Appel au Général Pierre de Villiers (suite)

Mon Général : la France a besoin de vous !

La semaine dernière, il s’est passé quelque chose d’important : le Général de Villiers s’est exprimé et a laissé comprendre qu’il était, peut-être, disposé à participer à la vie publique. Depuis son limogeage, certains d’entre vous le savent, j’espérais qu’un jour il fasse ce geste car je pensais qu’il était l’une des rares personnalités françaises capables d’imposer l’union des Patriotes indépendamment de toute considération partisane. Je comptais l’y appeler au printemps prochain avec d’autres Patriotes inquiets pour l’avenir de notre pays. J’ai donc devancé l’appel sous forme d’une pétition intitulée Mon Général, la France vous attend ! qui, en trois jours, a réuni 776 signatures.

Aussitôt des forces réactionnaires, c’est-à-dire ayant pour seul souci la préservation de leurs positions et privilèges, se sont mises en branle pour, en sous-main, saboter cette initiative. Mais rien n’empêchera que l’espérance des Français en une alternative aux politiques qui, depuis quarante ans, tendent à la disparition de la Nation française en sapant ses fondements, ne débouche sur quelque chose de grand.

Cette campagne s’articule autour de la qualité du général de Pierre de Villiers ; comme si faire appel à lui faisait peser le spectre d’une dictature militaire sur la France. A l’appui, cet argument : Charles De Gaulle a été appelé au pouvoir en 1958 et en a profité pour trahir les français en bradant l’Algérie.

« De Gaulle a trahi, donc, on rejette Pierre de Villiers ! » Quelle absurdité, quel aveuglement ! Ces gens oublient qu’en 1961-62, il y eut face à De Gaulle tous les généraux qui l’avaient porté au pouvoir en 1958 et bien d’autres mus par le sens de l’honneur. Et ce sont les forces de l’anti-France, politiciens et idéologues socialistes et communistes, qui l’ont soutenu politiquement et lui ont permis de brader l’Algérie contre le gré des Algériens eux-mêmes et pour leur plus grand malheur.

L’Histoire se répète ; à chaque fois que j’ai lancé une initiative susceptible d’unir les Patriotes pour éviter la disparition de la France en tant qu’état-nation (en 2008 et 2014), j’ai été l’objet de campagnes de haine hallucinantes d’imprécateurs spécialistes du sur-place, d’adeptes du nihilisme et de fanatiques du FN. Cette fois encore, fidèle à ce principe qu’on ne peut pas faire bouger les choses si on n’agit pas, je fais ce que j’ai l’habitude de faire : les chiens aboient, la caravane passe.

Et je dis à mes détracteurs mal intentionnés : « Ricanez dans mon dos tant que vous voulez, mon cul vous contemple ! » (Flaubert).

D’ailleurs, la réponse est là : mon appel a recueilli 776 signatures en 3 jours. Et ce n’est qu’un début car je reçois de nombreux témoignages de Français désireux de sortir de l’impasse qui peut nous mener à un juin 1940 civilisationnel. Cette cause est vitale ; par conséquent, mon appel s’adresse à tous les Patriotes et ne dérange qu’une catégorie de gens : les politicards qui se préfèrent au premier rang d’une France préfecture de l’UE que seconds d’une grande France.

En 2016, j’ai créé dans cette perspective un petit parti[1] : Peuple et Nation, resté en sommeil depuis lors dans l’attente de cette initiative. Sous son égide, une série de réunions sera organisée dans toute la France pour expliquer et promouvoir ma démarche. Si vous souhaitez y participer, je vous invite à prendre directement contact avec moi via mon blog. Pour ceux qui adhèrent à cette initiative mais ne souhaitent pas participer directement, signez la pétition, diffusez-la et relayez les informations que nous diffuserons sur tous les supports web habituels. Et vous pouvez, bien sûr, adhérer à Peuple et Nation qui aura besoin de moyens pour organiser une campagne d’information nationale.

________________

Appel AU Général Pierre de Villiers

Mon Général,

La France est à la croisée des chemins.

Des forces porteuses d’une idéologie mortifère pour notre pays sont à l’œuvre depuis bientôt quarante ans ; leur projet est de déconstruire la Nation française en niant les fondements de sa civilisation, en occultant son histoire, et en sapant ses institutions.

Depuis quelques années, les négateurs et dé-constructeurs de la nation française sont devenus assez puissants pour porter leurs fondés de pouvoir à la tête de notre pays, de ses institutions et de ses forces vives. Là, ils ont, peu à peu, éliminé ceux qui avaient le dessein de conserver la grandeur de la France.

Votre limogeage a ouvert les yeux des Français ; la dignité avec laquelle vous avez réagi leur a rappelé la grandeur de cette âme aristocratique dont Alexis de Tocqueville disait que l’élévation morale était le seul moteur de ceux qui en sont heureusement dotés. Mieux, elle leur a donné envie d’avoir à leur tête quelqu’un comme vous. Les Français sont, j’en suis sûr, très nombreux, et de tous bords, à rêver d’une personnalité telle que la vôtre à la tête de notre pays.

C’est pourquoi je me permets, Mon Général, de vous demander de considérer cet appel et de songer sérieusement à vous présenter à l’élection présidentielle de 2022.

 

[1] Je remercie encore les Patriotes qui y ont adhéré et leur dis que pas un centime de leur contribution n’a été dépensé. Elle servira à organiser les premières réunions publiques.

Ce contenu a été publié dans Actualité politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire