Aux « Patriotes »

Certains Musulmans ont des droits sur la France

enfants d'ihgarenneA mes « amis » lecteurs qui n’hésitent jamais à commenter des articles touchant leur chère Marine ou au gauchiste Ménard récemment devenu leur idole : vous n’étiez pas là pour faire rempart face à la meute de chiens qui m’insultent depuis deux jours. Mais j’ai compris depuis longtemps qu’il faut, comme en Algérie contre les égorgeurs d’enfants du FLN, que les Harkis mènent leur combat seuls, avec juste quelques rares et fidèles Patriotes (sans guillemets) à leurs côtés.

Et je sais que, quand le baroud aura commencé, il faudra que nous nous gardions de nos « amis » autant que de nos ennemis. Et je sais enfin que, à l’épilogue, beaucoup de « Patriotes » voudront nous mettre dans les mêmes charters où ils mettront les islamistes.

La différence est que les enfants de Harkis ont retenu les leçons de l’Histoire. Ils ne se laisseront pas, NOUS ne nous laisserons pas, contrairement à nos parents, trahir et mener à l’abattoir sans nous défendre.

Ce message vaut évidemment pour les dirigeants politiques du FN et de LR qui se déchaînent (les sarkozystes ne le cèdent en rien, dans ce genre d’exercice) depuis Nice sur les « musulmans » sans jamais dire que certains Musulmans (et, là, je mets une majuscule) ont, selon la formule de Clémenceau après la Grande Guerre, « des droits sur la France ».

Publié dans Actualité politique | 23 commentaires

Tarik Ramadan répond à sa façon

Tarik Ramadan publie ma lettre ouverte mais ne dénonce toujours pas les tueries de Nice

Tarik Ramadan me fait une formidable (au sens premier du terme : « inquiétante ») publicité. La publication de ma lettre ouverte dans sa pages facebook m’a valu plus de six mille lectures en quelques heures. Et une volée de commentaires plus ou moins insultants que je m’apprête à publier tous, sans exception, dans les minutes à venir.

Je me suis fendu moi aussi d’un commentaire sur la page facebook de Tarik Ramadan. Une chose est sûre, cette lettre ouverte a eu au moins de mérite, non pas de le sortir de son silence mais de faire au moins UNE chose en rapport (lointain) avec les attentas islamistes perpétrés en France.

Encore un effort, Tarik ! Dites-nous, même sans sincérité, que vous êtes peiné pour les centaines de victimes des attentats islamistes. Ainsi, peut-être gagnerez-vous MORALEMENT, et pas seulement JURIDIQUEMENT, le droit de rejoindre le Peuple français.

https://www.facebook.com/official.tariqramadan/?hc_location=ufi

Mon commentaire :

Tarik Ramadan, en publiant cette lettre ouverte sur votre page facebook, vous faites preuve d’un certain fairplay. Un fairplay atténué par votre diagnostic psychologisant sur la quête de la reconnaissance. Mais c’est de bonne guerre.

Là où vous me décevez (rassure-vous, c’est une figure de style car vous ne me décevez aucunement, vous réagissez exactement comme je m’y attendais), là où vous péchez, c’est que, lettre ou pas lettre, vous n’avez pas encore cru bon, plus d’un mois après la tuerie de Nice, de dire UN MOT de compassion pour les victimes.

Et ça, voyez-vous, vous allez le porter longtemps comme un tâche, non seulement dans l’esprit des Européens mais également dans celui des Musulmans sincèrement amoureux de la paix et de la concorde.

En revanche, en ne disant rien aux Français, en n’exprimant aucune empathie avec eux, vous envoyez un message à peine subliminal à vos adeptes les plus radicaux. Je ne suis pas sûr, compte tenu des projets que je vous prête, que ce soit de bonne politique.

Inutile de préciser que cette dernière phrase aussi est une figure de style, une formule oratoire.

Publié dans Actualité politique | 5 commentaires

Lettre ouverte à Tarik Ramadan

Suite à votre message sur facebook : « France, on touche le fond… »

Aujourd’hui, je sais que le diable existe. Et il a un visage : le vôtre !

