Toutes les civilisations ne se valent pas… Evidemment !

Publié dans AgoraVox le 5 février 2012
Statue Liberté

    Bien sûr que les civilisations ne se valent pas. Mon père, qui aura 88 ans demain et qui fut Harki pendant 6 ans et 9 mois, répète à qui veut l’entendre, à propos de son engagement en 1955 : « Nous avons combattu pour que la France reste en Algérie, parce que nous savions que les Arabes (pris au sens générique, autrement dit les peuples de langue arabe, y compris le Kabyle qu’il est) étaient incapables de la gouverner. Si c’était à refaire, je le referais ! » Dieu sait pourtant si nous, les Harkis, avons souffert de la « décolonisation » de l’Algérie ! En réalité, ce que ce pays est devenu démontre à l’évidence que mon père avait raison. Mais élargissons !

    La civilisation occidentale est supérieure aux autres civilisations. J’entends : « Ce sont les Chinois qui ont inventé la poudre ! » Et alors ! Qu’en ont-ils fait ? Des pétards ! On nous dit : « Les arabes ont inventé les chiffres ! » Faux ! Eux-mêmes disent « chiffres indiens » et pas « chiffres arabes »… Et la médecine : faux ! Tous ce que les Arabes connaissaient de la médecine était connu des Egyptiens, des Grecs et des Romains. Le mérite des Arabes est de les avoir conservées, non pas par vocation, d’ailleurs, mais parce qu’ils se sont trouvés à la tête de populations qui en avaient hérité. Mais, avant d’aller plus loin, rappelons que le terme « Arabe » pour désigner les populations de l’Afrique du Nord (pris dans son extension maximale, du Maroc à la Syrie) désigne en réalité un mélange de populations berbères, grecques et… gauloises islamisées. Gauloises parce que, précision pour les ignares, les armées romaines étaient composées pour un tiers de Gaulois et un tiers de Gétules, c’est-à-dire de Berbères, et beaucoup de Grecs de l’Est (Macédoniens, Thraces). Une fois démobilisés, ils recevaient une terre et s’établissaient sur place. Quant aux Vandales, qui établirent en Kabylie un royaume dont la première capitale fut Saldae, plus tard dénommée Bougie, qui dura plus d’un siècle, ils se mélangèrent bien plus encore aux populations locales lorsque, vaincus par Bélissaire en 534, ils durent se fondre dans le paysage pour échapper à leurs ennemis. C’est l’origine des yeux bleus et des cheveux blonds de certains Berbères d’aujourd’hui. Il en est de même d’une partie des Juifs Sépharades aux yeux bleus et aux cheveux blonds, descendants de ces Euro-Berbères convertis au Judaïsme un siècle avant l’arrivée des Arabes en Afrique du Nord. Comme les autres Berbères, ils ont été, assez récemment, d’ailleurs, dotés de noms comme Bensaïd, Zemmour, Zeitoun, etc. Les Berbères de pure race (si j’ose employer ce mot sans me faire insulter) sont des Sémites et, donc, ont les yeux et les cheveux bruns ou noirs. Soit dit par un Berbère de Kabylie !

      Rappelons que Rome et Byzance, qui lui a succédé à la tête de l’Empire, ont gouverné la rive sud de la Méditerranée pendant 800 ans (si on retient la période -146 : destruction de Carthage, à 647 : début de la conquête de l’Egypte par les Arabes). Les Arabes en tant que tels ne sont apparus dans l’histoire du bassin méditerranéen qu’avec l’Islam. Ce fut en réalité, du point de vue de la civilisation, catastrophique. Le grand historien berbère Ibn-Khaldoun (1332-1406) disait des Arabes « Partout où ils passent, les murs tombent en ruine ! » En fait il faisait allusion à leur rigorisme religieux, à leur humilité et au mépris des choses de ce monde qui leur faisaiant considérer comme impie tout homme ayant la prétention de s’élever au rang de Dieu en prétendant laisser quelque chose de son passage sur terre. La civilisation dite « Arabo-Andalouse », c’est-à-dire ce peuple composé de descendants d’Ibères, de Berbères, de Latins, de Phéniciens, de Vandales et de Wisigoths de civilisation gréco-romaine, était très avancée avant l’arrivée des Arabes, ou, plus exactement des Berbères islamisés de Tarik Ibn Zyiad au début du VIIIème siècle. Elle a perduré pendant trois siècles sous domination musulmane soft avant que des tribus almoravides et almohades rigoristes venues du Maroc ne la ruinent.

    N’est-ce-pas ce qui est en train de se reproduire dans les pays musulmans ? Et n’est-ce pas ce qui guette la France ? A coup sûr, beaucoup de Français, y compris des Français musulmans, le craignent. Là est le noeud. Poser la question, exprimer ses craintes ne signifie pas qu’on s’attaque aux Musulmans ou à l’Islam : encore une fois, beaucoup de Musulmans, et pas seulement en France, craignent la dictature de l’Islam rigoriste sur une religion et sur des peuples à l’origine tolérants. Ce qui se passe en Tunisie, en Libye et en Egypte, où les Islamistes obtiennent 2/3 des voix aux élections, est très inquiétant. Que les Tunisiens de France aient voté à 46% pour les Islamistes n’est pas, de ce point de vue, rassurant. Que vous le vouliez ou non, l’Islam pris au premier degré et hors contexte, est une religion totalisante qui, sous la coupe de servants haineux de l’occident et rêvant de djihad sanglante, ne demande qu’à devenir totalitaire. Pour qu’il en soit autrement, il faudrait qu’il se réforme et s’adapte aux temps présents. Ce qui n’est pas prêt à advenir, au train où vont les choses et, surtout, compte tenu de la complaisance avec laquelle nos élites crient au loup dès qu’on le remet en cause. Et j’ai une pensée pleine de pitié pour des gens comme Abdelwahab Meddeb, Soheib Bencheikh ou Malek Chebel qui militent désespérément pour que l’Islam entre dans le XXIème siècle.

      Il est parfaitement évident que, derrière la déclaration de Claude Guéant, il y a la hantise de cette dérive. Ceux qui crient au loup sont, au mieux, des bisounours, au pire, de dangereux manipulateurs irresponsables. On sait très bien que la Gauche compte beaucoup sur les Musulmans de France pour conquérir et conserver le pouvoir. Quitte à concéder aux plus obscurantistes et arriérés d’entre eux des droits exorbitants. C’est le cas depuis des années dans les HLM où les logements sont disposés de telle façon que la polygamie puisse perdurer sous couvert de « foyers mono-parentaux ». Ce sera le cas lorsque F. Hollande sera élu président de la République, car il le sera, et qu’il accordera le droit de vote aux étrangers, qu’il régularisera 600 000 Immigrés, créant ainsi un appel à l’entrée de 600 000 autres, qu’il ouvrira les vannes de l’immigration non pas du travail mais du chômage, etc., sans se soucier des problèmes que cela pose pour l’emploi, pour le logement, pour l’école, etc.., dont les Immigrés en place sont les premières victimes, d’ailleurs. En un mot, qu’il appliquera la politique prônée par ses amis de Terra Nova, lesquels lui conseillent de renoncer au vote des classes laborieuses françaises pour celui des Immigrés. En France, les Musulmans sont au nombre de 4 millions. Dans dix ans, ils seront 50% de plus. Le fait que les deux tiers d’entre eux aient la nationalité française n’est pas une garantie car un bon Musulman ne reconnaît qu’une seule nationalité (ou allégeance) : l’Islam. Et même « modérés » comme on dit abusivement, car il n’y a pas d’Islam « modéré », les Musulmans sont tenus de se plier aux diktat de leurs directeurs de conscience les plus radicaux et les plus haineux, sous peine d’être exclus de l’oumma. Trente-quatre imams radicaux ont été expulsés de France depuis dix ans. Combien sont-ils encore en place ? Et que se passera-t-il quand ils représenteront 15% de l’électorat ? Evidemment, ils ne voudront rien imposer aux « roumis » mais ils auront les moyens de faire valoir des revendications communautaristes. Par exemple, ils exigeront que la charia soit appliquée en France aux citoyens musulmans. C’est déjà le cas de juristes marocains qui essaient d’obtenir cela discrètement mais fermement.

      Sur le fond, il est évident qu’une « civilisation » basée sur une religion qui préconise la polygamie, la soumission à l’oumma et punit d’apostasie les Musulmans qui doutent de leur religion est moins avancée que la civilisation occidentale. Une religion dont les adeptes sont les descendants de peuples colonisés, qui portent l’histoire de leurs pères comme un étendard et excipent de cette histoire pour revendiquer des « réparations ».

    En réalité, pour bien appréhender cette question de manière dépassionnée, en mettant de côté les a-priori et les préjugés et en se gardant des procès d’intention, il faut adopter le modèle intellectuel des antiques Romains à propos des Germains. Les Romains appelaient « germains » les Barbares du Nord (« Barbare » n’étant pas un terme péjoratif mais le qualificatif appliqué à tous ceux qui n’étaient ni des Romains ni des Grecs). Or, « germain » veut dire « frère » ! (D’où « cousins germains », contraction de « cousins issus de germains » c’est-à-dire « fils de deux frères ». Pour info : les Kabyles, qui ont gardé beaucoup de la civilisation romaine dans laquelle ils ont baigné pendant 1000 ans, appellent « frère » les enfants issus de frères). Cela, tout simplement parce que les Romains avaient toujours à l’esprit qu’eux-mêmes, c’est-à-dire les Latins, les Germains, et …les Gaulois, étaient des peuples frères, autrement dit, des branches d’un seul et même peuple A DES STADES DIFFERENTS D’UNE SEULE ET MÊME CIVILISATION. Tout en se considérant comme plus « avancés » en civilisation que les Germains, les Romains les respectaient et admiraient chez eux le fait qu’ils aient gardé certaines valeurs qu’eux-mêmes avaient perdues. En cela, les Romains regardaient les « Barbares » du Nord comme les témoins d’un âge d’or dont ils avaient la nostalgie. Et jamais ils ne les considéraient comme incapables ou indignes des plus hautes responsabilités et pouvoirs dè lors qu’ils adoptaient le modèle de civilisation romain. Rappelons que la dynastie des Sévère, originaire de Lybie, donna six empereurs à Rome.

      Dire que la civilisation occidentale est supérieure aux autres, ce n’est pas établir une hiérarchie entre les hommes. Dire que la civilisation chrétienne est supérieure à la civilisation musulmane n’a rien de choquant dans la bouche d’un Chrétien. Et cela ne signifie pas qu’un Chrétien est supérieur et plus digne qu’un Musulman. C’est comme en politique : être de Droite ne signifie pas qu’on se croit supérieur à son voisin qui est de Gauche. Cela signifie qu’on pense avoir raison et lui tort. On pense qu’il se trompe. Comme disent les Francs-Comtois : « Quand j’vois c’que j’vois, que j’entends c’que j’entends et que j’sais c’que j’sais, j’ai ben raison d’penser c’que j’pense ! » On pourrait dire « le stade de civilisation atteint par l’occident est supérieur à celui atteint par d’autres peuples ». Cela constitue une profession de foi quant aux capacités de tous les hommes à atteindre un degré supérieur de civilisation. Les Chinois, il y a soixante-dix ans, détruisaient les rails de chemins de fer parce qu’ils pensaient que le train dérangeait les dragons qui vivaient sous terre. A la même époque, la famine y a fait des dizaines de millions de victimes. Appelez ça comme vous voudrez mais si la civilisation chinoise d’il y a soixante dix ans n’était pas capable de nourrir son peuple, elle n’était pas à la hauteur ! Comment les Chinois ont-il résolu le problème ? En adoptant le modèle occidental, donc la civilisation occidentale. CQFD !

      Dans le même ordre d’idée, les Arabes ou les Africains ou les Indiens n’ont jamais fait aucun progrès par eux-mêmes. Qu’on me cite UNE invention réalisée par un ressortissant de pays du tiers-monde ! Le premier d’entre eux à avoir reçu un Prix Nobel (en 1979) fut le physicien pakistanais Abdus Salam qui vivait en Grande-Bretagne ; le second (en 1983) fut l’Indien Subrahmanyan Chandrasekhar, étudiant à Cambridge puis émigré aux Etats-Unis ; le premier Chinois (de Hong Kong – 1998) fut Daniel Chee Tsui, émigré aux Etats-Unis. Tous ces gens sont devenus universellement reconnus comme universellement utiles lorsqu’ils excellèrent dans des sciences typiquement occidentales. Autrement dit, toutes les civilisations ne permettent pas d’accéder au même degré de progrès mais tous les hommes en sont capables pourvu qu’ils adoptent les acquis de la civilisation la plus avancée, c’est-à-dire la civilisation occidentale.

      Je suis né en Kabylie en 1955, il y a assez longtemps pour avoir vécu dans une maison sans eau courante, sans électricité et sans chauffage. Ma mère allait chercher l’eau au fond d’un ravin où coulait un frais ruisseau bordé de grenadiers. Ma foi, c’était beau, poétique et charmant (et les grenades succulentes). Elle faisait de même du bois de chauffage. Quant à la lumière, on se contentait de celle du soleil, autrement dit, lever à l’aube, veillée au coin du feu de bois et, grand luxe, coucher quelquefois à la bougie[1]. Eh, bien ! J’aime encore plus le robinet d’eau chaude de ma douche et les radiateurs qui m’assurent une température constante de 19° alors qu’il fait -10 dehors ! Quant à mon père, il m’a dit il y a peu « Chaque jour, je remercie Dieu de nous avoir envoyé cette épreuve (la guerre d’Algérie et l’exil)  ! Là-bas, nous avions un âne pour trois frères ; ici, chacun de mes enfants a deux voitures ! » Je gage que les 36 millions d’Algériens qui vivent aujourd’hui indépendants sous l’administration « progressiste » de leur gnome Bouteflika ne seraient pas loin de nous envier. Et le milliard d’Africains ! Et le milliard et demi d’Indiens ! Etc.


[1] A propos de bougie : voilà un progrès qu’on doit aux Kabyles. En effet, la bougie vient de Bougie, sous-préfecture kabyle où on produisait beaucoup de cire. Laquelle, lorsqu’elle se popularisa au XVIIème siècle, fit beaucoup pour la santé publique en Europe. Je ne suis pas sûr que cela suffise pour faire de la « civilisation kabyle » une civilisation supérieure…

Une réponse à Toutes les civilisations ne se valent pas… Evidemment !

  1. A propos de bougie : voilà un progrès qu’on doit aux Kabyles. En effet, la bougie vient de Bougie, sous-préfecture kabyle où on produisait beaucoup de cire. Laquelle, lorsqu’elle se popularisa au XVIIème siècle, fit beaucoup pour la santé publique en Europe. Je ne suis pas sûr que cela suffise pour faire de la « civilisation kabyle » une civilisation supérieure…
    C’est pourtant un début ! Qui, aujourd’hui, n’utilise pas la bougie ???

Laisser un commentaire