Législatives 2017 : je ne serai pas candidat

Je renonce à me présenter sur la 6ème circonscription de Béziers contre l’ex-trotskiste et aventurier Robert Ménard.

Robert Ménard, qui avait pris Béziers sur la promesse de ne s’occuper que de sa ville, est candidat à la Législative de Béziers par l’intermédiaire de sa femme Emmanuelle Duverger-Ménard.

Cette candidature est soutenue par Philippe De Villiers, le SIEL, le CNIP et, plus surprenant, le FN. Surprenant car, il y a peu, le FN disait ne pas soutenir le candidat Robert Ménard car celui-ci, entre autres initiatives, avait cherché, comme je l’ai écrit dans un article de mon blog à l’occasion des « Rendez-vous de Béziers », cherché à obtenir l‘investiture des Républicains en lieu et place d’Elie Aboud. Ce soutien confirme la démarche politique erratique d’un parti dont les dirigeants se révèlent bien peu cohérents et dignes des espoirs que ses militants et, surtout, les Patriotes mettent en eux.

Suite à cette annonce, j’avais décidé de me présenter contre M(me) Ménard et j’ai pris des contacts en vue de m’assurer du soutien de quelques personnalités et formations politiques locales et nationales pour crédibiliser ma candidature. Qu’il soit dû à des calculs politiques, à des caractères velléitaires ou à une réelle allégeance au gourou Ménard, toujours est-il que ma démarche s’est soldée par un échec.

J’ai donc décidé de retirer ma candidature.

Sur le fond, celle-ci, compte tenu des candidats en présence, risquait en définitive de déboucher sur un résultat inverse de celui escompté : au lieu de l’éliminer, ma candidature, en prenant des voix au candidat de la droite dite « républicaine », contribuerait à une triangulaire favorable à M(me) Ménard. Or, je suis un citoyen responsable et je ne veux absolument pas priver Béziers d’un député membre de la très probable majorité REPS-UDI qui sortira des urnes le 18 juin prochain car cela signifierait pour ma ville et son territoire une proscription de cinq ans dommageable voire catastrophique pour les Biterrois.

Accessoirement, dans un contexte de déliquescence du FN qui, selon moi, se traduira par un terrible échec aux Législatives et aucun élu à l’Assemblée nationale (ce dont Marion Maréchal Le Pen a déjà pris acte en quittant provisoirement la vie politique), l’élection de M(me) Ménard constituerait une exception dont je ne veux pas être de près ou de loin le responsable.

L’action de Peuple & Nation commence vraiment

La situation politique nationale se clarifie. On sait maintenant quels sont les enjeux : le remplacement des nations par une Europe supranationale sous la coupe de la haute finance internationale, ouverte à une immigration débordante, communautariste et vouée à la consommation de produits frelatés que le TAFTA imposera aux cinq cents millions d’Européens. Notre combat, qui est ce lui de tous les Patriotes, est de nous y opposer. Nous le ferons en liaison avec les autres formations vouées au même objet.

(Le site de Peuple & Nation sera accessible ce mercredi 24 mai.)

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire