfont à cette condition sont des partis de gauche ou des partis dits « de droite » mais qui n’en sont plus en réalité, tant le projet commun européen a laminé leurs différences. Le FN, seul parti authentiquement de droite (encore qu’il s’en défende aujourd’hui, ce qui trouble son électorat et convainc les autres qu’il est opportuniste), veut gouverner seul et ne tolère, à la rigueur, que des petits partis satellites qui chassent en réalité sur les même terres que lui.

    Sur le créneau « extrême-droite », on trouve une petite galaxie de groupuscules le plus souvent fondés par des anciens du FN qui tentent en se moment de se fédérer sous le nom d’Union de la droite nationale (UDN). Les partis fondateurs en sont le Parti de la France (PDF, Carl Lang) ; le Mouvement national républicain (MNR, fondé par Bruno Mégret), la Nouvelle droite populaire (NDP, Robert Spieler) ; les ont rejoints ou les soutiennent des organisations plus ou moins sérieuses ou folkloriques comme Terre et Peuple, L’Œuvre française, le Renouveau français, le Cercle national des combattants, la Ligue du Sud (Jacques Bompard), le Front comtois, le Rassemblement pour la France (fondé par Charles Pasqua et présidé par Christian Vanneste).

    Tous ces groupuscules totalisent, lorsqu’ils présentent des candidats aux élections, quelques pourcentages des voix. Nota bene : ils sont tous en train de se rallier peu ou prou au FN via Robert Ménard qui offre des tribunes à leurs dirigeants dans Boulevard Voltaire et les invite à des conférences bien payées à Béziers.

    Classé à droite, Debout La France de Nicolas Dupont-Aignan est apparemment plus consistant. Les listes DLF aux Régionales de décembre ont totalisé 827 211 voix, soit 3,82% des exprimés mais seulement 1,83% des inscrits. C’est 102 770 voix de plus qu’aux Européennes de 2014 mais, rapporté au nombre de votants supplémentaires, le progrès est minime. A ce rythme, DLF n’est pas près de prendre le pouvoir. Or, c’est apparemment ce que son chef Dupont-Aignan vise. Mais, comme Marine Le Pen, il compte y parvenir seul. Il semble que ce ne soit pas du goût de ses troupes puisqu’on assiste à une désintégration du parti qui voit certains de ses cadres retourner vers leurs partis d’origine respectifs : Les Reps et le FN.

    L’autre parti souverainiste issu de l’UMP est le Mouvement pour la France (MPF), fondé en 1994 par Philippe de Villiers. Le parti qui, avec Charles Pasqua, a obtenu 12,34% des voix aux Européennes de 1994 n’est plus que l’ombre de lui-même. Au point qu’il ne présente pratiquement plus de candidats aux élections locales si ce n’est avec l’appui de partis plus importants pour pouvoir caser quelques-uns de ses cadres. Le MPF rejette l’entente avec le FN mais soutient Robert Ménard à Béziers.

    Ce tour d’horizon sur les groupuscules souverainistes existants démontre que les initiatives venues « d’en haut » ne prennent pas. Ecuries présidentielles ou fonds de commerce destinés à financer des situations individuelles (Debout La France encaisse chaque année 570 000 € d’aides dont rien ne revient à la base), ces partis sont dirigés par des leaders politiques qui se prennent tous pour De Gaulle et ont la prétention (officiellement) d’unifier les souverainistes… derrière eux-mêmes. En réalité, ils ne servent qu’à leur assurer des fiefs (cf. Nicolas Dupont-Aignan en Essonne, Jacques Bompard et sa famille dans le Vaucluse, Philippe de Villiers en Vendée) et un accès aux médias.

    Le salut de la France viendra d’initiatives venus de la base. D’où l’idée de créer un mouvement nationiste, souverainiste et patriote capable d’offrir une alternative politique aux Français. Certes, un tel mouvement n’a pas pour vocation à constituer à lui seul une alternative à la décadence à laquelle les autres partis vouent la France. Il n’y a aucune raison qu’il échappe à la règle selon laquelle aucun parti ne peut gouverner sans alliances. Mais il peut participer à la gestion du pays en imposant ses vues. Or, celles-ci sont, en réalité, partagées par de nombreux élus en place à la fois dans les partis de gouvernement et dans l’opposition de droite. Par exemple, un quart au moins des Députés et Sénateurs LR sont nationistes souverainistes, patriotes, anti-européens, conservateurs en matière de valeurs et de civilisation, anti-mondialistes, anti-communautaristes, favorables à la préférence nationale, opposés à l’immigration massive et au bradage de la nationalité française, etc. Qu’un mouvement politique de droite assumant ces options voie le jour et se rendre indispensable à l’accès au pouvoir et ils seront en position d’imposer dans leur propre formation une alliance avec lui SUR LA BASE D’UNE POLITIQUE COMMUNE.

    Cela vaut pour le FN. S’il existait à droite une troisième voie entre lui et les Reps, les citoyens orphelins du suffrage universel retourneraient aux urnes. Ce mouvement prendrait des voix à la fois à LR et au FN et les obligerait à gouverner avec lui ou à se marginaliser.

