Quand les politiques se disent contre. Attention, manœuvre !

CETA : la résistance de la Wallonie fut de courte durée. Demain, le TAFTA !

Cliquez sur l'image pour avoir l'article et les vidéos de la Libre Belgique.

Cliquez sur l’image pour avoir l’article et les vidéos de la Libre Belgique.

    Il y a quelques mois, quand toute l’Europe était parcourue de déclarations de dirigeants politiques ponctuées de coups de menton sur l’impossibilité de signer le TAFTA « dans l’état », je disais : « Méfiance ! » Et j’écrivais ici-même un texte appelant à la méfiance sous le titre Les politiques se disent contre. Attention, manœuvre !. Confirmation.

    Hier, alors que tout le monde s’extasiait après « l’exploit » des Wallons refusant de signer le CETA (le petit frère du TAFTA entre l’UE et le Canada), je twittais sur « le chant du cygne des derniers opposants au CETA-TAFTA ». Dix heures, plus tard, on apprenait qu’un arrangement avait été trouvé entre les Belges pour finalement adopter un CETA miraculeusement amendé en quelques heures. Moyennant quoi, le très libéral-mondialiste Premier Ministre canadien Justin Trudeau, qui avait annulé sa venue à Bruxelles pour signer le traité, pourra y revenir dans les heures qui viennent.

    Ceux qui lisent régulièrement ce blog savent tout le mal que je pense du TAFTA et de son mini-gnôme CETA. J’aurai l’occasion d’y revenir dans les mois à venir quand le TAFTA sera de nouveau dans l’actualité. Pour l’heure, je m’étonne juste que SEULE la Wallonie se soit élevée contre la signature de ce traité qui imposera aux Européens des normes suicidaires pour son modèle de production et de consommation et, donc, je le dis nettement, pour sa civilisation. Où sont les autres ?

    Les Allemands qui manifestent régulièrement contre le TAFTA sont silencieux; quant aux autres nations, on n’entend pas leur voix ; en tout cas, le grand public ne l’entend pas car les médias main-street complices avec eux qui mènent l’Europe s’ingénient à l’étouffer.

    A ceux qui croient que le CETA ne mérite pas qu’on se mobilise contre lui, je dis : « Erreur ! » Sa signature est le prélude à celle du TAFTA qui est, je le répète, une véritable offensive contre le modèle de civilisation de nos société européennes. La discrétion actuelle de ses promoteurs ne dit qu’une chose : ils sont assez malins pour faire profil bas quand le contexte n’est pas favorable au passage en force.

    Mais vous verrez qu’après les élections présidentielles et législatives françaises, qui mèneront obligatoirement, sauf grande surprise, un euro-atlanto-mondialiste au pouvoir (Sarkozy ou Juppé), et les législatives allemandes, qui confirmeront l’euro-atlanto-mondialiste Merkel à la Chancellerie, le TAFTA sera signé sans même que le Parlement européen ne soit consulté car on nous dira qu’il l’a déjà été en 2015.

    Et vous verrez qu’il sera ratifié par tous les parlements nationaux.

Pour en savoir plus, je vous recommande l’émission « Ça vous regarde » du 18 octobre dernier de LCP avec un formidable et courageux Thomas Porcher.

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Quand les politiques se disent contre. Attention, manœuvre !

  1. jany dit :

    On maintient toujours les peuples dans l’ignorance,les médias en parlent mais que très brièvement comptant sur le manque de curiosité des citoyens.J’ai bien peur que vous ayez raison :Après le CETA ,le TAFTA !
    cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.