Que cache la décision de transférer l’ambassade des EU à Jérusalem ? (2)

Trompés par des médias et des « experts » multicartes qui voient tout par le petit bout de la lorgnette, les Français ont du mal à croire au sérieux de Donald Trump.

La force de Trump est qu’il ignore le bluff et que tout le monde le sait.

Ceux qui doutent ou font semblant de douter de Trump ont oublié deux ou trois choses. 1. Pour être désigné candidat des Républicains à la Présidentielle US, Trump a dû se débarrasser de 27 concurrents. 2. Il a battu Hillary Clinton qui avait TOUS les médias, toutes les banques… et le lobby juif américain avec elle. 3. En économie, il est en train de faire un carton aux États-Unis mais nos médias mainstream n’en parlent pas car ils ont tous fait campagne contre lui. On dirait que ça leur troue le c.. qu’il réussisse. (Pour les incultes, « ça lui troue le c… » est une formule littéraire de Cavanna que j’adore). Ils font la même chose pour le Brexit.

Idem en politique. D’abord, Trump n’est pas sioniste et son gendre, tout juif qu’il soit, ne l’est pas non plus. Il n’est donc pas l’otage des sionistes américains, qu’ils soient juifs ou pas. Contrairement aux Clinton qui sont gavés depuis 30 ans par la Goldman Sachs associée de leur gendre lui aussi juif dans des affaires (douteuses, soit dit en passant), TRUMP NE DOIT RIEN AUX BANQUIERS, JUIFS OU PAS. Il a d’ailleurs déclaré qu’ils méritaient tous d’aller en prison.

Le truc de Trump, en politique comme dans les affaires, c’est de faire rentrer des $. Avez-vous vu comment il a taxé l’Arabie saoudite de 380 mds$ juste en menaçant de se retirer complètement du Levant ? Avec Israël, c’est pareil : il joue à fond du rapport de force : « Vous avez besoin de moi ? Ok ! Qu’est-ce que ça me rapporte ? » Et ça marche car (peut-les Israéliensêtre parce qu’il est primaire) Trump ne bluffe pas. Et TOUT LE MONDE LE SAIT ! Sa promesse de déménager l’ambassade des EU à Jérusalem est, comme je l’explique dans mon article, symbolique. Comme on le sait, les promesses n’engagent que ceux qui les croient ; et celle-ci n’est valable que sous condition et à terme de 2 ans minimum (ce que le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson l’a confirmé aujourd’hui. Trump joue un jeu de gagne-temps que , comme au rugby on joue du gagne-terrain : pour obliger le partenaire à prendre l’initiative. Cette histoire d’ambassade, si elle compte pour les Israéliens les plus fanatiques, est, pour lui, secondaire. C’est une concession mineure qui sert de contrepartie pour obtenir de véritables négociations entre Palestiniens et Israéliens.

Lire in « La libre Belgique »:  A Wall Street, l’emploi américain emmène le Dow Jones à des records

Pourquoi cela marcherait-il ? Réponse : parce que les Israéliens, eux aussi, n’en peuvent plus. Imaginons-nous en guerre depuis 1948 ! Les Français ne connaissent que les sionistes français avec ou sans col blanc largement ouvert sur une poitrine bronzée qui sévissent au CRIF et dans les médias et ne vont en Israël que pour se dorer les miches à Tel-Aviv ; c’est pourquoi ils croient que tous les Juifs sont sur la ligne des faucons israéliens, américains et français. Eh ! bien, ils se trompent. Je suis sûr que même un Netanyahou doit en avoir marre de jouer les méchants et rêve de se relâcher un peu.

Évidemment, la solution des deux états est très mal barrée. A partir de là, il est permis, ce que je m’autorise, de rêver à une solution de type fédéral. Mais qui vivra verra !

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Que cache la décision de transférer l’ambassade des EU à Jérusalem ? (2)

  1. Jason dit :

    Savez-vous que les gouvernements US, démocrates et républicains, financent Israël depuis des décennies ? La dernière négociation entre Obama et Netanyahu date de septembre 2016 et révèle que les USA vont casquer 38 milliards de $ sur 10 ans, soit 3,8 milliards $ par an. Netanyahu voulait 45 milliards $ et espérait fortement l’élection de Trump ou de Killary Clinton pour revoir le deal à la hausse. Aide militaire que les contribuables américains crachent au bassinet sans oublier les intérêts sur ces 38 milliards, car il faut savoir que les USA empruntent pour pouvoir les refiler à Israël.

    http://www.telegraph.co.uk/news/2016/09/14/us-to-give-record-38-billion-in-military-aid-to-israel-over-10-y/

  2. Robert dit :

    Trump a pris cette décision pour remercier ceux qui l’ont amené au pouvoir, c’est le prix à payer pour y demeurer…

  3. nigette dit :

    Trump passe pour un farfelu aux yeux de tous les médias. Il est vrai que ses propos bien souvent confortent cette idée! Est-ce une manoeuvre plus subtile qu’il n’y parait ?..

Laisser un commentaire