    Des mouvements de ce type ont été créés en Grèce (SIRYZA) et en Espagne (PODEMOS) et ont accédé au pouvoir ou s’en sont rapprochés. Mais ils sont de gauche. Un autre est en train de monter en Allemagne et il est de droite : c’est PEGIDA. PEGIDA n’est pas, contrairement à ce que la doxa essaie de nous faire croire, qu’un parti anti-musulman (c’est-à-dire anti-islamiste). D’ailleurs, il est parfaitement naturel, compte tenu de qui se passe et vu la véritable invasion que leur pays subit que les Allemands s’opposent d’abord à la menace la plus actuelle qui pèse sur leur modèle de société. Mais PEGIDA a aussi des idées sur tous les thèmes qui intéressent l’avenir de l’Allemagne. Beaucoup d’Européens s’y intéressent et son modèle est en train de s’étendre, à la Suisse et à la Norvège, notamment.

    C’est mouvement de ce type que je vous propose de créer avec moi mais en sachant dès maintenant que ce n’est qu’une étape.[1]

Modalités

    Ceux qui me suivent savent que j’essaie depuis longtemps de promouvoir cette idée de parti-refuge des patriotes en vue de peser concrètement sur les destinées de notre pays. J’ai, dès 2009, essayé plusieurs voies : créer un mouvement à partir des Patriotes français les plus à même – parce qu’ils en ont l’expérience – de comprendre les dangers qui pèsent sur notre pays : les Français d’Algérie ; ensuite j’ai proposé aux leaders des petits partis (dont j’ai parlé plus haut) de la mouvance nationiste, souverainiste et patriote de s’unir.

    J’ai donc écrit l’an dernier à ces derniers. J’ai essuyé un double échec. Ce faisant, je voulais aller au plus rapide, partir d’un noyau dur déjà organisé et structuré susceptible de fédérer rapidement et de mobiliser quelque 6 à 8% d’électeurs Français. L’ego et les vues de leurs chefs centrés sur eux-mêmes ne l’ont pas permis.

    D’où cette troisième solution qui consiste à s’adresser directement aux Français et à ceux d’entre eux dont j’ai le contact, c’est-à-dire VOUS QUI ME LISEZ EN CE MOMENT. Il a fallu pour cela trouver un moyen de vous joindre. C’est fait grâce à facebook.

    Voici donc ce que je vous propose : 1. communiquer et débattre par le biais d’un groupe informel sur facebook ; 2. créer un mouvement politique sur la base d’un programme concocté à partir de vos contributions ; 3. AGIR.

    J’invite ceux d’entre vous (ayant pas une pratique politique) qui souhaitent participer dès maintenant à ce projet de m’envoyer un message. Nous commencerons à y travailler ensemble.

A tous, bienvenue !

___________________

[1] Il s’agit de s’inspirer de PEGIDA, non d’en créer une succursale ou une filiale.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Groupe Peuple et Nation de France

  1. Hervé dit :

    Recevez mes plus sincères encouragements pour cette excellente initiative qui témoigne de votre engagement.

  2. stefanini dit :

    Bonsoir Kader
    Vous pourrez compter sur moi.
    Connaissez vous le général Tauzin ?
    Cordialement

  3. XAVIER dit :

    Bjr !! Je viens de lire, c’est très intéressant, plein de bon sens , d’objectivité et d’espoir, j’adhère !! Mais il y aura d’énormes difficultés !! Bravo et bonne chance !! JMX

  4. Jany dit :

    Quelle déception d’avoir appris l’arrêt de votre blog ,mais je crois que cela vous trottinait dans la tête depuis un certain temps. Malheureusement,comme beaucoup,je n’utilise pas Facebook mais je comprends que vous vouliez agir.
    Ce matin sur LCI dans l’emission « On en parle » ,il était justement question du réveil des français qui désespèrent de l’oligarchie politique en France. Ils sont nombreux à vouloir créer des mouvements afin d’offrir une autre possibilité aux français, par ailleurs très politisés, de trouver un salut pour la France et de retourner aux urnes pour une nouvelle révolution ! Le temps nous est compté!
    Je vous souhaite bonne chance du fond du coeur
    Amicalement

  5. domichel dit :

    bonne chance à votre nouveau mouvement et bravo pour tout ce que vous nous avez fait déjà partager et réfléchir . à bientôt sans doute.
    cordialement..

  6. Soler dit :

    J’adhère aussi à votre mouvement , je le trouve sain et constructif
    Bonne chance pour son développement

    • erbland frederic dit :

      Je rejoins vos idées j’aimerais decouvrir votre programme ,etant FN j’ai hésité car les autres partis étant liés contre ça progréssion et prét à tout pour le contrer je reste sur mes gardes ,mais j’avoue que je ne partage pas toutes les idées FN notament ça structure
      Bien amicalement
      Un nouveau membre (pramicalement )

  7. MIGLIACCIO dit :

    J’ai fait l’expérience d’un parti politique et je ne souhaite pas recommencer. Je vote à droite et je partage sur facebook les idées de droite. Ce qui est sûr c’est que tant que la droite sera divisée, elle ne parviendra pas à accéder au pouvoir, les élections se jouent à 1 voir 2%. Pour arriver à fédérer les voix de droite, il ne faut pas attaquer les personnes mais les idées, chacun avançant dans la direction qu’il a choisit avec sa propre stratégie.
    Si vos articles me parviennent je les partagerai sur facebook comme je l’ai fait jusqu’à présent en toutes amitiés.

  8. macia dit :

    Bravo et Merci Kader pour cette nouvelle espérance que vous faites germer en nous afin que nous retrouvions l’Esprit et les Valeurs de Notre France..Ensemble nous nous devons de réussir. Recevez mes sincères félicitations.
    Macia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.