Haro sur Dupont-Aignan !

Après l’accord NDA/MLP, la meute aux abois

Haro sur Nicolas Dupont-Aignan ! Qu’on me comprenne bien : je déplore, comme toute personne sensée, les déclarations abruptes proférées naguère par NDA à l’encontre de MLP et de son parti. Des jugements outranciers que j’ai dénoncés en leur temps et qui m’ont fait penser qu’il était un instrument de la caste destiné à ralentir la progression du FN. Maintenant qu’ils se sont rabibochés, elles lui reviennent en boomerang. Et c’est de bonne guerre ! Il est normal que les adversaires de Marine Le Pen tentent de rabaisser un accord très dangereux pour eux. Sur le fond, je n’en ai rien à dire si ce n’est que NDA n’aurait jamais dû se livrer à des déclarations excessives et intempestives qu’il doit regretter aujourd’hui. Sur la forme, je m’en fiche : la menace qui pèse sur la France mérite et nécessite que TOUS les Patriotes sincères, quels que soient leurs errements passés si errements il y a eus, se coalisent pour faire échec aux bradeurs de France. Toutes proportions gardées, je rappelle le mot de Churchill à propos de l’alliance avec l’URSS : « Si Hitler envahissait l’enfer, je dirais du bien du diable à la Chambre des Communes ». Mais restons au moins à demi mesuré : si Macron est bien l’agent d’une clique qui fait peser sur les Nations européennes un péril aussi grand que celui qu’Hitler faisait peser sur elles en 1939[1], NDA n’est pas Staline.

L’anti-France est maligne : pour désamorcer les effets de l’accord NDA/MLP, elle s’en prend au maillon faible : Nicolas Dupont-Aignan. Il est bien plus aisé de marginaliser celui-ci que de re-diaboliser Marine Le Pen. Elle sait en effet que l’électorat de Marine Le Pen est solidement ancré dans ses certitudes et que toute attaque contre MLP se retourne contre l’agresseur. S’en prendre à celui de NDA, par définition moins proches des thèses du FN et plus sensibles aux pressions morales, est évidemment plus facile. Pour ce faire, leurs adversaires dorénavant communs ne lésinent pas sur la manière. Par exemple, aux manifestations de « Yerrois contre leur Maire », il y avait surtout des Socialistes menés par une candidate socialiste… d’une commune voisine de Yerres. De leur côté, les Maires (sept Reps et un socialiste) de la communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine, que Dupont-Aignan préside, ont demandé sa démission « au nom des valeurs ». Parmi eux, un certain Georges Tron, amateur de massages de pieds par ses subordonnées, qui s’y connaît, en « valeurs ».

Dupont-Aignan, atout-maître et maillon faible

Mais c’est comme ça : Nicolas Dupont-Aignan est un atout pour Marine Le Pen mais aussi un maillon faible relatif. En effet, en politique comme sur un terrain de football, rien n’est passé à ceux que l’arbitre (en l’occurrence la médiasphère) a dans le collimateur. Hier soir, sur la pelouse de Nice, Cavani, l’avant-centre star du PSG échappé au pire pour un geste qui aurait dû lui valoir un carton rouge. Balotelli, l’enfant terrible du foot italien a fait remarquer à l’arbitre que, si ça avait été lui, il aurait été aussitôt sorti du terrain. Mais il s’est vengé de cette injustice en mettant le PSG à la torture. Cette excursion pour dire que MLP et tous ceux qui auront le front, si j’ose dire, de s’allier à elle, n’ont pas fini d’en prendre plein la figure d’ici au 7 mai. Et, tels Balotelli sur le terrain, c’est dans les urnes qu’ils devront triompher des injustices.

Mais l’attaque la plus sévère et la plus déstabilisante à mon sens est celle sur l’inconstance prêtée à Marine Le Pen sur l’€uro. L’annonce d’une négociation préalable à une sortie éventuelle de l’€uro a été présentée comme un reniement. Elle peut évidemment faire reculer les électeurs des candidats éliminés au premier tour tentés de voter pour elle au second ; mais elle risque aussi de déstabiliser sérieusement ses propres électeurs du premier tour.

