Pardon l’Algérie ! Pour avoir construit des écoles, des lycées, des facultés…

En ce 63ème anniversaire de la « Toussaint rouge » qui a donné le signal du drame algérien, voici un texte publié paru en commentaire de l’article « Pagaille lors des inscriptions au TCF : l’Institut français d’Alger évoque « un flux sans précédent » » publié par le journal algérien TSA le 29 octobre.

Et si toi, l’Algérien, troquant ton glaive pour l’aire/Tu te mettais à défricher comme l’avaient fait nos pères ?

Chaîne humaine interminable devant le Campus France Algérie, à Alger-centre

Pardon l’Algérie !
Mais si un jour, toi, peuple algérien manches retroussées,
A l’image de nos pères qui t’ont tout donné,
Tu te mets à rebâtir ces murs lézardés
Par ces vandales qui nous ont succédé
Alors, fier je serai d’avoir été ton frère,

Et si toi, l’Algérien, troquant ton glaive pour l’aire,
Tu te mets à défricher comme l’avaient fait nos pères,
Et bravant les sauterelles, la sécheresse et la poussière
Recommence à semer sans regarder en arrière
Sans quêter des visas pour fuir la misère,

Alors je saurai que je suis pardonné,
Et pourquoi pas rêver dans un élan de paix
Qui t’amène à saisir le rameau d’olivier
À demander pardon à tes frères exilés,
Et reconnaître ensemble tous les bienfaits
Par notre France prodigués “

Pardon l’Algérie !
Pour toutes les gorges d’innocents tranchées
Pour le massacre d’Oran perpétré un 5 juillet.
Pour tout ce que tu as pris qui ne t’était point donné.
Pour les accords d’Evian que tu as bafoués.
Pour tous les lauriers dont tu t’es parée.
Pour avoir fêté une victoire que tu n’as pas gagnée.
Pour tous mes frères Harkis que tu as suppliciés
Pour le seul tort d’avoir voulu rester Français.

Pardon l’Algérie !
Pour avoir construit des écoles, des lycées, des facultés
Afin que les enfants puissent y être formés,
Pour ces barrages élevés, à des canaux reliés
Afin qu’à tous les robinets l’eau douce puisse couler.
Pour les dispensaires et les hôpitaux qui ont été créés
Afin que tes fils puissent y être soignés.
Pour le trachome éradiqué,
Pour les maladies infectieuses endiguées.

Pardon !
Pour avoir libéré les esclaves à Alger
Après que les soldats du Roi de France en aient chassé le Dey
Pour tous les marécages asséchés, transformés en vergers,
Pour les terres emblavées sur les sols empierrés.
Pour le nom d’Algérie que la France t’a donné.
Pour tous les chemins tracés et les rails posés
Afin que toutes les campagnes se rapprochent des cités.

Pardon pour les perles que furent Oran, Constantine et Alger
Que de jaloux pays nous ont tant enviées…

Signé OpenMind 

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Pardon l’Algérie ! Pour avoir construit des écoles, des lycées, des facultés…

  1. Léo dit :

    Je vous remercie aussi pour ce très beau poème,qui dit la vérité toute crue de cette époque!!

    Cordialement cher Kader

  2. GADEA RICHARD dit :

    L ALGERIE ON NE S EN GUERIT JAMAIS §§ ALBERT CAMUS §§
    §§ LE DERNIER D ENTRE NOUS .§§
    QUAND LE DERNIER D ENTRE NOUS PARTIRA
    LES MEMOIRES PARTISANNES SE SOUVIENDRONT UNIQUEMENT DE CE QU ELLES
    JUGERONS.
    QUAND LE DERNIER D ENTRE NOUS PARTIRA PLUS AUCUNE VOIX NE PORTERA
    NOTRE SENTIMENT DE VERITE SUR NOTRE VIE EN CE BOUT DE TERRE D AFRIQUE
    OU LA VOLONTE DU DESTIN CONDUSIT NOS AIEUX.
    QUAND LE DERNIER D ENTRE NOUS REJOINDRA QUE CE SOIT DANS LA GLACIALE
    OBSCURITE DU NEANT OU L EBLOUISSANTE ET CHAUDE CLARTE DU PARADIS NOUS
    LUI MENAGERONS UNE PLACE DANS NOTRE GRAND CERCLE AFIN QU EN
    RASSEMBLANT TOUS NOS SOUVENIRS NOUS PUISSIONS CONTINUER ENCORE ET ENCORE A VIVRE ET FAIRE VIVRE NOTRE // ALGERIE ///

  3. Zz dit :

    Deux générations pour dilapider l’héritage !
    Maintenant que l’argent du pétrole fond comme neige sur Mostaganem, va falloir mobiliser et s’appuyer sur la jeunesse algérienne qui est la vraie richesse de l’Algérie. Au diable les anciens responsables, prenez votre avenir en main !