7781728934_l-islamologue-suisse-tariq-ramadanMonsieur Tarik Ramadan, je suis né dans une famille musulmane pauvre, très pauvre, au regard des standards occidentaux, aussi pauvre que pouvait l’être une famille de caïds, de bachagas et d’amins en Kabylie française. Mais nous étions riches d’une vertu dont je crois que vous êtes absolument dépourvu : le « nif », la vergogne, la vergüenza, en espagnol, la grandeur d’âme, une vertu universellement répandue chez les pauvres, qui a souvent fait dire aux gens qui connaissent ma famille que nous étions « de la race des seigneurs ».

Continuer la lecture

Publié dans Actualité politique | 92 commentaires

Le pire danger est le salafisme conquérant

A lire et écouter cette émission de France Culture de ce matin, livrée brute de décoffrage, sans questionnement gênant.

« A Rome, fais comme les Romains ! »

proxy    Ce personnage est consternant. Issue d’une famille relativement aisée, d’un milieu éduqué, instruit, cette fille de 25 ans à laquelle notre pays, SON pays a permis de faire des études de médecine n’en tient pas moins des propos sidérants. Un détail qui, au passage, démontre que les intellectuels musulmans ne sont pas les moins atteints par le salafisme.

    Leur engagement est mûri. Imbus d’une sorte de supériorité morale rétrospective légitimée à leurs yeux par « le colonialisme » décrété crime par nos propres élites droits-de-l’hommistes à géométrie variable (car on ne les a jamais entendus protester contre le massacre des Harkis et la relégation des survivants dans des camps de concentration et de travail) qui sévissent dans les médias, la politique, l’édition ET L’ECOLE, ils revendiquent le droit, non seulement de vivre au mieux leur foi mais aussi de l’afficher ostensiblement. Ce sont eux les plus dangereux pour la société française car ce sont eux qui instillent dans les esprits fragiles de jeunes paumés des idées de vengeance et de djihad.

    C’est cette disposition d’esprit – « je suis chez moi en France, donc j’impose ma façon de vivre » – qui favorise les actes du type de celui du cinglé des Hautes-Alpes qui a poignardé trois fillettes et leur mère. Le plus formidable est que ce genre de comportement n’est pas conforme à la prescription islamique originelle d’humilité qui interdit de juger les autres, ce pouvoir étant réservé à Dieu. Et je ne parle même pas des accoutrements qui, loin d’une inspiration religieuse, ne sont que des imitations de modes locales, Afghanes, notamment. Mais il va bien avec le salafisme, lequel n’est pas qu’une religion : c’est une idéologie politique haineuse, raciste, impérialiste et conquérante, qui prône la supériorité donc la domination « des » Musulmans sur les autres peuples. (Je mets « des » entre guillemets car, à l’usage, c’est toujours, comme dans le communisme, une petite minorité autoproclamée « avant-garde » qui en profite pour accaparer les pouvoirs et les biens.) En vertu de ce principe, chaque Musulman peut s’autoriser à dire le bien et à dicter aux autres comment ils doivent vivre, fussent-ils non-musulmans. Ou, à plus forte raison, s’ils ne sont pas musulmans.

    C’est contre cela qu’il faut lutter en instituant ce que j’appelle un « Islam anglican français« , c’est-à-dire IMPOSER à tout musulman voulant vivre en France, une charte INCONTOURNABLE portant non seulement sur les comportements mais même sur l’ INTERPRÉTATION de l’Islam dans un sens CONFORME A LA CIVILISATION romaine-chrétienne SEULE A MÊME DE PERMETTRE DE VIVRE ENSEMBLE.

À défaut de quoi :

TOUT MUSULMAN N’AIMANT PAS LE PAYS OÙ IL VIT EST INVITÉ À ALLER VIVRE DANS UN PAYS QU’IL AIME.

Publié dans Actualité politique | 5 commentaires

En société civilisée, la responsabilité collective n’existe pas

Réponse à ceux qui appellent « LES Musulmans » à dénoncer le terrorisme islamique

enfants d'ihgarenne    Dans une société civilisée, les citoyens sont jugés sur leurs ACTES et non sur leur appartenance présumée. Qu’il soit instrumentalisé ou non par des forces ennemies étrangères (ou intérieures) ne changera rien à la nature profonde du tueur : il n’était pas musulman pratiquant ; il n’a donc pas agi en tant que « musulman »[1] mais en tant qu’asocial haineux et délinquant. Les Russes le désigneraient comme « hooligan ».  Les Musulmans n’ont pas à partager ni même à dénoncer EN TANT QUE MUSULMANS son crime.