Sortir de l’€uro ou abolir l’€uro

Mais n’y a-t-il donc place que pour l’application brute d’une idée ou y en a-t-il aussi une pour une politique résolue et cohérente sur le fond et souple dans la forme ?

Une monnaie n’a de sens que par le rôle et la valeur qu’on lui assigne par convention, par contrat. L’€uro tel qu’il est pêche par deux tares : 1°/ politiquement, il révèle un projet politique supranational : une Europe souveraine, donc antinationale ; 2°/ concrètement, il est représentatif de l’état patrimonial de l’Allemagne et d’elle seule et ne correspond nullement aux besoins des autres états membre de la zone €uro. Pour l’Allemagne, il est dévalué de 6%, ce qui arrange ses exportations ; pour la France, il est surévalué de 15% environ, ce qui plombe les nôtres. Cette distorsion de compétitivité aux dépens de nos entreprises est la première cause de la quasi destruction, en vingt ans, de notre production industrielle et de la ruine de nos agriculteurs.

Ce qu’on appelle « la sortie de l’€uro » est la cessation de cet état de fait préjudiciable à la souveraineté de la France et à ses intérêts. C’est une façon de formuler la politique de retour à la souveraineté monétaire de la France, sans laquelle, d’ailleurs, aucune politique autonome n’est possible. L’inflexion du discours de MLP sur cette question ne change rien au fond, seulement à la forme. Elle ne signifie rien de plus que ceci : la dénomination « €uro » peut être gardée et désigner une MONNAIE D’ÉCHANGE entre Nations et non plus une MONNAIE COMMUNE (c’était le projet initial de Giscard, l’Écu). Et il va de soi que ça ne se fera pas le lendemain du 7 mai et résultera de discussions avec nos voisins ET AMIS qui, eux aussi, subissent les méfaits de l’€uro, en vue d’une démarche commune. D’ailleurs, il n’est pas interdit d’avoir une stratégie d’évitement (de dribble) du conflit sans renoncement à l’objectif car l’ennemie, c’est l’UE supranationale, pas les nations européennes. Marion Maréchal a fort bien expliqué la démarche.

Il n’y a évidemment pas de reniement du projet de Marine Le Pen d’abandon de l’€uro tel qu’il est, l’instrument de la domination des forces de l’argent sur les Peuples. Mais il est de bonne guerre que ses adversaires présentent comme telle toute expression de subtilité dans la démarche. Les Patriotes ne doivent pas s’arrêter à ça.

La caravane doit passer sans s’occuper des chiens qui aboient

Ceci étant, je trouve que la stratégie de Marine Le Pen, je l’ai souvent écrit ici et je l’ai même fait remarquer à Louis Aliot, allait trop loin dans l’imitation des autres partis politiques. J’ai toujours dit que les Français voulaient être gouvernés et non participer au gouvernement. Et, seraient-il intéressés par tous les sujets mis sur la table par les professionnels de la politique et ceux qui en vivent (les journalistes, qui n’ont que ça à faire), ils n’ont pas pour autant la possibilité de les appréhender dans toute leur complexité ; les Français dans leur très grande majorité ont d’autres chats à fouetter. C’est pourquoi ils s’en remettent naturellement à leurs représentants politiques ; c’est le fondement même de la démocratie. En revanche, les Patriotes électeurs de marine le Pen le font sur la sécurité, l’immigration et son corollaire la communautarisation, ce que j’appelle « les fondamentaux du FN ».

MLP a tout intérêt à occuper les cinq jours qui viennent à axer tout son discours sur ces thèmes.

(A suivre)

________________________

[1] J’aime bien me laisser aller quelquefois à des outrances (quoique !) ; ça défoule.

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Haro sur Dupont-Aignan !

  1. Jany dit :

    Merci pour cette très bonne analyse,je suis d’accord avec vous,les Français demandent à être gouvernés simplement par des gens capables (à chacun son métier)qui ne pensent pas qu’à leur carrière mais au devenir de la France.Sur l’inconstance de MLP sur l’Euro ,les médias ne manquent pas de « culot » en évoquant le flou et les contradictions de son programme.C’est ce qu’ils disaient,il y a encore peu de temps de son adversaire. Cela devient risible « la mauvaise foi ».
    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.