  4. PASTOR EMILIEN dit :

    Cher M. HAMICHE,
    « Il faut rendre à César ce qui appartient à César »: ce texte n’est pas de vous et vous l’avez reconnu.Il n’est pas davantage de cet inconnu qui l’a publié dans le journal algérien TSA du 29 octobre.
    Il a été publié une première fois.dans le journal de L’Ile de la Réunion, il y a quelques années. Comme je le trouvait très beau et juste, je l’ai transmis. Il m’a alors été attribué par erreur comme le co-auteur, malgré la mise au point que j’ai immédiatement envoyée, quand je l’ai eu communiqué à la revue « l’Echo de l’Oranie ». Il figure sur le site Pied-noir « Popodoran » dans la rubrique « poemes » toujours sous mon nom et celui de sa véritable auteure.
    Cordialement ,
    Émilien PASTOR

    • PASTOR EMILIEN dit :

      PS: J’ai retrouvé les sources du poéme:

      – Blog POPODORAN du.08/05/2009: « Je demande pardon à l’Algérie » publié le 23/09/2008 dans le JIR ( journal de L’île de La Réunion)
      – « ECHO DE L’ORANIE » no 309.
      – Revue des Anciens du Lycée Lamoriciere d’Oran.
      Cordialement
      Émilien PASTOR

  5. vincent montota dit :

    aujourd’hui 20 novembre 562 clandestins algeriens arretes en espagne alors !!!!!!!!

  6. bernard rizzo dit :

    -Que de regrets! Evidemment s’il avait eu un chef pour continuer ce qui était commencé ,il n’ aurais pas fallu des criminelles pour gouverner l »Algérie!
    Je trouve ce texte formidable;merci

  7. Philou40 dit :

    Un merveilleux texte qui m’émeut au plus profond de mon être quand je pense à ces glorieux harkis, fiers d’être français, sous mon commandement pendant 18 mois et que la France a lâchement abandonnés aux mains des égorgeurs et bandits qui se disaient patriotes ! Honte à ces politiciens de pacotille comme il en existe encore trop de nos jours !!!…Merci Kader pour ce rappel.Merci également à cet anonyme !

  8. Jany dit :

    Merci Kader pour nous avoir transmis ce texte qui est à l’encontre de la « prétendue » Histoire officelle! Bien sur il faut regarder l’avenir qui semble sombre justement parce que le présent ne nous rappelle que trop bien le passé ! C’est pourquoi nous devons rester vigilants pour nos descendances !
    Cordialement

  9. salaun cécile dit :

    on a laissé un beau pays , prospère mais par leur paresse, ils l’ont laissé tomber en ruines et maintenant ils viennent faire pareil en France et le pire , les gouvernements successifs les laissent faire et la France sera en ruine comme là bas !!!!

  10. cenac alain dit :

    SAHA ou CHOUKRANE YA HOUIYA !!!

  11. André BIANCHI dit :

    Tu vois Kader, au crépuscule de la vie, ce sont ces vers qui me transportent. Qu’aurions nous fait de ce merveilleux pays si, tous ensemble, faisant fi de nos différences et de nos cultures, nous avions troqué les armes pour des charrues….

    Mais si un jour, toi, peuple algérien manches retroussées,
    A l’image de nos pères qui t’ont tout donné,
    Tu te mets à rebâtir ces murs lézardés
    Par ces vandales qui nous ont succédé
    Alors, fier je serai d’avoir été ton frère,

    Et si toi, l’Algérien, troquant ton glaive pour l’aire,
    Tu te mets à défricher comme l’avaient fait nos pères,
    Et bravant les sauterelles, la sécheresse et la poussière
    Recommence à semer sans regarder en arrière
    Sans quêter des visas pour fuir la misère,

    • Kader Hamiche dit :

      C’était il y a bientôt 60 ans. Donc, tournons-nous vers l’avenir et défendons la France contre les malades qui veulent sa mort (les mêmes qui ont voulu la mort de l’Algérie française). Ne serait-ce que pour ne pas nous fabriquer de nouveaux regrets.

  12. Marcel Garcia dit :

    Vous avez écrit un texte magnifique, qui remet les pendules à l’heure. Tout est vérité, dans ce que vous dite. En leurs à laissés un pays pratiquement moderne. Sans le travail des Pieds Noirs est autres, l’Algérie serait dans les ténèbres. Voilà la récompense de ces barbares. Des années de guerre pour rien, merci de Gaulle. Maintenant ils aiment la France, normal ici c’est la corne d’abondance. L’argent rentre dans leurs poches sans rien faire. Alors que nous avons des Français qui vivent dans la misère, tout en ayant travaillés toutes leurs vies.

    • Kader Hamiche dit :

      Précision : ce texte, très beau et très juste, a été posté par un anonyme en commentaire du journal algérien TSA le 29 octobre. « Pagaille lors des inscriptions au TCF »

  13. GROSSEMY Marie-Claire née VIDAL dit :

    MERCI ! MERCI ! MERCI ! C’est très beau…

  14. Gilbert CANTO dit :

    MERCI

  15. domichel dit :

    quand l’Algérie a divorcé de la France, elle a gardé les enfants! …………et les petits et arrières petits enfants ……. aussi et toujours .
    .

  16. Robert dit :

    Lâcheté dites vous… Malheureusement trop souvent accolé à la politique de la France depuis maintenant des années. Concernant l’ Algérie comme bien d’autres sujets…
    Merci pour ce beau texte, tellement vrai.

  17. dominique geisler dit :

    Merci pour ce doux poème qui a le mérite de remettre les choses à leur place

  18. Amram dit :

    Quel gâchis!Quelle haine gratuite!Quelle lâcheté de l’état Français ! Lamentable…

  19. PICARD Daniel dit :

    Merci pour ce beau poème qui met bien les choses à leur vraie place

Laisser un commentaire