    D’ailleurs, ça commence où « LES Musulmans »  L’ascendance, l’origine familiale, le pays de naissance, la pratique religieuse ? Ou le prénom suffit-il ?

    Je m’appelle Abd-el-Kader, je suis né en France musulmane d’une famille musulmane mais cela ne signifie pas que je sois musulman et CELA NE REGARDE PERSONNE ! Au regard de mon appartenance à la société française, je refuse d’être assigné à cette résidence ou à la récuser ; je veux n’être jugé que sur MES DIRES, MES ÉCRITS et MES ACTES.

    Le terrorisme islamique me concerne en tant que FRANÇAIS ! Point !

    La communautarisation de notre pays est la pire des choses. J’ai expliqué dans mon article de ce matin que c’est très exactement ce que les islamistes locaux, domestiques, si je puis dire, attendent de ces attentats. (Lire) Que le CFCM et les autres associations musulmanes, ou que des personnalités publiques connues comme musulmanes s’expriment en tant que telles, il n’y a là rien que de très normal parce que ce sont des PRESCRIPTEURS d’opinions. Mais qu’on arrête de demander aux « Musulmans » anonymes de dénoncer collectivement les criminels ou de descendre dans la rue pour défiler contre eux.

ILS N’ONT PAS A MONTRER PATTE BLANCHE !

Remarque très personnelle.

Je suis scandalisé d’entendre ceux qui prônent quotidiennement sur les ondes, à la télévision ou dans la presse, mais aussi à l’école et dans tous les corps sociaux, la négation des fondements romains chrétiens de la France et la destruction de sa civilisation ou même sa dissolution dans un Occident sans racines, voué au dieu Argent et à la consommation, je suis scandalisé de voir et d’entendre ces gens qui, depuis trente ans travaillent à saper la grandeur de la France par la repentance, l’auto-flagellation et la réécriture de son Histoire, je suis scandalisé de voir et d’entendre l’anti-France qui a APPRIS aux assassins de Paris, de Belgique et de Nice à haïr leur pays, je suis scandalisé de voir et d’entendre ces gens SOMMER les Français, musulmans ou pas, de dénoncer des crimes auxquels eux-mêmes ne sont pas tout-à-fait étrangers.

_____________________

[1] Sinon, il faudrait admettre qu’il y a un « peuple musulman » comme il y a, selon certains, un « peuple juif ».

Publié dans Actualité politique | 10 commentaires

Attentat de Nice : l’escalade

Semer la haine entre les Français en vue du chaos et de la guerre civile

Attentat_Nice    Il est 3h53 et le « Président » Hollande vient de terminer son allocution au sujet de la tuerie de Nice. Selon lui, c’est un attentat « contre les droits-de-l’homme » (?) Pour « punir les terroristes », il annonce que « « Nous allons encore renforcer nos actions en Syrie et en Irak ! » L’escalade pour l’Oncle Sam au prix de la vie des Français. »

Continuer la lecture

Publié dans Actualité politique | 2 commentaires

Robert Ménard drague les électeurs piénoirs mais célèbre leur bête noire De Gaulle

En bon gauchiste pas complètement guéri, Ménard pratique la contradiction dialectique

A Béziers, le 18 juin, Ménard célèbre De Gaulle ; le 5 juillet, il honore ses ennemis

ML_Oran    La commémoration des massacres du 5 juillet 1962 à Oran a donné lieu aux premiers accrocs à l’idylle que Robert Ménard entretient avec les Piénoirs. Cinq associations de Rapatriés d’Algérie, le Cercle algérianiste de Béziers, L’Association des Bônois, celle des Constantinois, Veritas et le Comité de défense des Français d’Algérie (CDFA) ont boudé l’hommage traditionnellement rendu par le maire de Béziers aux victimes des tueries d’Oran du 5 juillet 1962 au Cimetière Neuf. (Voir l’article du Midi Libre)

Continuer la lecture

Publié dans Actualité politique | 7 commentaires