Lettre ouverte à Pascal Boniface.

« Antisémite » : derrière le titre prometteur, un plaidoyer pro-domo décevant !

J’ai lu votre livre d’une traite cette nuit. Il m’en reste quelque chose d’inachevé… et le regret d’y avoir sacrifié 18€. D’abord, à l’évidence, c’est un règlement de comptes entre gens « de gauche ». S’il en avait été autrement, ni vous ni eux n’auriez dépassé le stade de la querelle privée sur internet. Mais, comme vous êtes tous de la même boutique, vous avez un droit de tirage exorbitant sur les médias et l’édition subventionnés. Vous me permettrez donc de dire, moi qui suis homme de droite nationiste et patriote, que j’assiste avec amusement à cette querelle nombriliste. Blague à part, c’est un plaidoyer pro-domo convaincant… mais uniquement pour les convaincus !Et il n’apprend rien à ceux qui, comme moi, s’intéressent au fond des choses. Je ne vois pas l’intérêt d’un livre s’il ne dépasse pas la querelle haineuse que vous font des personnages aussi insignifiants que Fourest, BHL, Encel, Aziza et consorts. Il y manque beaucoup d’éléments et de noms, et, surtout, un minimum de développements sur la place de l’Islam en France qui est au cœur de cette affaire.

Pourquoi, par exemple, n’est-il jamais question des gens dont la proximité supposée vous est reprochée par vos détracteurs ? Les pseudo « islamo-gauchistes », Alain Soral, Tariq Ramadan, etc. ? Les Fourest, BHL, Encel, Aziza and Co. ont profité des accusations portées contre ce dernier pour rappeler que vous avez débattu avec lui. Sous-entendu : Boniface est proche de Tariq Ramadan, Tariq Ramadan est un violeur, donc, Boniface est suspect d’avoir su et de n’avoir rien dit. Le même procès a été fait à Edwy Plenel. Ce qui ne manque pas de culot venant d’une fine équipe dont la madone, Caroline Fourest, a reconnu avoir su et n’avoir rien dit pendant neuf ans. Pourquoi ne pas profiter du livre pour faire litière de leurs accusations de complicité ?

Quelle est votre position dans la querelle Charlie Hebdo/Médiapart qui cache en réalité une guerre entre Mélenchon et Valls ? Comment pouvez-vous parler de Manuel Valls sans dire que, corrélativement à son mariage avec une Juive, il a, selon ses propres mots, « juré fidélité éternelle à Israël » et que, depuis l’affaire Dieudonné, il base tout son avenir politique sur un sionisme mal compris[1], intransigeant, maladif et halluciné ? Vous connaissez le zèle des convertis : Manuels Valls est en pointe dans ce combat entre « islamo-gauchistes » (selon la terminologie abondamment utilisée par Goldnadel) et « facho-sionistes » (lire sur mon blog : Facho-sionisme contre islamo-gauchisme ?)… où on retrouve des identitaires antisémites fascinés par Israël et adeptes du « vendredi avant samedi » ! Il a entraîné dans ce combat nombre de « Musulmans » laïcs socialistes très actifs au sein de l’ « association »[2] Printemps républicain où un curieux personnage joue un rôle prépondérant : votre « ami » le Préfet Gilles Clavreul qui, comme Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sous Valls, s’est beaucoup préoccupé d’antisémitisme et très peu de racisme (lire Les effarantes déclarations de Gilles Clavreul en Israël).

Enfin, comment appréhendez-vous la question de l’Islam en France ? Car vous avez beau focaliser sur le soutien fanatique des BHL et consorts à Israël pour expliquer leur haine à votre égard, vous savez pertinemment que l’affaire est beaucoup plus grave que ça. A l’évidence, les extrémistes de tous bords (ultra-sionistes et islamistes) s’entendent pour entraîner les Français de souche ou de cœur, et qui n’ont que la France pour patrie, dans une guerre qui n’est pas la leur. Les ultra-sionistes sont trop peu nombreux pour penser une seconde pouvoir se débarrasser, comme ils en rêvent, des Musulmans ; c’est pourquoi ils veulent faire faire le travail par leurs concitoyens non-juifs. Je pense que les plus ravagés d’entre eux (vous les connaissez) envisagent tranquillement une guerre civile entre Musulmans et « petits blancs » comme vos amis « progressistes » appellent les « sans-dents ». De leur côté, leurs alter-egos à djellaba et barbe de prophète se frottent les mains car plus les Musulmans se croiront haïs, plus ils soutiendront leurs propres extrémistes. Il n’est pas nécessaire d’avoir été à l’école trotskiste pour savoir ça. Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord mais qu’en pensez-vous ?

Mais je veux finir par une note positive. Votre livre a au moins un mérite et il est de taille, c’est de monter combien les fous d’Israël (qui, selon moi, travaillent en réalité à la ruine d‘Israël) sont ultra-minoritaires y compris parmi nos compatriotes juifs (je me refuse absolument à parler de « communauté » juive). Et ce ne sont pas les meilleurs d’entre eux ! La liste impressionnante de personnalités qui vous ont soutenu est là pour l’attester.

_________________________

[1] Le sionisme est l’idée d’un état pour les Juifs, pas d’un état où les Juifs pratiquent l’apartheid et confisquent les terres des voisins.

[2] Je suis curieux de savoir à quelle hauteur se montent les subventions reçues par cette officine politique du temps où Valls régnait sur Matignon ?

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Lettre ouverte à Pascal Boniface.

  1. Richard MASSON dit :

    Je suis extérieur à ces histoires car inondé par toutes ces confusions à Gauche, Centre et Droite; mais j’apprécie lire vos articles.

  2. Honore dit :

    Je me suis toujours demander pourquoi certains juifs étaient si violents contre l’islam. Je pense en voir la raison. Les revendications des musulmans de plus en plus véhémentes exaspèrent de plus en plus de français. Elles ont l’inconvénient de mettre en lumière certaines pratiques des juifs. Exemple les musulmans veulent manger hallali on découvre par ce biais que les juifs tuent de la meme manière et pratique le cacher. Un autre exemple la femme voilée chez les musulmans chez les juifs les femmes doivent porter aussi un couvre chef pour sortir perruques…Un autre exemple les cimetières confessionnelles stade ultime du racisme de ces deux religions..Un musulman comme un juif ne veulent pas être enterré à côté d’un mécréant. Je ne suis pas un spécialiste de ces deux religions mais je suis sûr qu’il y a une multitude de point commun. On sait que Mahomet à été très inspiré par les tribus juives. Napoléon en 1807 a essayé d’extirper aux juifs de nombreux rites qu’il estimait incompatible pour un intégration voire une assimilation des juifs de France.
    Pour ce qui concerne votre article on est dans une bataille idéologique entre les gauches mais elle touche aussi une certaine droite elle me fait rire tout ces gens qui ont enterré la France et qui sont conçus. Macron à réussi le hold up parfait!

Laisser un commentaire